menu
Partager

Ouragan : Définition, formation et catégories

 
Par Germán Portillo. 2 février 2024
Ouragan : Définition, formation et catégories

Les ouragans sont des phénomènes météorologiques de grande envergure qui sont définis comme des systèmes cycloniques tropicaux caractérisés par des vents soutenus qui tournent en sens inverse des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord et dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Sud. Leur formation est alimentée par les eaux chaudes de l'océan et elle suit un processus qui implique l'interaction entre l'air chaud et l'air humide, ce qui donne naissance à une série d'étapes qui vont de simples dépressions tropicales en passant par les tempêtes tropicales jusqu'aux ouragans de différentes catégories.

Dans cet article de ProjetEcolo on va voir ensemble ce que sont les ouragans, comment ils se forment et quelles sont les différentes catégories d'ouragans. On vous parlera également des ouragans les plus puissants de l'histoire. Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Qu'est-ce qu'un ouragan - Définition et comment il se forme

Qu'est-ce qu'un ouragan ?

Les ouragans sont des phénomènes météorologiques extrêmes qui se développent dans les océans chauds, en particulier dans les régions tropicales. Ces phénomènes sont connus sous le nom de cyclones tropicaux dans certaines parties du monde et de typhons dans le nord-ouest du Pacifique. Voici leurs principales caractéristiques :

  • Ce sont des systèmes complexes qui impliquent des processus atmosphériques et océaniques, et leur formation est généralement associée à des eaux océaniques dont la température est supérieure à 26,5 degrés Celsius.
  • Le processus de formation des ouragans commence par l'interaction d'air chaud et humide au-dessus de la surface de l'océan. En s'élevant, cet air crée une dépression à la surface, et l'air environnant est attiré vers le centre de la dépression. En s'élevant, l'air se refroidit et se condense, ce qui libère de la chaleur latente et alimente le système.
  • La phase initiale est appelée dépression tropicale, où les vents atteignent des vitesses allant jusqu'à 63 km/h (37 mph).
  • Lorsque le système se renforce et que les vents dépassent 63 km/h, il est classé comme tempête tropicale. À ce stade, un nom lui est attribué, selon un système établi par les agences météorologiques régionales.
  • Si la tempête tropicale continue de s'intensifier et atteint des vents soutenus d'au moins 119 km/h, elle devient un ouragan.
  • Les ouragans sont classés en cinq catégories selon l'échelle de vent de Saffir-Simpson, allant de la catégorie 1 à la catégorie 5, cette dernière étant la plus intense.
  • L'œil de l'ouragan est une caractéristique distinctive, une région de calme relatif au centre du système, entourée d'un mur de nuages denses et orageux.
  • L'énergie libérée par l'ouragan est phénoménale et sa capacité de destruction est associée à des vents violents, des pluies torrentielles et des ondes de tempête.
Ouragan : Définition, formation et catégories - Qu'est-ce qu'un ouragan ?

Comment se forment les ouragans ?

La formation d'un ouragan implique un ensemble de conditions atmosphériques et océaniques spécifiques. Voici comment se forment un ouragan :

  1. Les ouragans se forment au-dessus des eaux océaniques chaudes, dont la température est généralement supérieure à 26,5 degrés Celsius. La chaleur de l'eau agit comme une source d'énergie qui alimente le système.
  2. L'air chaud et humide s'élève de la surface de l'océan.
  3. À mesure qu'il s'élève, l'air chaud se refroidit et se condense, libérant ainsi de la chaleur latente.
  4. Cette chaleur libère davantage d'énergie dans l'atmosphère, ce qui alimente le développement du système.
  5. L'évaporation de l'eau et la libération de la chaleur créent une zone de basse pression à la surface.
  6. L'air environnant est aspiré dans cette zone de basse pression, ce qui créé des vents convergents qui alimentent la circulation des ouragans.
  7. La rotation de la Terre déplace les vents vers la droite dans l'hémisphère nord et vers la gauche dans l'hémisphère sud, ce qui crée un modèle de rotation dans le système. Cet effet est essentiel à la formation des cyclones tropicaux et leur donne leur forme caractéristique en spirale.
  8. Lorsque la circulation de l'air s'organise et que les vents atteignent des vitesses soutenues d'au moins 63 km/h, une dépression tropicale se forme. À ce stade, un numéro lui est attribué pour l'identifier.
  9. Si la dépression tropicale continue à se renforcer et atteint des vents soutenus de 63 km/h ou plus, elle est classée comme tempête tropicale et reçoit un nom.
  10. Lorsque les vents dépassent 119 km/h, la tempête devient un ouragan. L'intensité est classée selon les catégories de l'échelle de Saffir-Simpson.

