Biologie

Taxonomie : Définition et classification

 
François N’konou
Par François N’konou, Redacteur/traducteur. 3 janvier 2023
Taxonomie : Définition et classification

La réalité que nous connaissons est composée de millions d'éléments qui peuvent sembler chaotiques et sans lien entre eux. Mais en faisant attention, nous pouvons voir des similitudes entre eux dans leur origine ou dans leurs caractéristiques. L'homme a trouvé ces similitudes grâce à des études, en l'occurrence la biologie. Afin de mieux comprendre ses objets d'étude, il a mis au point des systèmes d'ordonnancement qui nous permettent de les diviser en éléments plus petits et plus compréhensibles. C'est ainsi que nous avons la taxonomie, une classification qui utilise des hiérarchies. Dans cet article de ProjetEcolo, nous allons vous expliquer ce qu'est la taxonomie et comment elle est classée, comment elle a évolué et son importance au sein des sciences biologiques.

Index

  1. Qu'est-ce que la taxonomie ?
  2. Taxonomie d'Aristote
  3. Taxonomie du XVIIe siècle
  4. Taxonomie de John Ray
  5. Taxonomie linnéenne, ou traditionnelle
  6. Taxonomía de Elliot Coues y Walter Rothschild
  7. Taxonomie d'Ernst Haeckel
  8. Taxonomie de Carl Woese
  9. Phylogénétique ou cladistique
  10. Catégories taxonomiques
Voir plus >>

Qu'est-ce que la taxonomie ?

La taxonomie est la science de la classification qui permet de classer les organismes en fonction de différents critères et suivant un ordre hiérarchique. En biologie, cette science a une importance particulière car elle nous permet d'organiser, de connaître l'origine et d'avoir un consensus pour nommer chaque organisme.

L'histoire de la taxonomie a progressé avec l'arrivée de nouvelles technologies et de nouvelles connaissances. Nous avons donc différents moments où nous pouvons classer plusieurs types à la fois. Alors, si vous voulez connaître l'évolution de la taxonomie, continuez la lecture de votre article.

Vous pourriez également être intéressé par cet article sur les Branches des sciences naturelles.

Taxonomie d'Aristote

Aristote a été la première personne à classer les êtres vivants, en distinguant les animaux avec du sang et ceux sans sang rouge. Il s'agit d'une approximation des catégories de vertébrés et d'invertébrés. C'est également Aristote qui a inventé le concept de genre, qui désigne une race ou une lignée.

Taxonomie : Définition et classification - Taxonomie d'Aristote

Taxonomie du XVIIe siècle

Au cours de ce siècle, les voyages sont devenus plus accessibles et les chercheurs peuvent être envoyés en mission pour collecter des plantes et des animaux, constituant ainsi les premières collections naturelles en Europe. Les premiers taxonomistes ont décrit et classé des organismes qui ne faisaient que refléter le plan divin de la création.


Taxonomie de John Ray

Entre 1600 et 1713, John Ray a publié plusieurs ouvrages sur les insectes, les plantes, les poissons, les oiseaux et les mammifères, dans lesquels il expliquait les similitudes entre eux, jetant ainsi les bases de la science de la morphologie. Il a également créé la division des plantes monocotylédones et dicotylédones.

Taxonomie : Définition et classification - Taxonomie de John Ray

Taxonomie linnéenne, ou traditionnelle

Charles Linné a divisé le monde naturel en trois règnes : animal, végétal et minéral. À partir de là, il a créé un système de classification hiérarchique basé sur différentes catégories : classe, ordre, famille, genre et espèce. Il a également créé des noms binomiaux en latin pour donner un nom à chaque organisme et éviter les noms communs qui prêtent à confusion.

Avec Peter Artedi, ils ont divisé le monde pour classer tout ce qu'ils pouvaient. Ils ont réussi à classer plus de 7 300 espèces.

Découvrez le Règne Plantae : Définition, caractéristiques, classification et exemples.

Taxonomía de Elliot Coues y Walter Rothschild

Ce couple de scientifiques a découvert que même au sein d'une espèce, il peut y avoir de petites variations. Ils ont donc introduit le système trinomial latin, dans lequel les sous-espèces sont ajoutées.

Taxonomie d'Ernst Haeckel

En 1866, Haeckel constate que la vie ne peut pas seulement être classée en plantes ou en animaux, mais qu'il existe aussi des micro-organismes qui ne correspondent pas à ces deux distinctions. Il a appelé ce groupe les protistes, à partir desquels il a formé trois nouveaux royaumes : animal, végétal et protiste.

