Animaux sauvages

Types de coccinelles

 
Reine N'konou
Par Reine N'konou. 5 décembre 2023
Types de coccinelles

L'étude des différents types de coccinelles est d'autant plus importante que ces petits coléoptères aux couleurs vives sont très bénéfiques pour le jardin, que ce soit en matière de lutte contre les ravageurs ou dans leurs contributions à l'écosystème.

Surnommée aussi amie des jardiniers depuis le xe siècles, la coccinelle transmet un sentiment de convivialité et dans certains pays, elle est un symbole de chance. Pour découvrir toutes les caractéristiques, noms et photos des 18 types de coccinelles, chez ProjetEcolo, il ne nous reste qu'à vous souhaiter bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Types d'insectes

Index

  1. Caractéristiques des coccinelles
  2. Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata)
  3. Coccinelle à 24 points (Subcoccinella vigintiquatuorpunctata)
  4. Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata)
  5. Coccinelle à virgule (Exochomus quadripustulatus)
  6. Coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata)
  7. Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)
  8. Coccinelle maculée (Coleomegilla maculata)
  9. Coccinelle des landes (Chilocorus bipustulatus)
  10. Rodolia cardinalis
  11. Psyllobora picta
  12. Autres types de coccinelles
Voir plus >>

Caractéristiques des coccinelles

Les coccinelles ont une forme arrondie ou ovale, avec une taille comprise entre 1 et 10 millimètres, facilement reconnaissables grâce à leurs couleurs vives et éclatantes. En plus de cela, voici d'autres caractéristiques des coccinelles :

  • Elles peuvent avoir différentes couleurs : les coccinelles sont généralement rouges, jaunes ou oranges et ont des taches noires en forme de points ou de rayures, bien qu'elles puissent aussi avoir une coloration unie.
  • Elles ont deux paires d'ailes : ce qui ressemble à une carapace solide est en fait la première paire d'ailes modifiées, appelées élytres, qui protègent la deuxième paire d'ailes membraneuses utilisées pour le vol.
  • Les coccinelles subissent une métamorphose holométabolique : c'est-à-dire qu'au cours de leur cycle de vie, elles passent par quatre stades : œuf, larve, nymphe et adulte. La larve passe à son tour par quatre stades, qui se ressemblent au niveau de la morphologie, de l'alimentation et du comportement.
  • En termes d'alimentation, les coccinelles sont généralement des prédatrices carnivores des : pucerons (Aphidoidea), cochenilles (Coccoidea), la famille des Margarodidae et Psyllidae, aleurodes (Aleyrodidae). Ces espèces proies sont souvent des ravageurs des cultures, et les coccinelles jouent donc un rôle important en tant que contrôleuses biologiques. N'hésitez pas à consulter cet article sur les animaux carnivores : exemples et noms, ici.
  • Les coccinelles peuvent être phytophages ou mycophages : dans une moindre mesure, de nombreuses espèces de la sous-famille des Epilachninae sont phytophages, notamment des solanacées, des cucurbitacées et des légumineuses. D'autres, comme celles de la tribu des Halyziini, sont mycophages, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de champignons.
  • Les larves de coccinelles nouvellement écloses sont cannibales : elles peuvent se nourrir de restes d'œufs non éclos ou de larves écloses.
  • Bien que cela dépende beaucoup de l'espèce, une larve de coccinelle peut consommer entre 300 et 500 pucerons au cours de son développement, tandis que les adultes ont tendance à être moins actifs, se nourrissant de 4 à 8 pucerons par jour.
  • Leur coloration distinctive est un avertissement de leur mauvais goût : les couleurs vives les rendent faciles à repérer par les prédateurs. Malgré cela, les coccinelles sont consommées par les oiseaux et certains insectes, attaquées par des parasitoïdes tels que les guêpes et par des parasites internes, des bactéries et des champignons.
  • Il existe différents types de coccinelles venimeuses : en cas de menace, des glandes spécialisées situées sur les pattes des adultes ou sur les segments abdominaux des larves émettent un liquide toxique et amer. Mais ne vous inquiétez pas, elles sont totalement inoffensives pour l'homme.
  • Les adultes hibernent pour passer la saison froide : les coccinelles entrent dans un état d'activité réduite jusqu'à ce que les températures remontent. Elles se cachent généralement dans la litière de feuilles et l'écorce, ainsi que sous le sol et les rochers. Découvrez tout sur Les animaux qui hibernent ? - Liste et explications dans cet article de ProjetEcolo.
  • Certaines espèces de coccinelles sont capables de migrer sur des dizaines de kilomètres pendant l'hiver : c'est le cas de la coccinelle convergente (Hippodamia convergens).