Catégories des ouragans

Les catégories d'ouragans sont classées selon l'échelle de vent de Saffir-Simpson, qui mesure l'intensité d'un ouragan en fonction de la vitesse soutenue du vent. Cette échelle va de la catégorie 1 à la catégorie 5, la catégorie 1 étant la moins intense et la catégorie 5 la plus dévastatrice :

  • Catégorie 1 (vents de 119 à 153 km/h) : les ouragans de cette catégorie causent généralement peu de dégâts. Les vents peuvent arracher des petits arbres, endommager des infrastructures légères et provoquer des inondations côtières. Les préparatifs et les évacuations sont souvent suffisants pour gérer les risques associés.
  • Catégorie 2 (vents de 154 à 177 km/h) : les ouragans de catégorie 2 présentent un risque nettement plus élevé. Des vents plus forts peuvent causer des dommages importants, abattre de grands arbres et provoquer des pannes d'électricité prolongées. Les zones côtières peuvent connaître des inondations plus graves.
  • Catégorie 3 (vents de 178 à 208 km/h) : les ouragans de catégorie 3 sont considérés comme "majeurs" et peuvent causer des dégâts dévastateurs. Les vents peuvent faire tomber de grands arbres, détruire des structures et provoquer des pannes d'électricité généralisées. Ils provoquent de très graves inondations côtières.
  • Catégorie 4 (vents de 209 à 251 km/h) : les ouragans de cette catégorie sont extrêmement dangereux et peuvent causer des dégâts catastrophiques. Les vents peuvent abattre la plupart des arbres, détruire les habitations et provoquer d'importantes inondations. L'évacuation est essentielle pour assurer la sécurité du public.
  • Catégorie 5 (vents de 252 km/h ou plus) : les ouragans de catégorie 5 sont les plus intenses et les plus destructeurs. Les vents peuvent causer de très lourds dégâts, détruire des structures et provoquer des inondations massives. Les zones touchées sont en danger et elles doivent être évacuées afin de minimiser les pertes en vies humaines.
Ouragan : Définition, formation et catégories - Catégories des ouragans

Ouragans les plus puissants

Certains des ouragans les plus puissants de l'histoire ont laissé des traces et de très lourdes conséquences. Les ouragans les plus puissants de l'histoire sont :

  • Ouragan Patricia (2015) : Patricia est considéré comme l'ouragan le plus puissant jamais enregistré dans l'hémisphère occidental. Il a atteint la catégorie 5 avec des vents soutenus de 345 km/h avant de toucher terre au Mexique. Heureusement, une grande partie de son impact direct s'est produite dans des zones moins peuplées, ce qui a contribué à minimiser les pertes humaines.
  • Ouragan Irma (2017) : Irma est un ouragan extrêmement puissant qui a touché plusieurs îles des Caraïbes et la Floride. Il a atteint la catégorie 5 avec des vents soutenus de 298 km/h sur une période prolongée. Bien qu'il ait perdu de son intensité avant d'atteindre la Floride, il a été très destructeur.
  • Ouragan Haiyan (2013) : connu localement sous le nom de Yolanda, Haiyan a frappé les Philippines et le Viêt Nam. C'est l'un des typhons les plus puissants jamais enregistrés et il a atteint la catégorie 5 avec des vents soutenus de 315 km/h. Découvrez ici ce qu'est un typhon et comment il se forme !
  • Ouragan Allen (1980) : Allen est resté dans les mémoires comme l'un des ouragans les plus intenses de l'Atlantique, atteignant la catégorie 5 à trois reprises au cours de sa trajectoire. Bien qu'il n'ait pas eu d'impact direct significatif sur la terre ferme, son extrême puissance et sa trajectoire erratique l'ont fait entrer dans l'histoire des ouragans.

Dans l'article suivant on vous parle plus en détails des catastrophes naturelles.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Ouragan : Définition, formation et catégories, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Ouragan : Définition, formation et catégories
1 sur 3
Ouragan : Définition, formation et catégories

Retour en haut