menu
Partager

Mégafaune - Définition et exemples

 
Par Marie Debilliers. 5 novembre 2021
Mégafaune - Définition et exemples

Il y a cinquante mille ans, les paysages de la planète étaient très différents de ceux que nous connaissons aujourd'hui. Les conditions climatiques particulières, et même l'absence d'humains, ont favorisé la présence de grands animaux aujourd'hui disparus. Homo sapiens est venu coexister avec ces animaux et de nombreux mythes et légendes qui persistent aujourd'hui ont été créés autour de cette coexistence avec des animaux géants. Dans cet article de ProjetEcolo, Mégafaune - Définition et exemples, nous allons nous plonger dans les temps anciens pour expliquer ce qu'est la mégafaune.

Qu'est-ce que la mégafaune

Le terme mégafaune dépend du contexte dans lequel il est utilisé. Les mastozoologues utilisent ce terme pour désigner les grands animaux de plus de 45 kilos, tandis que d'autres chercheurs en faune sauvage l'utilisent pour désigner les animaux situés plus haut dans la chaîne trophique.

Cependant, la plupart des ouvrages scientifiques utilisent ce terme pour désigner les animaux préhistoriques géants, de la fin du Pléistocène à l'Holocène, c'est-à-dire d'il y a environ 46 000 à 1 420 ans avant aujourd'hui. Cette période est connue sous le nom d'extinction de la mégafaune du Quaternaire, qui a été provoquée par des causes climatiques et des cycles glaciaires, mais qui, fait intéressant, a également coïncidé avec l'arrivée de la population Homo sapiens.

Le comportement de l'homme à cette époque n'était pas très différent de celui d'aujourd'hui. L'homme a commencé à chasser la faune existante, en particulier la mégafaune, qui, étant de plus grande taille, était mieux adaptée à ses besoins. Ils ont fini par chasser à outrance. À ce jour, la question de savoir lequel de ces deux scénarios est le plus plausible fait toujours débat, bien qu'avec les nouvelles découvertes, de plus en plus d'études penchent pour l'hypothèse de la chasse excessive.

Tatou géant

Ce tatou (Holmesina septentrionalis) vivait en Amérique, du Mexique aux États-Unis, pendant le Pléistocène. Il pesait 200 kilos et mesurait 1 mètre au garrot, c'est-à-dire jusqu'aux épaules en position debout à quatre pattes, et 2,5 mètres de long. Cette espèce était omnivore, bien qu'elle mangeait aussi quelques insectes. Les plaques flexibles de sa carapace lui permettaient de se défendre contre les prédateurs.

Vous pouvez lire plus d'informations sur les animaux omnivores dans cet autre article de ProjetEcolo.

Mégafaune - Définition et exemples - Tatou géant

Mammouth

Le genre Mammuthus appartenait à la même famille que les éléphants et a existé du Pliocène à l'Holocène. Ils avaient un proboscis, de longues défenses, une tête volumineuse et, s'ils vivaient dans des régions froides, ils avaient une épaisse fourrure couvrant tout leur corps. Leurs dents étaient particulières car, comme les éléphants, ils avaient des molaires hautes et crêtées pour éviter l'usure que leur régime herbivore pouvait provoquer.

Les mammouths M. sungari, les plus grands mammouths ayant existé, mesuraient 5 mètres de haut et 9 mètres de long. Mais il existait aussi des mammouths nains, comme M. primigenius, qui ne mesurait qu'un mètre. Tous les genres de mammouths se sont éteints, qu'ils soient géants ou non. Ils sont différents du genre Mammut, qui appartient à la famille des mammutidae.

Vous trouverez plus d'informations sur les animaux herbivores : liste et caractéristiques dans cet article de ProjetEcolo.

Mégafaune - Définition et exemples - Mammouth

Mégathères

Communément appelés paresseux géants, les mégathères (Megatherium) étaient des animaux qui pouvaient atteindre une taille de 6 mètres. Contrairement aux paresseux actuels qui vivent dans les arbres, ils étaient terrestres. Ils se nourrissaient sur deux pattes et utilisaient leurs énormes griffes pour s'accrocher aux arbres dont ils se nourrissaient. Ils utilisaient également ces griffes pour se défendre ou même pour creuser à la recherche de tubercules comestibles. Cette espèce de mégafaune a existé du Pléistocène à l'Holocène.

Mégafaune - Définition et exemples - Mégathères

Gonphothéridés

Les gonphothéridés (Gomphotheriidae) étaient des proboscidiens, ainsi que les parents actuels des éléphants et des mammouths. Ils avaient un visage très allongé avec une courte trompe, deux paires de défenses dépassant de leur bouche, les inférieures étant inclinées vers l'intérieur. Leur apparence fait penser à un croisement entre un tapir et un sanglier. Le crâne réduit pouvait accueillir moins de molaires que les autres proboscidiens et il pouvait mesurer jusqu'à 3 mètres de haut. Il a vécu près de plans d'eau du Miocène à l'Holocène.

Mégafaune - Définition et exemples - Gonphothéridés

Lion marsupial

Ce félin (Thylacoleo carnifex) pesait 160 kilos et mesurait 75 centimètres. Cette espèce de mégafaune a existé pendant le Pléistocène et s'est éteinte il y a 50 000 ans. C'était le plus grand animal carnivore du continent australien. Avec ses griffes et ses crocs acérés, il avait des compétences de chasseur comme les félidés d'aujourd'hui, utilisant des stratégies d'attaque silencieuses.

Si vous êtes curieux de découvrir des exemples de Dinosaures carnivores : noms, types, caractéristiques et photos, n'hésitez pas à lire cet article.

