menu
Partager

Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications

 
Par Antoine Decrouy. 3 octobre 2022
Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications

Les plantes médicinales ont été utilisées pendant des siècles par de très nombreuses cultures différentes. Un exemple clair en est la chicorée sauvage (Cichorium intybus), une plante cultivée depuis l'Égypte antique qu'ils utilisaient à des fins médicinales comme substitut du café et comme légume, et sporadiquement comme plante fourragère. Aujourd'hui, en raison de ses nombreux bienfaits et propriétés, cette plante est encore cultivée. Si vous ne connaissez toujours pas cette herbe, mais que votre envie d'apprendre est une source intarissable, on vous invite à poursuivre la lecture de cet article Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications de ProjetEcolo !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Blettes : Bienfaits, propriétés et contre-indications

Caractéristiques de la chicorée sauvage

La chicorée sauvage (Cichorium intybus), aussi appelée barbe de capucin ou chicorée amère, est une plante herbacée vivace qui appartient à la famille des astéracées. Originaire de l'Ancien Monde, elle est distribuée en Europe, en Asie et en Afrique et on la voit souvent le long des routes, des cultures et des talus. C'est une herbe rustique capable de supporter des températures extrêmes lors de ses phases de croissance.

En ce qui concerne ses caractéristiques externes, on peut dire qu'elle mesure autour d'un mètre de hauteur, qu'elle est très ramifiée, qu'elle a des petits poils et ses feuilles supérieures sont lancéolés et que les inférieures sont sessiles et dentées. Elles ont des inflorescences ligulées avec des fleurs bleu clair ou bleuâtre qui apparaissent entre juillet et septembre. Sa racine est pivotante, conique et épaisse.

Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications - Caractéristiques de la chicorée sauvage

Propriétés de la chicorée sauvage

Bien que la chicorée sauvage ait peu été étudiée sur le plan phytochimique et pharmacologique, grâce à ses nombreux composants, elle a de nombreuses propriétés. Pour exemple :

  • Antimicrobien
  • Antifongique
  • Anti-inflammatoire
  • Anthelminthique
  • Antipaludisme
  • Antidiabétique
  • Antioxydant
  • Antiallergique
  • Analgésique
  • Diurétique
  • Laxatif léger
  • Hépatoprotecteur
  • Gastroprotecteur
  • Inhibiteur de tumeur

A quoi sert la chicorée sauvage ?

Dans l'encadré précédent on vous a parlé des différentes propriétés de cette herbe médicinale, mais à quoi sert la chicorée sauvage ? Quels sont les bienfaits de la chicorée sauvage ? Voici tous les bienfaits de la chicorée sauvage :

  • Elle aide le système digestif : la chicorée sauvage stimule les fonctions hépatiques ainsi que la vésicule biliaire tout en participant à la réparation des dégâts causés par l'hépatite et les intoxications alimentaires. Elle permet une meilleure absorption des nutriments et aide à rétablir l'appétit chez certains patients apathiques.
  • Elle renforce le système immunitaire : grâce à ses propriétés antimicrobiennes, antifongiques, antiallergiques et antioxydantes, la chicorée sauvage contribue à renforcer le système immunitaire et à réduire la probabilité de contracter certaines maladies.
  • Elle aide le système urinaire : la chicorée aide à éliminer les toxines des voies urinaires en stimulant la production d'urine. Elle est donc utile dans le traitement des cystites, urétrites et infections urinaires.
  • Elle contribue à la santé de la peau : la chicorée sauvage peut être utilisée comme cataplasme, une substance épaisse et cicatrisante qui peut apaiser les irritations de la peau ou les blessures.
  • Elle est utilisée dans l'industrie alimentaire : la chicorée est couramment cultivée dans différentes parties du monde. Ses feuilles peuvent être consommées crues ou cuites, et ses racines torréfiées, hachées et moulues peuvent également être utilisées comme substitut de café. D'autre part, en raison de son pourcentage élevé d'inuline (un polysaccharide similaire à l'amidon), elle peut remplacer le sucre et les graisses dans la fabrication de certains aliments transformés et elle peut donc être utilisée pour sucrer les boissons.
  • C'est un phytoremédiateur : la chicorée est capable d'absorber et de dégrader non seulement des métaux lourds comme le cadmium, mais aussi de phytoremédier les sols contenant des composés persistants comme le DDT (dichloro diphényl trichloroéthane), une agro-toxine persistante utilisée pour la lutte contre les insectes qui a des effets nocifs sur la biodiversité et les humains.

 

Comment consommer de la chicorée sauvage ?

La chicorée sauvage peut être consommée de nombreuses manières différentes :

  • Infusion : on fait infuser des feuilles de chicorée dans de l'eau bouillante, on laisse infuser puis on filtre. Une tasse par jour est généralement recommandée et est très efficace, par exemple, en cas de constipation.
  • Extrait aqueux : Des extraits aqueux peuvent être réalisés à partir des racines. C'est un traitement de la malaria depuis de nombreuses années.
  • Décoction : la décoction de chicorée désigne une préparation réalisée en ajoutant de l'eau froide à la matière végétale, qui est ensuite mijotée pendant 5 à 10 minutes, puis filtrée. Les décoctions sont traditionnellement réalisées à partir de parties individuelles de l'herbe et/ou de la plante entière.
  • Elle peut également être ingérée sous forme de teintures, de gouttes, de poudres ou de comprimés.
Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications - Comment consommer de la chicorée sauvage ?

Contre-indications de la chicorée sauvage

Même si la chicorée a été largement utilisée tout au long de l'histoire, elle a de fortes concentrations de métabolites secondaires qui peuvent avoir des effets toxicologiques. Toutefois, grâce à de nombreuses études, on est arrivé à la conclusion qu'elle était apte à la consommation humaine.

Il convient toutefois de préciser que la chicorée sauvage peut supposer des risques pour les patients qui ont de l'hypertension ou une tension irrégulière, raison pour laquelle on vous recommande d'en parler à un médecin avant de commencer à en prendre.

Si vous avez aimé cet article, c'est par ici :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications, nous vous recommandons de consulter la catégorie Remèdes naturels.

Bibliographie
  • Cebrián, J. (2012). Diccionario de plantas medicinales, Barcelona, España, Integral RBA Libros.
  • Renée A. Street, JasmeenSidana, Gerhard Prinsloo. (2013) "Cichoriumintybus: Traditional Uses, Phytochemistry, Pharmacology, and Toxicology". Página web: https://www.hindawi.com/journals/ecam/2013/579319/
  • Suresh, B., Sherkane, P., Kale, S., Eapen, S., Ravishankar, G. (2005) "Uptake and degradationof DDT byhairyroot cultures ofCichorium intybus and Brassica juncea".

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications
1 sur 3
Chicorée sauvage : Bienfaits, utilisation et contre-indications

Retour en haut