menu
Partager

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs

 
Par Sandra Ropero Portillo, Environnementaliste. 6 octobre 2021
Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs

Il est toujours ennuyeux de croiser le chemin d'un insecte qui pique. Et que ce soit dans les zones humides comme les lacs ou les rivières, dans les zones de randonnée en montagne ou dans notre propre jardin, nous pouvons facilement trouver différentes espèces d'insectes qui piquent. Les types de piqûres d'insectes varient d'un insecte à l'autre. La gravité des piqûres dépend donc également du venin des insectes. La plupart des piqûres ne causent pas de gêne sérieuse, mais certaines peuvent être fatales, surtout si la personne piquée souffre d'une allergie.

Si vous voulez en savoir plus sur les insectes qui piquent, ne manquez pas de lire cet article de ProjetEcolo, dans lequel nous vous montrerons une liste d'insectes piqueurs et vous expliquerons comment ils piquent et de quel type d'insectes il s'agit.

Cela pourrait aussi vous intéresser : A quoi servent les mouches - Utilité des mouches

Quels sont les insectes qui piquent ?

Que ce soit dans notre jardin, notre maison ou même notre literie, les insectes piqueurs sont partout. De plus, un insecte qui pique peut être volant ou non, piqueur suceur ou simplement suceur. Voici donc ci-dessous la liste des insectes qui piquent :

  • Les abeilles
  • Les guêpes
  • Les acariens
  • Les punaises de lit
  • Les tiques
  • La fourmi rouge
  • La mouche noire
  • Les moustiques
  • Les poux
  • Les puces
  • Le taon

Abeilles

Les abeilles sont les insectes pollinisateurs les plus importants et jouent un rôle essentiel dans l'équilibre des écosystèmes. Ces insectes piqueurs volants vivent en moyenne cinq ans et ne mesurent pas plus de 1,5 cm de long. Très sociables, elles vivent en colonies établies en essaims et organisées selon une hiérarchie : reine des abeilles, faux-bourdons et abeilles ouvrières.

Les piqûres d'abeilles produisent une réaction légère chez la plupart des gens, mais peuvent parfois entraîner la mort en cas d'allergie ou d'empoisonnement par des piqûres d'abeilles en essaim. Pour éviter d'être piqué par une abeille, vous devez rester calme, car elles piquent pour se défendre, donc si vous paniquez et les attaquez, elles essaieront de vous piquer, mais ce n'est qu'un mécanisme de défense. Les abeilles perdent leur aiguillon lorsqu'elles piquent et meurent.

Nous vous recommandons de lire également cet article sur comment les abeilles communiquent entre elles.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Abeilles

Guêpes

Les guêpes sont des insectes solitaires, bien qu'on les trouve parfois vivant en colonies, et sont généralement inoffensives pour l'homme. En fait, plutôt que d'être nuisibles, elles sont bénéfiques pour les humains car elles aident à contrôler les parasites. On peut les confondre avec les abeilles, mais les guêpes, contrairement aux abeilles, ont un bas-ventre pointu et une taille étroite. Pour en savoir plus sur les différences entre abeille, guêpe et bourdon, lisez cet article.

Les piqûres de guêpes peuvent être très douloureuses et provoquer un gonflement et une rougeur de la zone affectée autour d'une papule blanche. Contrairement aux abeilles, cet insecte volant piqueur ne perd pas son aiguillon. Les guêpes piquent pour se défendre lorsqu'elles se sentent attaquées. Apprenez à mieux les connaître en lisant ces autres articles :

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Guêpes

Acariens

Les acariens appartiennent à la famille des arthropodes, ils sont très petits et il est donc très difficile de les identifier. Concrètement, ces insectes piqueurs suceurs mesurent entre 0,2 et 0,5 mm. Ils vivent dans les zones poussiéreuses et peuvent donc se retrouver dans toutes sortes de tissus, tels que les matelas, les oreillers, les tapis, la literie, etc. À part les acariens de poussière, il existe de nombreuses espèces d'acariens et ils foisonnent dans les zones où la végétation est abondante, parmi les déchets en décomposition et dans les lichens et les mousses.

Les piqûres d'acariens sont généralement inoffensives, mais elles provoquent parfois des démangeaisons, des gonflements, des douleurs et des allergies.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Acariens

Punaise de lit

Les punaises de lit sont de minuscules insectes piqueurs suceurs de la taille d'un pépin de pomme, ces parasites de couleur rougeâtre se cachent généralement dans les fissures et les sommiers, ainsi que dans les têtes de lit, les cadres de lit ou les objets autour des lits.

Elles piquent les humains et les animaux pendant leur sommeil afin de se nourrir de leur sang. Bien qu'elles ne soient pas connues pour propager des maladies, elles peuvent constituer un problème sanitaire à différents niveaux, ainsi qu'un problème économique (pour l'éradication ou le remplacement de biens immobiliers) ou un problème de santé publique.