Il existe une grande variété et de nombreux types de coccinelles, environ 6 000 espèces, dont beaucoup peuvent même varier en couleur et en forme en fonction de la région ou de l'habitat où elles se trouvent. Bien qu'il soit impossible de connaître toutes les coccinelles, nous décrirons brièvement 10 types de coccinelles et leurs caractéristiques ci-dessous.

Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata)

Ce type de coccinelle a une tête noire avec deux taches blanches et des élytres rouges avec trois taches noires chacune. Ce sont des prédateurs spécifiques des pucerons ; une larve de cette espèce peut consommer jusqu'à 43 pucerons russes en une journée, en se déplaçant pour les trouver.

Les adultes sont également des prédateurs, mais en cas de manque de proies, elles peuvent se nourrir de pollen et de nectar. Elles sont des agents importants de lutte biologique contre les pucerons en Europe et en Asie, et c'est pour cette même raison qu'elles ont été introduites aux États-Unis en 1956.

Vous pouvez consulter cet article pour en savoir plus sur la lutte biologique : définition, avantages, inconvénients.

Types de coccinelles - Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata)

Coccinelle à 24 points (Subcoccinella vigintiquatuorpunctata)

Elle a un corps presque hémisphérique et, contrairement à la plupart des coccinelles, celle-ci n'est pas brillante mais mate, en raison des poils courts qui recouvrent son corps. Elle est orange foncé avec des taches noires, généralement au nombre de 24, bien qu'elles puissent dépasser 26, être absentes ou même être jaunes.

La deuxième paire d'ailes peut être fonctionnelle pour le vol, atrophiée ou même absente. Les larves sont gris verdâtre avec des poils sombres et des épines ramifiées. Une autre caractéristique qui les différencie est que tant les larves que les adultes se nourrissent de plantes, généralement de saponaire (Saponaria officinalis) mais aussi de plantes de la famille des Caryophyllacées et de légumineuses.

Types de coccinelles - Coccinelle à 24 points (Subcoccinella vigintiquatuorpunctata)

Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata)

La coccinelle à deux points est polymorphe, sa variété la plus courante est celle dont les élytres sont rouges avec une tache noire centrale sur chaque élytre.

Lorsque les œufs éclosent, les larves de ces coccinelles peuvent se nourrir d'œufs non éclos, de larves mortes et d'autres larves vivantes. Le quatrième stade larvaire est le plus prédateur et le plus actif de tous, encore plus que l'adulte, consommant jusqu'à 100 pucerons par jour.

Les larves peuvent se déplacer vers d'autres zones et même vers d'autres plantes à la recherche de nourriture, tandis que l'adulte est légèrement moins actif. À tous les stades, les coccinelles se nourrissent principalement de pucerons, ce qui fait d'elles d'importantes contrôleuses biologiques des pucerons, bien qu'elles puissent également inclure dans leur régime alimentaire des cochenilles farineuses, des acariens et des puces dans une moindre mesure.

Une caractéristique de la coccinelle à deux points est qu'elle est synanthrope, généralement trouvée dans les constructions humaines, dans les cadres de fenêtres, parmi le bois de chauffage et dans les avant-toits des maisons, ce qui explique sa large distribution.

