Changement climatique

Réfugié climatique : définition et exemples

 
Germán Portillo
Par Germán Portillo. 27 mars 2024
Réfugié climatique : définition et exemples

Le phénomène des réfugiés climatiques est malheureusement en train de devenir une réalité de plus en plus urgente qui s'inscrit dans le contexte du changement climatique mondial. Ce terme fait référence aux personnes contraintes de fuir leur domicile à cause des catastrophes naturelles et des événements climatiques extrêmes, comme le sont les inondations, les sécheresses, les tempêtes intenses et l'élévation du niveau de la mer. Bien que le terme "réfugié climatique" manque de reconnaissance juridique et de précision définitionnelle, il est utilisé pour décrire une variété de déplacements causés par la dégradation de l'environnement et les impacts négatifs du changement climatique dans diverses régions du monde.

Dans cet article Réfugié climatique : définition et exemples de ProjetEcolo, on va vous parler de la définition de réfugié climatique qu'on illustrera à l'aide de quelques exemples.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Urgence climatique : définition et effets

Index

  1. Qu'est-ce qu'un réfugié climatique - Définition
  2. Statut juridique des réfugiés climatiques
  3. Types de réfugiés climatiques
  4. Où est-ce qu'il y a des réfugiés climatiques ?
  5. Exemples de réfugiés climatiques

Qu'est-ce qu'un réfugié climatique - Définition

Dans le contexte du changement climatique et de ses impacts de plus en plus évidents dans le monde, un terme est apparu qui reflète une réalité complexe : les réfugiés climatiques. Ce concept, bien que largement utilisé, est considéré comme judiciairement incorrect en raison de son manque de reconnaissance juridique et de définition précise. Il est toutefois utilisé pour décrire les personnes qui se voient forcées de fuir leur domicile en raison de catastrophes naturelles liées au climat, telles que les inondations, les sécheresses, les tempêtes intenses avec des pluies torrentielles et d'autres événements extrêmes.

Les causes du changement climatique sont diverses et souvent interconnectées. Pour exemple, l'élévation du niveau des mers peut inonder des communautés côtières entières, obligeant les gens à se réfugier dans des zones plus sûres à l'intérieur des terres. De même, des sécheresses prolongées peuvent détruire les récoltes et les sources d'eau, privant les populations de leurs moyens de subsistance et les obligeant à quitter leur foyer à la recherche d'un endroit où ils pourraient vivre.

Dans l'article suivant, on vous propose de découvrir un exposé complet sur le changement climatique.

Réfugié climatique : définition et exemples - Qu'est-ce qu'un réfugié climatique - Définition

Statut juridique des réfugiés climatiques

Les réfugiés climatiques ne sont pas protégés par la convention de Genève de 1951, qui définit le statut de réfugié et les droits associés pour les personnes fuyant la persécution et la violence. Le problème de cette situation est qu'elle laisse les personnes déplacées par le changement climatique dans une situation juridique et humanitaire précaire, car elles n'ont pas vraiment accès aux protocoles d'assistance et de protection.

Les effets du changement climatique continuant à s'intensifier, le nombre de personnes déplacées pour des raisons liées au climat devrait augmenter de manière significative au cours des prochaines décennies. Cela pose des défis urgents aux niveaux national et international et il va absolument falloir mettre en place des des politiques d'adaptation et d'atténuation efficaces tout en garantissant la protection et les droits des personnes les plus vulnérables.

Types de réfugiés climatiques

  • Réfugiés de catastrophes naturelles : ces personnes sont forcées de quitter leur domicile en raison d'événements soudains et catastrophiques, tels que des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques ou des ouragans. Si ces déplacements peuvent être temporaires, ils entraînent souvent la perte définitive de logements et d'infrastructures.
  • Réfugiés en raison de la dégradation de l'environnement : les activités humaines telles que la déforestation, la désertification, la pollution de l'eau, la contamination des sols et la perte de biodiversité peuvent dégrader les environnements naturels et menacer les moyens de subsistance des communautés locales.
  • Réfugiés en raison de conflits liés à l'environnement : la concurrence pour les ressources naturelles, telles que l'eau et la terre, peut déclencher des conflits entre les communautés et même entre les pays.
  • Réfugiés des projets de développement : la construction de grands barrages, de projets miniers, d'infrastructures énergétiques et agricoles à grande échelle implique souvent l'expropriation de terres et le déplacement de communautés locales.
Réfugié climatique : définition et exemples - Types de réfugiés climatiques

Où est-ce qu'il y a des réfugiés climatiques ?