Il est très fréquent de trouver des punaises de lit dans les lieux qui accueillent un grand nombre de personnes pour la nuit, comme les hôpitaux, les refuges ou les hôtels. Pour leur extermination, il est toujours préférable de faire appel à un professionnel.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Punaise de lit

Tiques

Les tiques sont des arthropodes de taille moyenne qui peuvent mesurer entre 3 et 8 mm, bien que les femelles puissent atteindre jusqu'à 1 cm. Ces insectes appartiennent à l'ordre des acariens et sont biologiquement similaires aux scorpions et aux araignées. Ils ont un cycle de vie en 4 étapes : œuf, larve, nymphe et adulte.

Pour passer de la nymphe au stade adulte, ces insectes piqueurs suceurs doivent se nourrir de sang, c'est pourquoi ils utilisent un système de dents rétrogrades pour s'ancrer à la peau de leur hôte, qu'il soit humain ou animal. Pendant l'ancrage et l'aspiration, ils inoculent de la salive, une substance composée de composants anesthésiants pour rendre la morsure indolore. Ils piquent généralement dans les zones les plus chaudes et les plus humides du corps.

Les piqûres de tiques peuvent provoquer, entre autres symptômes, de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs musculaires, des frissons, un gonflement des ganglions lymphatiques, des troubles de la mémoire et du sommeil.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Tiques

Fourmi rouge

La fourmi rouge appartient à l'ordre des hyménoptères et, comme son nom l'indique, elle a une tête et un thorax rouges avec des taches brunes, bien que son abdomen, pratiquement noir, soit plus sombre. Elles vivent en colonies et sont organisées en hiérarchie. Les mâles et les reines ont des ailes avec lesquelles ils effectuent le vol nuptial, mais les ouvrières, bien qu'elles soient aussi des femelles, n'ont pas d'ailes et leur appareil reproducteur est sous-développé.

Lorsqu'elles se sentent en danger, elles expulsent de l'acide formique, qui agit comme un poison, et l'introduisent dans la peau de leur agresseur, grâce à leurs fortes mandibules. La piqûre des fourmis rouges peut provoquer des douleurs, des gonflements, des rougeurs dans la zone de la piqûre, des démangeaisons, de l'urticaire, des pustules et, dans les cas les plus graves, une anaphylaxie.

Si vous voulez en savoir plus cet insecte qui pique, nous vous recommandons de lire cet article sur les Types de fourmis - Caractéristiques et photos.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Fourmi rouge

Mouche noire

La mouche noire est un insecte volant piqueur originaire des écosystèmes ibériques, ne mesurant pas plus de 6 mm et semblable à une guêpe.

C'est un insecte gênant car la piqûre de la mouche noire est très intense. C'est d'ailleurs plus une morsure qu'une piqûre et celle-ci laisse une grande ecchymose qui peut rester sur la peau pendant plusieurs jours, voire une semaine. Lorsque la mouche noire mord, elle le fait furtivement, en appuyant le moins possible ses pattes sur la peau. L'anesthésique qu'elle injecte est très puissant et associé à un anticoagulant pour que le sang soit plus fluide.

La piqûre provoque également un gonflement, de fortes démangeaisons et une dermatite. La mouche noire pique les humains et les animaux, notamment les chèvres, les chevaux, les moutons, les vaches et les chiens, entre autres, et c'est une espèce qui apprécie les températures élevées.

Vous pouvez lire plus d'informations sur ce type d'insectes piqueurs volants dans ces autres articles : À quoi servent les mouches et le Cycle de vie de la mouche.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Mouche noire

Moustiques

Les moustiques appartiennent à l'ordre des diptères. Ce sont des insectes qui ont quatre étapes dans leur vie : l'œuf, la larve, la chrysalide et l'adulte, et ils ont besoin d'environnements avec de l'eau afin de compléter leur cycle de vie, car les larves sont aquatiques. Il existe environ 3 500 espèces de moustiques dans le monde et beaucoup d'entre elles transmettent des maladies qui finissent par causer au moins deux millions de décès humains chaque année.

Seules les femelles piquent et repèrent les personnes et les animaux en détectant le dioxyde de carbone présent dans la transpiration, les odeurs corporelles et la respiration. La piqûre de moustique se caractérise par une bosse rouge sur la peau. Le gonflement de la bosse peut varier en fonction de la réponse immunitaire de l'individu.

Vous pouvez en apprendre plus sur ces insectes piqueurs volants en lisant les articles suivants : À quoi sert un moustique et les Types de moustiques.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Moustiques

Poux

Les poux sont de petits insectes parasites qui ont besoin du sang des humains et des animaux pour se nourrir. Il en existe trois types : les poux de cheveux, qui se trouvent sur la tête, en particulier sur la nuque et derrière les oreilles ; les poux de corps, qui se déplacent sur la peau pour se nourrir ; et les poux pubiens, appelés morpions, qui se trouvent sur la peau des poils pubiens.

