menu
Partager

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent

 
Par Antoine Decrouy. 15 mars 2022
Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent

Il y'a des animaux capables de "voir" des sons grâce à une caractéristique qui leur permet de survivre dans des environnements compliqués. Bon nombre de ces sons utilisés pour se localiser ne sont pas perceptibles par les êtres humains ! vous rendez-vous compte toutes les perspectives de vie qui nous échappent ? Si vous voulez en apprendre plus à ce propos, cet article Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent de ProjetEcolo est fait pour vous, car on vous dira tout sur l'écholocalisation ou l'écholocation et sur les animaux qui l'utilisent !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les chauves-souris sont-elles aveugles ?

Qu'est-ce que l'écholocation ou écholocalisation - Définition

L'écholocalisation, ou l'écholocation, est un système utilisé par certains animaux pour s'orienter dans leur environnement. Grâce à l'interprétation d'ondes sonores, ces animaux sont capables d'éviter les obstacles, de trouver leur nourriture, leurs proies et prédateurs. Elle n'a rien à voir avec l'audition car l'écholocalisation permet aux animaux qui l'utilisent de "voir" grâce au son, c'est-à-dire qu'ils peuvent déterminer la distance à laquelle ils se trouvent, dans quelle direction ils se dirigent et la taille des objets qui se mettent sur leur chemin ou des autres animaux qui se déplacent.

Elle est utilisée par des animaux qui vivent dans des environnements où la vue est inefficace et où ils doivent faire appel à d'autres outils afin de pouvoir se déplacer dans leur environnement. Un clair exemple de tout ça sont les animaux nocturnes qui ne peuvent pas compter sur leur vue, ou les mammifères marins qui vivent dans l'obscurité océanique.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Qu'est-ce que l'écholocation ou écholocalisation - Définition

Types d'écholocation ou écholocalisation

L'écholocation existe chez différents animaux et tous n'ont pas la même morphologie. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il y a plusieurs types d'écholocalisation en fonction de l'organe de réception :

  • Écholocation avec l'organe le melon : les ondes sont captées par l'organe du melon situé sur le front des mammifères marins à dents (cétacés odontocètes). Le melon est composé de lipides et il permet d'absorber avec grande efficacité les ondes.
  • Écholocalisation auditive : dans ce cas les ondes sont captées par les oreilles des animaux. Un clair exemple d'animal utilisant ce type d'écholocalisation est la chauve-souris.

L'écholocalisation peut aussi être classée en fonction du son émis. Quant à la fréquence utilisée, elle peut être classée des manières suivantes :

  • Écholocation ultrasonique : caractérisée par sa capacité à écouter des ondes sonores très hautes qui sont imperceptibles pour l'ouíe humaine. A partir de ces ondes ultrasoniques, les animaux peuvent obtenir des informations comme la direction, la vitesse ou la distance d'un objet analysé.
  • Écholocalisation infrasonique : caractérisée par sa capacité à capter des sons de baisse fréquence qui sont imperceptibles par l'ouïe humaine. Elle est très utile pour les distances plus éloignées et elle est surtout utilisée pour détecter des objets statiques.

Quant à la modulation de la dite fréquence, elle peut être classifiée de la manière suivante :

  • Fréquence constante (CF) : émet un seul son, à une seule fréquence, principalement utilisé pour distinguer les distances.
  • Modulation de fréquence (FM) : émet des fréquences différentes afin de distinguer les objets. Elle est utilisée dans les habitats à végétation dense.
  • Fréquence combinée : ici, les deux fréquences et les informations que chacune peut fournir sont combinées.
Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Types d'écholocation ou écholocalisation

Comment fonctionne l'écholocalisation ?

L'écholocation est aussi appelée biosonar. S'utilisent deux composants : la morphologie de l'animal et l'émission du son.

Les animaux qui ont cette capacité lancent des ondes de son, normalement imperceptibles par les humains, avec le but qu'ils rentrent en collision avec un objet déterminé. Le son revient sous la forme d'écho jusqu'à la structure réceptrice de ces ondes. Plus tard dans cet article, on vous parlera de quelques animaux qui utilisent l'écholocation afin que vous puissiez mieux comprendre le fonctionnement de ces organes. Une fois l'information reçue, l'animal peut interpréter combien de temps a mis le son pour revenir ou comment s'est interrompue l'onde émise afin de pouvoir reconstruire la taille de l'objet, vers où il se dirige et de quoi il s'agit.

Pour que l'écholocation soit efficace, les animaux qui l'utilisent doivent avoir une grande sensibilité aux échos, une ouïe directionnelle, la capacité de réduire au silence les objets qui ne leur sont pas nécessaires et un cerveau hautement qualifié pour pouvoir interpréter les informations.

