menu
Partager

Plante monocotylédone : Exemples et définition

 
Par Mª Belén Acosta, Technicienne en jardinage et ressources naturelles et paysagères. 20 octobre 2021
Plante monocotylédone : Exemples et définition

Une des classifications les plus utilisées à niveau académique entre les plantes angiospermes, ou plantes à fleur, est celle qui sert à faire la différence entre les monocotylédones et les dicotylédones. Ces deux mots, qui peuvent faire peur à la lecture, représentent deux grands groupes de plantes présentant des différences très importantes entre elles.

Dans cet article Plante monocotylédone : Exemples et définition de ProjetEcolo, nous allons prendre le temps de vous parler des plantes monocotylédones ainsi que, si vous voulez tout savoir à leur propos, il ne vous reste plus qu'à continuer votre lecture !

Qu'est-ce qu'un cotylédon - Définition

Les cotylédons ne sont rien d'autre que la première feuille primitive que les plantes produisent durant leur phase embryonnaire. C'est celle qui sera le premier outil qui lui servira de collecter la lumière solaire et ainsi faire la photosynthèse, c'est pourquoi cette petite feuille, appelée cotylédon, est si importante.

Plante monocotylédone : Exemples et définition - Qu'est-ce qu'un cotylédon - Définition

Qu'est-ce qu'une plante monocotylédone - caractéristiques

Une plante monocotylédone se caractérise, comme son nom l'indique, par le fait d'avoir un seul cotylédon. Mais c'est loin d'être leur seule différence avec les dicotylédones.

Les monocotylédones ont une croissance très différente de celle de leurs cousines à deux cotylédons. Ceci est principalement dû au fait qu'elles n'ont pas de cambium, une fine couche d'écorce dont l'absence empêche la production de bois. Elles ne développent donc pas de tronc en tant que tel, mais une tige principale plus épaisse. Par exemple, si vous coupez le "tronc" d'un palmier, vous ne verrez pas les anneaux de croissance annuels comme ceux que vous pouvez voir chez les arbustes et les arbres.

Une autre différence importante se situe au niveau des racines de la plante. Chez les monocotylédones, les racines sont adventives, ce qui signifie qu'elles poussent toutes à partir de la base même de la tige. Cela signifie que leur système racinaire est beaucoup moins étendu et a une portée plus courte, il ne va donc pas très en profondeur et ne peut donc pas non plus développer un grand nombre de branches.

La dernière des caractéristiques fondamentales des monocotylédones est que toutes leurs feuilles présentent des nervures visibles, qui sont parallèles les unes aux autres sur toute leur longueur.

Exemples de plantes monocotylédones

Il est plus que probable qu'un bon nombre de plantes monocotylédones dont nous allons vous parler vous soit complètement familière. Voyons quelques exemples de plantes de ce type :

Palmier des Canaries

Le Phoenix canariensis est un palmier, comme son nom l'indique, originaire des îles Canaries. Cette grande plante peut atteindre jusqu'à 13 mètres de hauteur, avec des feuilles pouvant atteindre 7 mètres de long. Elle possède un grand tronc, atteignant ou dépassant parfois un mètre de diamètre, et il s'agit d'une plante très populaire dans le jardinage en raison de sa grande résistance aux températures élevées et basses.

Tulipes

On estime qu'il existe environ 150 espèces de tulipes, sans compter le nombre considérable d'hybrides. Ces plantes bulbeuses, qui trouvent leur origine au Moyen-Orient, sont très prisées dans le jardinage pour être utilisées en tant que fleurs ornementales. Ce sont des plantes à fleurs très populaires, donc si vous les aimez et que vous voulez en avoir chez vous, on vous invite à découvrir l'article suivant : Comment prendre soin des tulipes en pot.

Bananier

Le musa paradisíaca est une plante herbacée qui peut atteindre 4 mètres de haut, avec de grandes feuilles qui peuvent atteindre 2 mètres de long. Elle est originaire de la région indo-malaise et est surtout connue pour son fruit, la banane, qui est consommée dans de nombreux pays.

Bambou

De son nom scientifique Bambusoideae, cette plante originaire de Chine est connue pour sa grande capacité de croissance. Ses tiges ligneuses ont traditionnellement été utilisées pour la création de meubles et de structures de toutes sortes. Il existe des bambous qui ne dépassent pas un mètre de hauteur, tandis que les plus grands peuvent atteindre jusqu'à 25 mètres de hauteur.

Plante monocotylédone : Exemples et définition - Exemples de plantes monocotylédones

Différences entre les plantes monocotylédones et dicotylédones

Voici quelles sont les principales différences entre les plantes monocotylédones et dicotylédones :

  • La principale différence est celle qui leur donne leur nom à toutes les deux : alors que les monocotylédones produisent un seul cotylédon au stade embryonnaire, les dicotylédones en produisent deux.
  • En outre, chez les plantes dicotylédones, la première racine continue de croître en tant que racine primaire tout en produisant des racines secondaires, alors que chez les monocotylédones, comme mentionné ci-dessus, toutes les racines partent de la tige.
  • Enfin, les plantes dicotylédones peuvent produire du bois, elles ont donc un véritable tronc. Toutes présentent des anneaux annuels sur leur tronc et leurs branches.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Plante monocotylédone : Exemples et définition, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Plante monocotylédone : Exemples et définition
1 sur 3
Plante monocotylédone : Exemples et définition

Retour en haut