menu
Partager

Convergence évolutive : Définition et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 27 juin 2022
Convergence évolutive : Définition et exemples

La biodiversité est si riche et si variée car elle est le résultat de nombreux processus et pressions environnementales qui ont amené la création de centaines d'espèces, chacune parfaitement adaptée à leur environnement. Parmi tous ces mécanismes se trouvent celui de la convergence évolutive ou de l'évolution convergente. Poursuivez la lecture de cet article Convergence évolutive : Définition et exemples de ProjetEcolo dans lequel on vous donnera la définition de la convergence évolution ainsi que de nombreux exemples afin d'illustrer la définition.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Radiation adaptative : Définition et exemples

Définition de convergence évolutive

La convergence évolutive est un mécanisme qui se produit chez les êtres vivants qui développent des structures pour maîtriser un environnement, qui n'a rien à voir avec leur environnement d'origine. Tous les groupes d'êtres vivants ont une certaine orientation et adaptation à leur environnement, mais grâce à la convergence évolutive, ils ont pu s'adapter à des habitats différents de ceux de leurs prédécesseurs.

Pour exemple, nous savons que les mammifères sont des animaux terrestres qui marchent sur deux ou quatre pattes. Malgré cela, lorsqu'il y a eu certaines pressions environnementales, ils se sont adaptés à l'environnement aquatique et c'est ainsi que sont apparues de nombreuses espèces de mammifères aquatiques comme les baleines et les dauphins. Découvrez pleins de mammifères marins !

Les caractères qui se génèrent par convergence évolutive sont appelés des structures analogues parce qu'elles sont analogues aux structures d'autres groupes. Ces dits caractères se formeront par le biais de certaines modifications à différents niveaux, par exemple, à niveau génétique ou moléculaire.

Dans le cadre de l'évolution convergente, des atavismes peuvent apparaître : il s'agit de traits ou de caractéristiques qu'un organisme a perdus et qui réapparaissent. Non seulement ces changements peuvent se produire simultanément, mais, plus fréquemment encore, ils se produisent dans des laps de temps différents.

Causes de la convergence évolutive

La convergence évolutive peut se produire pour de nombreuses raisons, parmi lesquelles :

  • Conditions similaires dans l'environnement : les organismes qui ont des structures analogues et qui ne sont pas phylogénétiquement apparentés les développent pour pouvoir se développer dans un environnement déterminé.
  • Niche partagée : c'est lorsque deux espèces sont adaptées à une niche particulière, même si elles ont des origines différentes. Rappelons qu'une niche est un rôle joué par un organisme dans un écosystème.

 

Exemples de convergence évolutive

Maintenant que vous connaissez la définition de la convergence évolutive et ses causes, concentrons-nous sur quelques exemples afin d'illustrer ce concept. Parmi les exemples d'évolution convergente que l'on peut mettre en évidence, on peut citer :

Nageoires des baleines

Les baleines sont des mammifères, ce qui veut dire qu'elles nous ressemblent pas mal. Leur ancêtre Pakicetus ressemblait à un chien : il avait quatre pattes et vivait sur terre. Faute de nourriture, il s'est rapproché des plans d'eau pour se nourrir. Au fil du temps, ces organismes se sont déplacés de plus en plus loin dans l'eau jusqu'à ce qu'ils développent des nageoires à partir de leurs mains.

Elles sont analogues aux nageoires d'un poisson, mais ont des origines différentes. À l'intérieur, les nageoires d'une baleine sont composées de "mains" comme les nôtres, avec les mêmes os mais réarrangés, alors que les poissons ont des rayons ou des épines. Sa queue est également une structure analogue à celle des vrais poissons.

Ailes des chauves-souris

Les chauves-souris sont également des mammifères, ce qui signifie que avant elles n'avaient pas de structures faites pour voler. Malgré cela, elles ont réussi à devenir indépendants du sol en développant de très grandes mains équipées de membranes interdigitales qui ont formé des ailes entièrement fonctionnelles.

Découvrez si les chauves-souris sont-elles aveugles ou non !

Yeux de la pieuvre

Les yeux des céphalopodes et des vertébrés sont étonnamment similaires. Tous deux possèdent une rétine, un cristallin, des fibres nerveuses et un iris. Cet exemple est impressionnant car il est clair que les vertébrés et les invertébrés sont totalement opposés. Mais la nécessité pour les pieuvres de voir a conduit au développement d'yeux similaires aux nôtres.

Euphorbes et cactus

Les cactacées sont les plantes par excellence des écosystèmes chauds et secs. Elles sont originaires des Amériques et elles ont des tiges adaptées pour stocker l'eau, par conséquent, elles n'ont pas besoin de beaucoup d'arrosage pour survivre. Cependant, en Europe, on trouve des plantes aux caractéristiques similaires, comme les Euphorbes.

La plupart d'entre elles sont des plantes succulentes qui stockent de l'eau dans leurs tissus, mais elles ne sont pas apparentées aux cactus. Certaines espèces de ce genre se sont adaptées aux conditions de leur environnement pour avoir des caractères analogues aux cactus comme le développement d'épines et de tissus retenant l'eau.

Protéases

Au niveau moléculaire, nous avons également des exemples d'évolution convergente. Les protéases sont des catalyseurs de réactions chimiques au sein des organismes et sont présentes dans tous les êtres vivants. Bien qu'elles ne soient pas étroitement liées, les dynamiques des protéines se sont répétées de manière indépendante et convergente pour répondre aux exigences au niveau moléculaire.

Canidés et loups de Tasmanie

Nous connaissons bien la structure des canidés : ils ont quatre longues pattes, une taille moyenne et une tête avec un museau bien défini et des crocs acérés. Nous savons également que ce sont des mammifères placentaires. Si vous avez vu une photo du loup de Tasmanie Thylacinus cynocephalus, récemment disparu, vous pouvez penser qu'il s'agit également d'un canidé en raison de sa structure corporelle.

La vérité est que c'est un loup marsupial, ce qui signifie que les femelles avaient un marsupium où elles gardaient leurs petits pour les allaiter jusqu'à la fin de leur développement. Ces thylacines ont évolué pour occuper la niche prédatrice des canidés.

Convergence évolutive : Définition et exemples - Exemples de convergence évolutive

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Convergence évolutive : Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biodiversité.

Bibliographie
  • Gómez-Pompa, A., Barrera, A., Gutiérrez-Vázquez, J., & Halffter, G. (1980). Biología: Unidad, Diversidad y Continuidad de los Seres Vivos. Ciudad de México: Consejo Nacional para la Enseñanza de la Biología.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Convergence évolutive : Définition et exemples
1 sur 2
Convergence évolutive : Définition et exemples

Retour en haut