menu
Partager

Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 5 mai 2022
Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation

La plupart des changements et des mouvements qui se produisent dans l'atmosphère de notre planète sont déterminés par les mouvements de la Terre et les caractéristiques irrégulières de la surface terrestre. L'atmosphère terrestre est en mouvement constant, ce qui est dû à la fluctuation de l'air chaud qui s'écoule des tropiques vers les pôles, et du froid qui part des pôles pour se diriger vers l'équateur. La couche de l'atmosphère la plus proche de la surface de la Terre, appelée troposphère, contient l'air que nous respirons et c'est là que se produisent les phénomènes météorologiques qui déterminent le climat de la Terre. Le courant atmosphérique, c'est-à-dire l'air qui traverse les mers et les océans du monde entier, peut subir des modifications physiques le long de son parcours et des facteurs environnementaux qui l'entourent. Ces changements peuvent être, par exemple, dans sa température ou son humidité, et selon les caractéristiques de l'air, il sera plus ou moins léger et restera dans la même région pendant des périodes plus ou moins longues.

Dans cet article de ProjetÉcolo, nous vous répondons à la question de l'intitulé, qu'est-ce qu'un cyclone et par extension qu'est-ce qu'un anticyclone, des phénomènes météorologiques qui se produisent lorsqu'il y a des variations au niveau de la pression atmosphérique.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Qu'est-ce qu'un typhon - Définition et Formation

Mouvement de la Terre et du vent : l'effet de Coriolis

Le mouvement rotatif de la Terre provoque une courbure de l'air qui traverse la troposphère, c'est-à-dire que les masses d'air sont soumises à une force qui dévie leur trajectoire. Cette force, communément appelée effet de Coriolis, signifie que les colonnes d'air ascendantes de l'hémisphère nord vont dévier dans le sens des aiguilles d'une montre et que celles de l'hémisphère sud vont dévier dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Cet effet produit des mouvements très importants non seulement dans l'air, mais aussi dans les masses d'eau. Cet effet est d'autant plus important qu'il se produit près de l'équateur, car la surface de la Terre y est plus grande et c'est aussi la zone la plus éloignée du centre de la Terre.

Qu'est-ce qu'un cyclone ?

Les cyclones sont un phénomène très courant, généralement considéré comme des vents intenses accompagnés de tempêtes. Ces vents forts se forment dans des zones où la pression est faible (inférieure à 1013 Pa), et ces basses pressions génèrent des vents qui attirent d'autres masses d'air atmosphérique avec une pression plus élevée. Ce phénomène, également appelé grain ou flux cyclonique, prend naissance lorsque la surface de la mer présente des températures élevées. Dans ces conditions, l'air chaud s'élève chargé d'humidité jusqu'à ce qu'il se condense en nuages d'orage. Tous ces nuages se déplacent en grands cercles qui tournent sur eux-mêmes, formant des vents extrêmement forts et laissant un espace au centre appelé l'œil de l'ouragan. Ces flux cycloniques sont particulièrement uniques en raison de la grande énergie qu'ils possèdent, qui provient de la chaleur dégagée par la vapeur d'eau qui se libère lors de sa condensation.

Ils peuvent avoir jusqu'à 200 km de diamètre, et les vents d'un cyclone peuvent atteindre des vitesses comprises entre 50 et 250 km/h (selon le type de cyclone), perdant de leur force à l'approche des terres ou lorsqu'ils atteignent des zones océaniques plus froides.

Ces phénomènes produisent d'énormes vagues et de grands déplacements de masses d'eau. Dans les zones tropicales, les cyclones provoquent souvent d'importantes inondations et sont capables de transporter des objets très lourds sur de longues distances.

Types de cyclones

  • Tropical.
  • Extratropical.
  • Subtropical.
  • Polaire.
  • Mésocyclones.

De cette classification, le plus important est le cyclone tropical, qui est subdivisé en cinq catégories selon la vitesse et l'agressivité des vents. Ce type de cyclone, en fonction de sa force, peut être appelé dépression tropicale, tempête tropicale ou ouragan. Assurément, l'ouragan, parmi tous ces phénomènes, est le plus rapide et le plus agressif, il peut provoquer des vents très forts et de grandes destructions au niveau matériel.

