menu
Partager

Plante dioïque : Définition, liste et exemples

 
Par Mª Belén Acosta, Technicienne en jardinage et ressources naturelles et paysagères. 3 septembre 2021
Plante dioïque : Définition, liste et exemples

La base de l'évolution des plantes réside principalement dans le fait qu'elles sont incapables de se déplacer d'elles-mêmes. C'est pourquoi, au fil du temps, elles ont développé toute une série de mécanismes basés sur des techniques de reproduction qui garantiront la survie de leur propre espèce. Ainsi, au sein du règne des Plantes, il est possible de différencier les plantes monoïques des plantes dioïques. Dans le cas des plantes dioïques, qui sont l'objet de cet article Plante dioïque : Définition, liste et exemples de ProjetEcolo, il faut savoir qu'elles sont capables de former deux gamètes dans le même individu.

Dans cet article, on vous dira tout à propos des plantes dioïques et, pour ce faire, on vous parlera de leurs principales caractéristiques, de leur différence avec les plantes monoïques et on conclura avec une liste d'espèces. Vous serez surpris de constater que vous en connaissez un bon petit nombre, notamment parce que ce sont généralement des plantes à fruits absolument délicieux. Vous souhaitez approfondir vos connaissances en botanique ? Eh bien... continuez votre lecture et découvrez tout ce qu'il y a à savoir à propos des plantes dioïques !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Saprophyte - Définition et exemples

Définition et caractéristiques des plantes dioïques

Les plantes dioïques appartiennent au groupe des angiospermes et elles se caractérisent principalement par le fait qu'elles comptent sur la présence de fleurs mâles ou de fleurs femelles. Attention, on entend par là que chaque individu possède un type de fleur particulier, car aucun spécimen n'est doté des deux sexes. En fait, le terme dioïque, qui vient du grec, signifie littéralement deux maisons. C'est pourquoi il est souvent utilisé en botanique pour désigner des spécimens qui ont des fleurs et des graines dont le sexe est réparti entre différents individus. Néanmoins, cela n'enlève rien au fait qu'au sein des plantes dioïques, il n'existe aucune division entre les plantes dicotylédones ou monocotylédones.

De même, il faut aussi se rappeler qu'au sein des plantes angiospermes, on retrouve aussi des plantes monoïques, c'est-à-dire que ce sont des plantes qui ont sur la même tige des fleurs mâles et des fleurs femelles. Il y a aussi des fleurs hermaphrodites, ce sont des plantes qui ont des gamètes mâles et femelles sur la même fleur.

Les plantes dioïques ne peuvent pas s'autopolliniser, elles ne peuvent donc pas produire de graines fertiles par elles-mêmes. Leur seul moyen est la pollinisation croisée, qui doit être effectuée par un agent extérieur. Charles Darwin lui-même a réalisé une étude en 1876 dans laquelle il a confirmé que les plantes dioïques ont un avantage reproductif sur les autres plantes. Cet avantage réside dans leur mode de reproduction, qui s'effectue uniquement par pollinisation croisée, assurant ainsi une augmentation de la variabilité. D'autre part, leur plus grand désavantage réside également dans leur aspect reproductif, puisque près de la moitié de la population des plantes à fleurs mâles ne produit pas de graines, ce qui rend leur propagation et leur dispersion plus difficiles. D'autres études établissent un lien entre l'évolution des plantes dioïques et leur répartition, notamment parce qu'il s'agit principalement de plantes tropicales. Elles sont également liées à la formation de fruits frais, comme elles en produisent dans la plupart des cas, afin qu'elles puissent être transportées par les animaux vers des régions plus éloignées. Il a même été confirmé que de nombreuses plantes dioïques se trouvent dans les zones côtières afin d'augmenter leur pollinisation et leur distribution grâce aux facteurs climatiques ou par la mer.

Plante dioïque : Définition, liste et exemples - Définition et caractéristiques des plantes dioïques

Liste de plante dioïque

Maintenant que vous connaissez les principales caractéristiques des plantes dioïques, dressons une liste des plantes dioïques afin que vous puissiez les identifier plus facilement. Vous serez surpris ! car vous en connaissez un très grand nombre parce qu'elles sont cultivées à des fins économiques, soit pour la consommation, soit pour des produits pharmaceutiques. Voici une liste de plante dioïque :

  • Actinidia deliciosa ou kiwi
  • Actinidia kolomikta ou kiwi d'ornement
  • Cannabis sativa ou marijuana
  • Celastrus scandens ou Bourreau des arbres
  • Comptonia peregrina ou Comptonie voyageuse
  • Cycas revoluta ou Cycas du japon
  • Fraxinus americana ou frêne blanc
  • Ginkgo biloba ou Arbre aux quarante écus ou Arbre aux abricots d'argent
  • Morus alba ou mûrier blanc
  • Myrica pensylvanica ou Myrique de Pennsylvanie
  • Nyssa sylvatica ou Tupelo
  • Persea americana ou avocat
  • Pimenta dioica ou Piment de la Jamaïque
  • Pistacia vera ou pistachier
  • Populus tremuloides ou peuplier faux-tremble
  • Phoenix dactylifera ou dattier
  • Salix discolor ou saule discolore
Plante dioïque : Définition, liste et exemples - Liste de plante dioïque

Différences entre les plantes dioïques et plantes monoïques

Voici les principales différences entre ces deux types de plantes :

  • La principale différence entre les plantes dioïques et monoïques réside dans le fait que les fleurs, bien qu'unisexes, se trouvent sur des pieds différents. Les plantes monoïques ont ces fleurs imparfaites sur le même individu.
  • Les plantes dioïques ne produisent qu'un seul type de gamète, mâle ou femelle, par individu. Cela signifie que les organes reproducteurs d'une telle plante ne peuvent être que mâles ou femelles, selon le type de gamète généré, mais jamais les deux. Dans le cas des plantes monoïques, elles possèdent les deux types de gamètes, qu'il s'agisse de fleurs hermaphrodites ou unisexuées.
  • Les plantes dioïques ne peuvent pas faire d'autogamie, car elles n'ont pas de fleurs mâles et femelles chez le même individu. Dans leur cas, le seul système de reproduction possible est la xénogamie ou la pollinisation croisée.
  • Certaines plantes monoïques ont développé une série de méthodes pour éviter l'autofécondation, ce qui, comme pour les plantes dioïques, favorise la possibilité d'une plus grande diversité génétique et renforce ainsi la survie de l'espèce elle-même.

Découvrez tout sur la reproduction des plantes :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Plante dioïque : Définition, liste et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Plante dioïque : Définition, liste et exemples
1 sur 5
Plante dioïque : Définition, liste et exemples

Retour en haut