menu
Partager

Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques

 
Par Mª Belén Acosta, Technicienne en jardinage et ressources naturelles et paysagères. 22 octobre 2021
Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques

L'hermaphrodisme est une condition qui n'est en rien exclusive au règne Animal. De fait, dans le monde végétal l'existence de fleurs hermaphrodites est quelque chose de très courant : en effet, entre 75% et 90% des plantes sont hermaphrodites.

Si vous voulez en apprendre à propos des plantes qui sont hermaphrodites, on vous invite à continuer la lecture de cet article Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques de ProjetEcolo dans lequel on vous dira tout sur les plantes hermaphrodites, leurs caractéristiques et nous illustrerons nos propos à l'aide d'exemples de plantes hermaphrodites !

Que sont les plantes hermaphrodites - Définition

Les organes sexuels des plantes se trouvent dans les fleurs et il est possible de distinguer les parties mâles et femelles :

  • La partie femelle est appelée le gynécée et il est composé du stigmate, qui est l'endroit où se trouve le pollen, du style, qui soutient le stigmate, et de l'ovaire, qui est ce qui va mûrir et donner naissance au fruit si la fleur est pollinisée.
  • La partie mâle est appelée l'androcée, et se compose de l'anthère et du filament. L'anthère est l'organe qui contient le pollen et le filament est une fine tige qui le soutient.

Dans cette optique, on peut dire qu'une plante est hermaphrodite lorsqu'elle possède des fleurs dans lesquelles les parties des deux sexes sont présentes et elles sont appelées fleurs parfaites. Les parties des plantes hermaphrodites sont les mêmes, c'est juste que les fleurs ont les deux organes sexuels. Toutes les fleurs d'une plante hermaphrodite n'auront pas forcément le gynécée et l'androcée ; en effet, il est courant que des fleurs parfaites et des fleurs unisexuées coexistent sur une même plante.

Plantes monoïques et dioïques

Les plantes dont les fleurs ne sont pas parfaites peuvent être monoïques ou dioïques.

  • Chez les plantes monoïques, un seul individu a des fleurs des deux sexes, mais différenciées, ce sont donc des hermaphrodites. Les fleurs femelles se trouvent généralement dans la partie inférieure de la plante, tandis que les fleurs mâles se trouvent à l'extrémité supérieure, ce qui facilite le transport du pollen par le vent.
  • Les plantes dioïques, en revanche, sont totalement unisexuées : chaque individu ne produit que des fleurs mâles ou femelles, elles sont donc toujours biparentales ou opposées aux hermaphrodites. Il s'agit d'une stratégie visant à éviter l'autogamie, ce qui permet à la plante de ne pas se reproduire avec elle-même et d'obtenir ainsi une plus grande variété génétique.

Découvrez tout sur l'anatomie d'une fleur !

Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques - Que sont les plantes hermaphrodites - Définition

Caractéristiques d'une plante hermaphrodite

Voici les principales caractéristiques d'une plante hermaphrodite :

  • Comme nous l'avons dit précédemment, la principale caractéristique d'une plante hermaphrodite est qu'elle a des fleurs avec des organes sexuels des deux sexes.
  • Ceci leur permet de se reproduire bien plus facilement, car c'est un mécanisme important dans les environnements défavorables pour les insectes ou animaux pollinisateurs. Certaines plantes hermaphrodites, de fait, recourent fréquemment à l'autogamie, c'est-à-dire qu'elles se pollinisent elles-mêmes.
  • L'autogamie des plantes hermaphrodites peut être forcée, ou simplement coexister avec les méthodes de reproduction habituelles, de manière à améliorer les chances de survie de l'espèce sans sacrifier la variabilité génétique.
  • Certaines plantes hermaphrodites ont recours à la cléistogamie. Il s'agit d'un type d'autogamie dans lequel la fleur n'ouvre même pas ses pétales et ses sépales, mais reste fermée et se féconde elle-même. C'est une méthode très efficace afin d'assurer la propagation de son matériel génétique, mais ça lui fait renoncer à la diversité.
  • D'autres espèces végétales hermaphrodites, précisément pour éviter cette autogamie, qui peut ne pas être favorable à certaines plantes, ont recours à différents types d'auto-incompatibilité pour assurer leur diversité génétique. Les gamètes des différents sexes de la fleur peuvent arriver à maturité à des moments différents, de sorte qu'ils ne peuvent pas s'autoféconder, ou la plante peut disposer de filtres ou d'autres systèmes pour séparer son propre pollen.

Exemples de plantes hermaphrodites

Il y a une grande quantité de plantes hermaphrodites qui sont habituellement utilisées dans l'agriculture. Voici quelques exemples de plantes hermaphrodites : les tomates, les poivrons et le maïs. Leur principal avantage sur leur facilité reproductive, car elles ne dépendent pas des insectes pollinisateurs. En plus, certaines fleurs hermaphrodites donnent naissance à des fruits différents de ceux qui se produisent grâce aux fleurs d'un seul sexe. Découvrons-en plus sur ces plantes hermaphrodites :

Tomate

On en vous fera aucune grande révélation quand on vous dira que, dans le cas des tomates, au nom scientifique de Solanum lycopersicum, il s'agit d'une des plantes les plus populaires à niveau mondial. Leurs fleurs sont hermaphrodites et s'autofécondent. Elle ne produit pas de nectar car elle n'a pas besoin d'attirer les pollinisateurs et ses étamines sont grandes et elles forment un tube fermé qui entoure le pistil, garantissant ainsi la fécondation.

Qu'il soit provoqué par le vent, un insecte ou l'Homme, dès qu'il y a une petite vibration ou un petit mouvement, le pollen se détache des étamines.

Maïs

Le maïs, ou Zea mays, est une plante énormément cultivée dans le monde entier et c'est également une plante hermaphrodite monoïque. Elle est considérée hermaphrodite car elle peut s'autoféconder, mais elle produit des fleurs des deux sexes en séparé.

Chez le maïs, la fleur masculine pousse sur l'extrémité supérieure de la plante et c'est ce qui ressemble à un épis, alors que les femelles poussent plus bas, à une hauteur moyenne ou basse de la tige. Ce qui fait que quand le vent souffle ou quand la plante bouge ou est bougée, la fleur masculine libère le pollen et féconde ainsi ses propres fleurs féminines, mais ces dernières peuvent également recevoir le pollen de fleurs masculines proches, ce qui donne jour à un hybride.

Découvrez en plus sur la reproduction asexuée des plantes !

Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques - Exemples de plantes hermaphrodites

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques
1 sur 3
Plante hermaphrodite : exemple, définition et caractéristiques

Retour en haut