Types de coccinelles - Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata)

Coccinelle à virgule (Exochomus quadripustulatus)

Il s'agit d'un type de coccinelle de forme un peu circulaire, dont les élytres sont généralement noirs et brillants avec un bord autour de la base. Ces coccinelles portent des taches rouges en forme de virgule sur eux et sur les côtés du pronotum.

Les adultes et les larves se nourrissent de pucerons et de cochenilles. Bien qu'elles puissent être observées dans un large éventail d'habitats, elles ont une préférence pour les zones boisées et les altitudes élevées, en particulier les conifères. Les adultes hibernent dans la litière de feuilles, l'écorce ou le feuillage des arbres.

Types de coccinelles - Coccinelle à virgule (Exochomus quadripustulatus)

Coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata)

Comme vous l'avez deviné, les élytres de cette coccinelle sont jaunes avec des points noirs, plus précisément environ 22 petites taches fusionnées. La tête est également jaune avec des points noirs, tout comme la larve.

Caractéristiques des coccinelles à vingt-deux points

Cette coccinelle est mycophage, c'est-à-dire qu'elle se nourrit de champignons, en particulier du genre Sphaerotheca, qui poussent sur les plantes. Ces champignons endommagent les cultures horticoles telles que les vignes, les tomates et les pommes de terre, ce qui fait de la coccinelle jaune un allié des cultures agricoles. Elle est également considérée comme un bio-indicateur, car la présence de la coccinelle dans un champ indique que la culture est probablement attaquée par le champignon.

Nous vous en disons plus sur les espèces indicatrices : Définition et exemples dans l'article suivant de ProjetEcolo.

Types de coccinelles - Coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata)

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)

Au stade adulte, elle est l'une des plus grandes coccinelles. Les élytres peuvent être brun-jaune pâle ou rouge-orange vif et présentent 9 taches noires disposées en 4 lignes horizontales.

Bien que la coloration puisse varier considérablement, il existe deux caractéristiques distinctives qui sont :

  • La tache noire en forme de M à la base de la tête.
  • Les rides sur la déclivité de l'apex des élytres.

C'est une prédatrice généraliste, principalement de cochenilles, mais elle peut aussi manger d'autres pucerons. Bien qu'elle joue un rôle dans la lutte biologique contre les ravageurs, elle est devenue une nuisance dans de nombreux pays, car elle envahit les habitations et les cultures et déplace les espèces indigènes par la concurrence et la prédation.

Types de coccinelles - Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)

Coccinelle maculée (Coleomegilla maculata)

Elle fait partie des types coccinelles allongées, tant au niveau du corps que des pattes. Les élytres et le pronotum sont rose-rouge avec six taches noires divisées en quatre bandes. Les larves sont sombres et possèdent trois paires de pattes bien développées.

Les adultes et les larves se nourrissent de pucerons, mais aussi d'acariens, d'œufs d'insectes et de petites larves, et même de pollen, qui peut représenter jusqu'à 50 % de leur régime alimentaire.

Pendant l'hiver, les adultes se rassemblent sous des pierres ou des feuilles mortes et sortent au début du printemps à la recherche de proies et de sites de ponte. Les femelles peuvent pondre de 200 à 1 000 œufs pendant la saison de reproduction.

Types de coccinelles - Coccinelle maculée (Coleomegilla maculata)

Coccinelle des landes (Chilocorus bipustulatus)

Cette coccinelle a une forme presque circulaire et se fait remarquer lorsqu'elle marche car elle ne montre généralement pas ses pattes ou ses antennes. L'adulte est d'abord de couleur orange vif, puis s'assombrit pour devenir d'un brun foncé brillant et poli. Les élytres s'étendent bien vers le bas et se courbent en une crête vers l'extrémité. Les antennes et les pièces buccales sont légèrement jaunâtres.

Elle se nourrit principalement de coccidies, ce qui explique qu'elle ait été introduite dans de nombreux pays comme agent de lutte biologique. Lorsque les proies sont rares, elle peut se nourrir de pucerons et recourir au cannibalisme. Ce type de coccinelle a été observé sur des plantes hautes comme les conifères.