Si vous voulez en savoir plus sur les protistes, n'hésitez pas à lire cet article de ProjetEcolo sur Protiste ou Protista : Définition, caractéristiques, classification et exemples.

Taxonomie : Définition et classification - Taxonomie d'Ernst Haeckel

Taxonomie de Carl Woese

Les archées ont été découvertes en 1977. Les archées sont des organismes microscopiques qui vivent dans des conditions de température ou de salinité extrêmes. Elles étaient autrefois classées avec les bactéries, mais on sait aujourd'hui, grâce à leur ADN, qu'elles ont leur propre règne distinct.

Taxonomie : Définition et classification - Taxonomie de Carl Woese

Phylogénétique ou cladistique

En 1950, une nouvelle façon de classer les organismes a été proposée sur la base des relations évolutives et génétiques entre les organismes. Elle a été théorisée par Willi Hennig, qui supposait que des traits similaires entre organismes révélaient une parenté plus étroite que ceux qui ne l'étaient pas. Ce type de taxonomie utilise des arbres génétiques générés par ordinateur, allant des caractères primitifs aux caractères dérivés. Par exemple, les pattes des carnivores sont primitives par rapport aux nageoires dérivées des phoques. Chaque trait dérivé est appelé synapomorphie.

Catégories taxonomiques

Comme vous le verrez, la taxonomie est en constante évolution et continue de l'être ces derniers temps grâce aux contributions des taxonomistes et des scientifiques. Dans de nombreux cas, une contribution n'exclut pas les autres, mais complète la taxonomie biologique globale.

Actuellement, la classification traditionnelle et ses catégories taxonomiques sont utilisées pour classer les organismes vivants. Elles sont présentées ci-dessous et nous utiliserons le renard comme exemple pour les mettre en contexte.

  • Domaine (néolatinisé en Dominium) : c'est la catégorie la plus élevée et le critère régissant les divisions est la présence d'une cellule avec un noyau, qui sont les protistes eucaryotes, les plantes, les champignons et les animaux, ou l'absence d'un tel noyau, regroupant les procaryotes, qui sont les archées et les bactéries.
  • Règne (Regnum): c'est le deuxième niveau, dans lequel nous avons le règne animal.
  • Embranchement, division (Phylum, Divisio) : chez les plantes et les champignons, on utilise le terme de division, tandis que chez les animaux, on utilise le terme de phylum ou d'embranchement. Ce niveau de classification divise les classes qui partagent certains traits. L'embranchement des chordés comprend tous les organismes qui possèdent une notocorde.
  • Classe (Classis) : est composée de plusieurs ordres inférieurs. La classe des mammifères ne comprend que des organismes à sang chaud dotés de poils, de glandes mammaires et d'une mâchoire monobloc.
  • Ordre (Ordo) : composé de plusieurs familles. L'ordre des carnivores regroupe ceux dont les prémolaires et les molaires sont modifiées pour une alimentation orientée vers la déchirure.
  • Famille (Familia) : composée de genres. Dans le cas de la famille des canidés, ceux qui ont des griffes non rétractiles, deux os fusionnés au niveau du poignet et une longue queue velue sont regroupés dans cette catégorie. Vous pouvez en savoir plus sur les carnivores et les canidés en lisant la Différence entre le coyote et le loup, un article de ProjetEcolo.
  • Genre (Genus) : est le terme créé par Aristote et sera toujours en italique et en latin. Le genre Vulpes est utilisé pour tous les renards aux oreilles triangulaires et au museau long, fin et pointu.
  • Espèce (Species) : est l'unité de base de la taxonomie et désigne les populations qui ne peuvent se reproduire qu'entre elles. Le nom binomial du renard roux est Vulpes vulpes et il se caractérise par sa fourrure rouge. Il est important de mentionner que l'espèce est toujours exprimée de manière binomiale, en additionnant le genre et l'espèce.

Maintenant que vous savez la définition et la classification de la taxonomie, vous pourriez être intéressé par les Hominidés - Définition, caractéristiques et évolution.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Taxonomie : Définition et classification, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Beatty, R., Beer, A., & Deeming, C. (2010). El libro de la naturaleza. Gran Bretaña: Dorling Kindersley.
Écrire un commentaire
Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 5
Taxonomie : Définition et classification