Écholocalisation des chauves-souris (ordre des chiroptères)

Les chauves-souris émettent des sons grâce à leur larynx. Ces sons sont à la fois des fréquences modulées et constantes. Certaines, avec leur langue, peuvent émettre des clics ou des pops audibles par l'homme. Elles ont une étrange capacité à ne pas être assourdis par le son qu'elles émettent, ceci est dû à certains de leurs os de l'oreille qui sont séparés afin de réduire leur sensibilité auditive.

Une fois le son émis, l'écho rebondit sur l'objet et est capté par le tragus, un morceau de peau qui dépasse de l'oreille de la chauve-souris. En interne, elles ont des récepteurs qui détectent le changement de fréquences. Ses multiples plis aident également à cette prise d'écho.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Écholocalisation des chauves-souris (ordre des chiroptères)

Écholocalisation des dauphins (famille Delphinidé)

Il est difficile pour les mammifères de voir sous l'eau en raison de la turbidité, mais grâce à l'écholocation, ils ont pu maîtriser leur environnement. Les dauphins émettent des clics ou des claquement au travers de leur nez et ceux-ci sont lancés dans leur environnement pour être renvoyés dans le melon du dauphin. Il convient également de mentionner qu'ils peuvent émettre des sifflets, mais ceux-ci sont uniquement destinés à la communication.

Nous vous recommandons de jeter un coup d'œil à ces autres articles sur les caractéristiques des dauphins et sur la façon dont les dauphins communiquent.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Écholocalisation des dauphins (famille Delphinidé)

Salanganes (Aerodramus spp.)

Les chauves-souris et les odontocètes sont des écholocateurs par excellence. Cependant, ces martinets constituent un cas exceptionnel parmi les oiseaux. Ils dorment dans des grottes sombres, et ils utilisent donc ce système de localisation pour trouver un abri. Ils émettent des clics perceptibles par l'homme. Dans les zones plus sombres, ils émettent des clics plus fréquents pour obtenir plus d'informations.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Salanganes (Aerodramus spp.)

Guacharo des cavernes (Steatornis caripensis)

Les oiseaux sont généralement diurnes, mais ces oiseaux sont nocturnes et ils s'appuient sur l'écholocation pour se nourrir. Ils dorment et se reproduisent dans des grottes. Ils émettent des claquements ou des clics d'écholocation à l'aide de leurs muscles bronchiolatéraux. À ne pas confondre avec les cris, qui sont émis à des fins de communication. Ces oiseaux et les martinets mentionnés sont les seuls à posséder l'écholocation.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Guacharo des cavernes (Steatornis caripensis)

Musareignes (Famille Soricidae)

D'autres animaux qui possèdent un système similaire à l'écholocation sont les musaraignes (petits mammifères insectivores). Ils peuvent émettre des clics vocaux, mais ils n'émettent pas d'ondes spécialisées, comme les odontocètes ou les chauves-souris. Ces clics sont utilisés à faible distance, mais au-delà de leurs moustaches, et uniquement pour se renseigner sur leur environnement.

Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent - Musareignes (Famille Soricidae)

Plus d'animaux qui utilisent l'écholocalisation

Pour conclure notre article, on a eu envie de vous mentionner plus d'animaux qui utilisent l'écholocalisation :

Para terminar, aquí mencionamos algunos nombres más de animales que tienen ecolocalización:

  • Hyperoodontidae (famille Ziphiidae)
  • Beluga (Delphinapterus leucas)
  • Orque (Orcinus orca)
  • Marsouins (familia Phocoenidae)
  • Baleine grise (Eschrichtius robustus)
  • Dauphins d'eau douce (superfamille Platanistoidea)

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur les animaux.

Bibliographie
  • Jones, G. (2005). Echolocation. Current Biology, 15(13), R484-R488.
  • Helmenstine, A. (2018) How Bat Echolocation Works. Disponible sur : https://www.thoughtco.com/how-bat-echolocation-works-4152159
  • Guerrero Chamorro, C. (2015). Delfín mular: efectos del ecoturismo en la ecolocación. Disponible sur : https://ddd.uab.cat/pub/tfg/2015/147548/TFG_cristinaguerrerochamorro.pdf
  • Herrera, F. (2002) Ecolocalización en guácharos. Bol. Soc. Venezolana Espeleol. (36).
  • Siemers, B. M., Schauermann, G., Turni, H., & von Merten, S. (2009). Why do shrews twitter? Communication or simple echo-based orientation. Biology letters, 5(5), 593-596.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent
1 sur 8
Écholocation ou écholocalisation : Définition et animaux qui l'utilisent

Retour en haut