Types de coccinelles - Coccinelle des landes (Chilocorus bipustulatus)

Rodolia cardinalis

Cette coccinelle a une forme semi-circulaire, une couleur rouge brique avec des taches noires et un corps couvert d'un duvet court et dense.

C'est l'un des types de coccinelles les plus efficaces en matière de lutte biologique en raison de sa grande voracité et de sa fécondité. Elle est utilisée pour contrôler les populations de cochenilles farineuses dans les plantations d'agrumes, les larves et les adultes se nourrissant non seulement des adultes de leurs proies, mais aussi des œufs et des nymphes.

L'un des inconvénients de cette espèce est sa faible tolérance aux hivers rigoureux, de sorte que si elle est utilisée comme agent de lutte biologique, elle doit être réintroduite chaque printemps dans les régions très froides.

Types de coccinelles - Rodolia cardinalis

Psyllobora picta

C'est l'une des rares coccinelles blanches au monde. Elle a une couleur blanche ivoire particulière avec 8 ou 10 taches noires bien visibles sur chaque élytre et des bords transparents, sa forme est ovale et son pronotum a 5 taches noires.

Les adultes et les larves sont mycophages et se nourrissent principalement de champignons qui forment une couverture blanchâtre sur les feuilles des arbres et des arbustes.

Le mode d'alimentation particulier a même transformé les pièces buccales de cette coccinelle, la mâchoire inférieure ayant de petites dents fines qui agissent comme un râteau pour l'alimentation, et les palpes maxillaires étant globuleux à leur extrémité.

Types de coccinelles - Psyllobora picta

Autres types de coccinelles

Voici la liste d'autres types de coccinelles :

  • Coccinelle transversale (Coccinella transversalis)
  • Exochomus nigromaculatus
  • Coccinelle à dix points (Adalia decempunctata)
  • Coccinelle à onze points (Coccinella undecimpunctata)
  • Coccinelle à quatre points (Harmonia quadripunctata)
  • Coccinelle à 24 points (Subcoccinella vigintiquatuorpunctata)
  • Coccinelle de la bryone (Henosepilachna argus)
  • Hyperaspis duvergeri.
Types de coccinelles - Autres types de coccinelles

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Types de coccinelles, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux sauvages.

Bibliographie
  • Blasco-Zumeta J. (s.f). Exochomus quadripustulatus (Coleoptera, Coccinellidae). Disponible sur : http://monteriza.com/wp-content/uploads/insecta/220.exochomus-quadripustulatus.pdf
  • Chiandussi MC y Panonto SF. (s.f). Guía para la cría casera de Coccinélidos. Disponible sur : https://inta.gob.ar/sites/default/files/inta_guia_para_la_cria_casera_de_coccinelidos.pdf
  • Coccinellidae de Argentina. Disponible sur : https://www.coccinellidae.cl/paginasWebArg/Paginas/Biologia_Arg_01.php
  • Coleoptera Neotropical. Disponible sur : http://coleoptera-neotropical.org/paginaprincipalhome.html
  • Eizaguirre S y López-Pérez JJ. (2012). Catalogo corológico de los coccinélidos (coleoptera, coccinellidae) de la provincia de Huelva (suroeste de Andalucía, España). Disponible sur : http://sea-entomologia.org/PDF/Boletin51/143148BSEA51CoccinellidaeHuelva.pdf
  • Núñez Pérez EJ, Morales T y Nieto Nafría JM. (1992). Coccinélidos (Col.: Coccinellidae) depredadores de pulgones (Horn. Aphididae) sobre plantas cultivadas de León. Disponible sur: https://entomologia.net/l_coleoptera/coccinellidae/coccin%E9lidos_y_sus_pulgones.pdf
  • Perales Gutiérrez MA y Arredondo HC. (1999). Coccinella septempunctata. Disponible sur : https://www.gob.mx/cms/uploads/attachment/file/172897/Ficha_CB_20_Coccinella_septempunctata_L.pdf
  • Villacide J y Masciocchi M. (2014). “Vaquitas de San Antonio” Adalia

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 12
Types de coccinelles