Ils se propagent facilement, notamment chez les enfants en âge d'aller à l'école. Les symptômes des piqûres de poux sont des démangeaisons intenses, des plaies sur le cuir chevelu, les épaules et le cou, et des lésions dues aux piqûres. Ces insectes piqueurs suceurs peuvent être très gênants s'ils ne sont pas complètement éradiqués. C'est pour cela qu'il est conseillé de se rendre à la pharmacie dès que possible pour trouver un traitement et ainsi nous épargner de nombreux désagréments dus à ces insectes piqueurs.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Poux

Puces

Les puces, particulièrement celles des familles Ctenophthalmidae et Rhopalopsyllidae, piquent les humains et les animaux, comme les chats ou les chiens. Une puce adulte a une taille de 1 à 8 mm, elle est aptère, fortement sclérosée et comprimée sur les côtés.

Les piqûres de puces se reconnaissent à l'apparition de petits points entourés d'une zone rougeâtre. La zone n'est pas trop enflée et, bien qu'elles ne soient pas douloureuses, elles peuvent entraîner des démangeaisons insupportables. Les parties du corps où les puces piquent le plus sont le bas des jambes et près des pieds. Les piqûres de puces peuvent également entraîner des maladies telles que la tularémie, la tungose, le typhus murin ou la peste bubonique, qui sont des maladies causant un très grand nombre de décès.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Puces

Taon

Les taons appartiennent à la famille des insectes diptères brachyoures, ils possèdent deux ailes fonctionnelles, mesurent jusqu'à 2,5 cm, sont généralement de couleur sombre. Cet insecte volant piqueur possède un appareil piqueur suceur qui fait une coupure sur l'épiderme, produisant une accumulation de sang qui est ensuite aspiré.

La piqûre du taon produit un nodule cutané très douloureux, ainsi qu'une urticaire, voire une anaphylaxie en cas de réaction allergique systémique généralisée.

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Taon

Autres insectes piqueurs

Les autres espèces d'insectes piqueurs sont les suivantes, mais il en existe bien d'autres.

  • Fourmi balle de fusil (Paraponera clavata)
  • Fourmi sauteuse (Myrmecia pilosula)
  • Fourmi de feu (Solenopsis)
  • Guêpe poliste (Polistes dominula)
  • Frelon asiatique (Vespa velutina)
  • Frelon européen (Vespa crabro)
  • Scarabée Scorpion (Onychocerus albitarsis)
  • Puce du rat (Xenopsylla cheopis)
  • Punaise de lit tropicale (Cimex hemipterus)
  • Triatoma infestans
  • Mouche tsé-tsé (Glossina morsitans)
Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Autres insectes piqueurs

Piqûres d'arachnides

En général, les piqûres d'arachnides sont inoffensives et sans danger. Il n'existe que quelques types d'araignées qui possèdent des crochets suffisamment longs pour percer la peau humaine et un venin vraiment puissant et agressif pour nuire aux humains. Les effets d'une piqûre d'araignée peuvent aller d'une rougeur, d'un gonflement et d'une douleur dans les cas légers à des douleurs abdominales sévères ou à la mort de la peau environnante dans les cas graves. Les autres arachnides qui peuvent piquer et être dangereux sont les scorpions, même s'ils le sont plus ou moins selon l'espèce.

Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques espèces d'arachnides dont les piqûres peuvent être dangereuses :

  • La recluse brune
  • La veuve noire
  • La tégénaire des champs
  • L'araignée-souris
  • Desidae
  • L'araignée-loup
  • Les scorpions

Pour en savoir plus sur ces animaux, lisez ces article sur les arachnides : Que mange une araignée ? - Alimentation de l'araignée et L'araignée est-elle un insecte ?

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs - Piqûres d'arachnides

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur les animaux.

Bibliographie
  • de Roodt, A. R., Salomón, O. D., Orduna, T. A., Robles Ortiz, L. E., Paniagua Solís, J. F., & Alagón Cano, A. (2005). Envenenamiento por picaduras de abeja. Gaceta médica de México, 141(3), 215-222.
  • Rodríguez Acosta, A., Torres, F., Girón, M., Aguilar, I., & Reyes, M. (1999). El problema de las picaduras de avispas (insecta, hymenoptera, vespidea polistinae) a nivel internacional: aspectos biológicos y sociales. Rev. Fac. Med.(Caracas), 120-3.
  • Pastrana, J., Blasco, R., Erce, R., & Pinillos, M. A. (2003). Picaduras y mordeduras de animales. In Anales del sistema sanitario de Navarra (Vol. 26, pp. 225-241).

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs
1 sur 15
Insectes piqueurs - Des jardins, volants et suceurs

Retour en haut