Il y a des réfugiés climatiques dans le monde entier, car le changement climatique ne connaît pas de frontières et ses effets touchent n'importe quelle région du globe. Néanmoins, dans certaines régions ses effets sont plus prononcés et des déplacements importants ont été constatés :

  • Îles et régions côtières : les petites îles et les régions côtières sont particulièrement vulnérables à l'élévation du niveau de la mer et aux phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les tempêtes tropicales et les cyclones. Des pays comme les Maldives, Kiribati, Tuvalu et certaines parties du Bangladesh ont connu des déplacements de communautés entières en raison de l'érosion côtière et de l'intrusion saline.
  • Zones sujettes à la sécheresse : les régions qui dépendent fortement de l'agriculture et des ressources en eau peuvent être gravement touchées par des sécheresses prolongées. Des régions telles que la Corne de l'Afrique, le Sahel africain, le sud-ouest des États-Unis et certaines parties de l'Amérique latine ont connu d'importants déplacements de population en raison de la pénurie d'eau et de la dégradation des sols.
  • Zones touchées par les inondations : les régions sujettes aux inondations soudaines et à la montée des eaux, telles que l'Asie du Sud-Est, l'Asie du Sud et certaines parties de l'Europe, ont connu des déplacements massifs causés par les inondations soudaines et la montée des eaux des rivières.
  • Régions vulnérables aux glissements de terrain et aux avalanches : les régions montagneuses et escarpées sont sujettes aux glissements de terrain et aux avalanches, en particulier lors d'événements météorologiques extrêmes tels que de fortes pluies. Des pays comme le Népal, le Pérou et certaines régions d'Amérique centrale ont connu des déplacements de population dus à ces phénomènes.

Quant aux destinations choisies par les réfugiés climatiques, ils ont tendance à se diriger principalement vers les zones urbaines de leur propre pays ou vers les pays voisins qui peuvent offrir de meilleures conditions de vie et de meilleures opportunités économiques. Toutefois, de nombreux réfugiés climatiques cherchent également refuge dans des pays plus développés dotés de systèmes de protection sociale plus solides, ce qui peut entraîner des déplacements sur de longues distances et, dans certains cas, des migrations transfrontalières.

Exemples de réfugiés climatiques

Il existe de nombreux exemples de migration climatique dans le monde qui illustrent les défis et les réalités auxquels sont confrontées les personnes déplacées par le changement climatique. En voici quelques exemples :

  • Migration dans le delta du Gange, Bangladesh : le delta du Gange, l'une des régions les plus densément peuplées au monde, est extrêmement vulnérable à l'élévation du niveau de la mer et aux cyclones tropicaux. En conséquence, des millions de personnes au Bangladesh ont été forcées de fuir leurs maisons en raison de l'intrusion saline, de l'érosion côtière et des inondations périodiques.
  • Déplacement dans la Corne de l'Afrique : La sécheresse et la désertification récurrentes dans la Corne de l'Afrique, qui comprend des pays comme la Somalie, l'Éthiopie et le Kenya, ont entraîné des déplacements massifs de communautés rurales à la recherche de nourriture et d'eau.
  • Migration des îles du Pacifique : des pays insulaires comme Kiribati, Tuvalu et les îles Marshall sont menacés par l'élévation du niveau de la mer, ce qui pousse certains de leurs habitants à chercher refuge dans les pays voisins ou à demander le statut de réfugié dans des pays plus développés comme la Nouvelle-Zélande.
  • Déplacements en Amérique centrale dus aux tempêtes tropicales : les pays d'Amérique centrale, dont le Guatemala, le Honduras et le Salvador, ont connu des déplacements massifs dus aux tempêtes tropicales et aux inondations dévastatrices.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Réfugié climatique : définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Changement climatique.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 3
Réfugié climatique : définition et exemples