Mégafaune - Définition et exemples - Lion marsupial
Image: iHow

Ours des cavernes

L'ours des cavernes (Ursus spelaeus) était plus grand que l'ours Kodiak, un ours géant actuel. Il mesurait 1,3 mètre de haut et 2,6 mètres de long etatteignait 3 mètres quand il se dressait sur ses pattes. Il pesait jusqu'à 700 kilos et occupait un large territoire, couvrant pratiquement toute l'Europe au Pléistocène. Il doit son nom au fait qu'il habitait les grottes, utilisées pour les périodes d'hibernation qu'il pouvait partager avec les humains préhistoriques.

Vous pouvez en savoir plus sur les animaux qui hibernent en lisant cet article de ProjetEcolo.

Mégafaune - Définition et exemples - Ours des cavernes
Image: Vix

Autres exemples de mégafaune

Ci-dessous, nous allons nommer une autre série d'espèces géantes disparues afin d'en savoir plus sur elles.

  • Megalodon (Carcharocles megalodon). Un requin qui mesurait jusqu'à 20 mètres de long, pesait 50 tonnes et était trois fois plus grand que le grand requin blanc d'aujourd'hui.
  • Neochoerus aesopi. Semblable aux capybaras, mais pesant jusqu'à 170 kg. Il vivait au Mexique.
  • Kangourou géant (Procoptodon goliah). Il avait la capacité de lever ses pattes au-dessus de sa tête pour arracher les branches des arbres. Il mesurait deux mètres de long et avait des pattes semblables à des sabots de cheval.
  • Dents de sabre (Smilodon populator). Il vivait en Amérique du Sud, avec une taille de 1,20 mètre et un poids pouvant atteindre 400 kilos. Son nom faisait allusion à ses longues dents pouvant atteindre 19 centimètres.
  • Libellule géante (Meganeura). Il s'agissait d'une libellule d'une envergure de 80 centimètres, d'une aile à l'autre, qui vivait avec les premiers insectes au Carbonifère.
  • Vache de mer de Steller (Hydrodamalis gigas). C'est le plus grand sirénien qui ait jamais vécu, 10 mètres de long et pesant jusqu'à 10 tonnes. Elle a réussi à survivre aux extinctions du Quaternaire, mais a été anéantie dès sa découverte, au XVIIIe siècle, par une chasse humaine intense.
  • Megalocéros (Megalocerus giganteus). Connu sous le nom de cerf géant, il possédait des bois d'une taille impressionnante pouvant atteindre 3,5 mètres d'un côté à l'autre. Son corps était proportionnel, mesurant environ 2 mètres.
  • Chameau géant de l'Arctique. Il habitait l'Arctique aux saisons du réchauffement climatique, qui n'avait pas de permafrost et était plutôt une forêt. Il était 30% plus long que les chameaux d'aujourd'hui.
  • Pelagornis (Pelagornis sandersi). Il s'agissait d'oiseaux de mer du Pléistocène, d'une envergure de 7 mètres, ce qui fait d'eux les plus grands oiseaux ayant jamais existé.

Animaux géants actuels

Certaines espèces ont survécu aux extinctions massives du Quaternaire et vivent encore de nos jours. Voici quelques exemples :

Éléphant d'Afrique (Loxodonta africana)

L'éléphant d'Afrique est le plus grand animal terrestre existant, avec une taille de 4 mètres et un poids de 5 tonnes. Ils sont plus grands que les éléphants d'Asie et, comme leurs parents proboscidiens disparus, possèdent une paire de défenses distinctives et une longue trompe préhensile qu'ils utilisent dans diverses situations.

Lamantin des Caraïbes (Trichechus manatus)

C'est le plus grand sirénien survivant. Il peut atteindre 4,6 mètres de long et peser jusqu'à 1 500 kilos. C'est un parent de l'espèce éteinte de la vache de mer de Steller.

Bison d'Europe (Bison bonasus)

C'est le plus grand mammifère d'Europe. Il est le résultat d'une hybridation entre deux bisons disparus, Bison priscus et Bos primigenius, et représente donc un pont entre la préhistoire et les temps modernes.

Rappelons que la dernière extinction de masse était en grande partie d'origine humaine. Cela nous amène à repenser notre rôle actuel de prédateurs non durables des ressources naturelles. Si la mégafaune existe encore, nous devons commencer à modifier notre comportement anthropique effréné afin de préserver la biodiversité qui existe encore et qui a une valeur biologique intrinsèque.

Mégafaune - Définition et exemples - Animaux géants actuels

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Mégafaune - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biodiversité.

Bibliographie
  • Moleón, M., Sánchez-Zapata,J. . Donázar,J. , Revilla,E., Martín-López, B., Gutiérrez-Cánovas, C. (2020). Rethinking megafauna. Proceedings of the Royal Society , 287(1922). Disponible en: https://royalsocietypublishing.org/doi/full/10.1098/rspb.2019.2643
  • Días, R. Eng, J. (2019). Capibaras en México. Disponible en: https://www.sabermas.umich.mx/secciones/articulos/496-capibaras-en-mexico.html
  • Badillo, L. (2017). Relacionan extinción de megafauna en el Pleistoceno a presencia de humanos. La Jornada Ciencia. Disponible en: https://ciencias.jornada.com.mx/2017/01/02/relacionan-extincion-de-megafauna-en-el-pleistoceno-a-presencia-de-humanos-6933.html
  • Europa Press. (2013). Los camellos gigantes del Ártico. Disponible en: https://www.elmundo.es/elmundo/2013/03/05/ciencia/1362502884.html

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Mégafaune - Définition et exemples
Image: iHow
Image: Vix
1 sur 9
Mégafaune - Définition et exemples

Retour en haut