Bien que les cyclones tropicaux puissent causer de gros dégâts, comme la destruction de maisons et d'habitats naturels, ils peuvent aussi avoir des aspects très positifs, comme la fin des périodes de sécheresse ou la régénération du couvert végétal (c'est à ce moment que les arbres les plus vieux ou les plus faibles sont éliminés).

Les cyclones extratropicaux sont associés à un système de basse pression situé entre les tropiques et les pôles et dépendent du contraste entre les masses d'air froid et chaud. S'il y a une baisse très marquée de la pression atmosphérique, ce type de cyclone est appelé cyclogenèse explosive, et provoque de gros dégâts, comme des inondations ou des glissements de terrain.

Les cyclones subtropicaux présentent une fusion des caractéristiques des deux cyclones précédents et leurs caractéristiques dépendent de leur lieu d'origine. En ce qui concerne le cyclone polaire, il convient de mentionner qu'il est également souvent appelé dépression polaire et qu'il s'agit d'un système de basse pression d'un diamètre assez important qui provoque des vents violents. Malgré cela, sa durée de vie est plus courte que celle des cyclones tropicaux, puisqu'il peut atteindre son apogée en 24 heures.

Enfin, le mésocyclone est un tourbillon d'air qui se forme pendant un orage convectif, et qui est généralement associé aux orages. Ce phénomène se forme dans des conditions de grande instabilité et lorsqu'il y a des vents forts à haute altitude, mais il est rarement observé.

Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation - Qu'est-ce qu'un cyclone ?

Qu'est-ce qu'un anticyclone ?

Un anticyclone est une zone de haute pression (supérieure à 1013 Pa), dans laquelle la pression atmosphérique est supérieure à celle de l'air environnant et augmente de la périphérie vers le centre. Il est généralement associé à un temps stable, clair et ensoleillé.

La colonne d'air d'un anticyclone est plus stable que l'air environnant. À son tour, l'air qui descend vers le bas produit un phénomène appelé subsidence, ce qui signifie qu'il empêche la formation de précipitations. Il faut toutefois noter que la façon dont l'air descend varie en fonction de l'hémisphère dans lequel il se trouve.

Ces flux anticycloniques se développent plus facilement en été, aggravant encore plus cette saison propice à la sécheresse. Ils ont tendance à être irréguliers, tant dans leur forme que dans leur comportement, contrairement aux cyclones, qui sont plus aisément prévisibles. En général, les anticyclones peuvent être classés en deux grandes catégories, qui correspondent aux anticyclones thermiques et aux anticyclones dynamiques, la principale différence entre les deux réside dans leur mécanisme de formation. De ces deux catégories d'anticyclones, il convient de retenir quatre types, en fonction de leur lieu d'origine.

Types d'anticyclones

  • Anticyclones subtropicales.
  • Anticyclones polaires stationnaires.
  • Anticyclones migratoires des latitudes moyennes.
  • Anticyclones de blocage ou lents dans une invasion polaire.

Les premiers sont les anticyclones subtropicaux, qui sont des flux anticycloniques larges et allongés, situés dans les régions subtropicales et généralement stationnaires ou avec des mouvements très lents. Dans ce groupe, il faut souligner l'anticyclone des Açores, qui est un anticyclone très important et dynamique qui conditionne le climat de la zone et les grains qui viendront dans les périodes plus froides.

Ensuite, il y a les anticyclones appelés atlas polaires stationnaires, qui se forment en hiver sur les continents les plus proches du nord et se déplacent jusqu'à ce qu'ils atteignent des eaux plus chaudes pour être absorbés par l'anticyclone subtropical.

Le troisième groupe d'anticyclones est constitué par les anticyclones migratoires des latitudes moyennes, qui sont de faible étendue et, comme leur nom l'indique, ont pour habitude d'apparaître entre les cyclones.

Le dernier groupe anticyclonique correspond aux anticyclones produit par l'invasion d'air polaire, qui, comme son nom l'indique, l'air froid absorbe la chaleur des eaux plus chaudes et après quelques jours se transforme en un anticyclone subtropical.

Si cet article sur "Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation" vous a plu, et que vous souhaitez en apprendre davantage sur les phénomènes météorologiques, nous vous recommandons la lecture de ces articles qui suivent :

Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation - Qu'est-ce qu'un anticyclone ?

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation
1 sur 3
Qu'est-ce qu'un cyclone - Définition et Formation

Retour en haut