menu
Partager

Dimorphisme sexuel : Définition et exemples

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 11 novembre 2021
Dimorphisme sexuel : Définition et exemples

Vous avez peut-être remarqué que les animaux présentent des différences qui les identifient comme mâles et femelles. Ce phénomène, connu sous le nom de dimorphisme sexuel, est un mécanisme indispensable à la reproduction et à la dynamique des populations. Ces différences peuvent se manifester au niveau du pelage, de la coloration, de la taille des structures telles que les bois ou même des sons. Mais pourquoi le dimorphisme sexuel se produit-il, et est-il vraiment nécessaire si les organes sexuels existent déjà ?

Dans cet article de ProjetEcolo, nous vous expliquons qu'est-ce le dimorphisme sexuel, définitions et exemples. Le phénomène se produit également chez les êtres humains, ce qui rend le sujet d'autant plus encore intéressant pour tous.

Qu'est-ce le dimorphisme sexuel ?

Le dimorphisme sexuel désigne les différences physiques entre les organismes de la même espèce pour la différenciation des sexes, c'est-à-dire entre le mâle et la femelle, mais elles sont différentes de celles déjà présentes dans les organes sexuels.

Bien que le dimorphisme sexuel soit plus courant chez les animaux, il est important de noter qu'il existe également certains cas dans le règne végétal. Les plantes sont généralement monoïques, c'est-à-dire qu'il y a des mâles et des femelles dans la plante en elle-même, mais certaines espèces ont des mâles et des femelles séparés. Dans certains cas, il existe souvent un dimorphisme sexuel, présenté dans la taille et la hauteur des plantes.

Le dimorphisme commence à s'exprimer lorsqu'un animal atteint sa maturité sexuelle. Ce dimorphisme permet aux organismes du sexe opposé d'identifier des partenaires compétents et sexuellement disponibles.

Les facteurs à l'origine de cette différenciation comprennent l'information génétique qui s'exprime dans le développement sexuel et les facteurs environnementaux dont dépendent les animaux, où la saisonnalité signale aux animaux qu'ils sont prêts à se montrer compétents et disponibles.

Ces signaux sont essentiels à la sélection sexuelle, dont le but est d'identifier les partenaires fertiles et ainsi créer une recombinaison génétique pour produire une descendance appropriée. Le processus de dimorphisme peut générer une dissuasion ou une déception en cas d'échec, chez l'organisme opposé afin de modifier son comportement. Par conséquent, le dimorphisme est également un type de communication entre les animaux.

Les différents types de dismorphisme sexuel

Au sein du dimorphisme sexuel, il existe différents types :

  • Dichroïsme sexuel : cela consiste en une différence de couleur, généralement dans des versions plus frappantes, pour attirer le sexe opposé. D'ailleurs, les femelles ont tendance à préférer les mâles qui attirent l'attention sur eux.
  • Dimorphisme sexuel : c'est la différence dans la forme du corps ou des appendices, visant des activités reproductives ou gestationnelles spécifiques. Par exemple, les crabes mâles ont une pince plus grande pour frapper le sol et attirer les femelles par vibration.
  • Dimorphisme lié à la taille : différence de taille, comme qualité différenciatrice chez les espèces polygynes où les mâles doivent se disputer les femelles de leur harem. Chez certaines espèces, les femelles plus grandes représentent une meilleure fertilité, ce qui leur donne un avantage lors de la sélection.
  • Dimorphisme en lien avec le modèle sonore : différence dans les schémas sonores. Chez certains groupes, comme les amphibiens et les oiseaux, le chant est important pour la parade nuptiale. Chez les oiseaux, ce chant dénote la santé de l'oiseau, attirant ainsi les mâles vers les femelles.
  • Dimorphisme en rapport avec une différence d'intensité lumineuse et de motifs. Il peut être utilisé pour attirer le sexe opposé, comme le font par exemple les lucioles femelles adultes, ou pour éloigner les menaces, comme c'est le cas des lucioles mâles larvaires.
  • Dimorphisme sexuel lié à la différence des appendices de défense, notamment chez les femelles pour défendre leur nid ou leur habitat.
  • Dimorphisme sexuel du cerveau : différences dans le comportement des animaux, qu'il s'agisse de comportement sexuel ou de comportement visant à protéger leur progéniture. Elles se produisent en raison de changements structurels dans des sites spécifiques du cerveau, où des hormones comme l'œstradiol jouent également un rôle important.
  • Dimorphisme sexuel comportemental : d'autres animaux qui n'ont pas une céphalisation aussi avancée développent leur comportement en réponse à des signaux chimiques ou visuels. Ils peuvent également présenter des différences dans leur comportement sexuel.
  • Dimorphisme sexuel alimentaire : différences dans le comportement alimentaire, comme dans le cas du dimorphisme sexuel chez les lions. Les femelles chassent pour se nourrir tandis que les mâles attendent.
Dimorphisme sexuel : Définition et exemples - Les différents types de dismorphisme sexuel

Exemples de dimorphisme sexuel

Pour conclure, nous vous proposons une tentative de clarification du concept avec des exemples de dimorphisme sexuel :

Le dimorphisme sexuel humain

Les êtres humains présentent un dimorphisme sexuel marqué qui commence à se manifester à la puberté et qui constitue ce que nous reconnaissons comme l'attrait sexuel. Bien que chaque personne ait ses propres goûts et que de nombreux facteurs entrent en jeu de nos jours, il existe biologiquement parlant des modifications et des normes différenciées entre les hommes et les femmes. Les femmes commencent à accumuler de la graisse au niveau des cuisses, des hanches et des fesses, tandis que les hommes sont généralement plus gros, de 5 à 13 %. Ce rapport de taille est également visible chez les singes hominoïdes. Une autre caractéristique importante, qui est également commune au dimorphisme sexuel chez les mammifères, est le développement de glandes mammaires visibles.

Vous trouverez ici des informations sur les Mammifères : caractéristiques, types et exemples.

Le coq et la poule

Le dimorphisme sexuel chez les oiseaux se manifeste par la présence de plumages plus colorés. C'est le cas du dimorphisme sexuel du coq et de la poule, où le premier a des plumes aux couleurs plus vives, et est plus grand que la poule, avec des éperons aux pattes et de hautes crêtes sur la tête. Ils présentent également une cyclicité sexuelle, puisque le coq chante et la poule ne chante pas.

Pour en savoir plus sur la classification des oiseaux, nous vous invitons à lire cet article.

Poisson bêta

Les poissons bêta sont un exemple clair du dimorphisme sexuel chez les poissons. Les mâles ont des queues colorées aux couleurs vives et de grandes tailles ressemblant à des voiles. Les femelles présentent des rayures de reproduction, indiquant qu'elles sont prêtes à se reproduire et leur queue est beaucoup plus petite que celle des mâles. Ils sont également dimorphiques dans leur comportement, les mâles se battant violemment entre eux. Pour courtiser la femelle, ils nagent autour d'elle pour exposer leurs impressionnantes queues.

Apprenez-en davantage sur les poissons d'eau douce dans cet article.

Mante religieuse

Le dimorphisme sexuel chez les animaux invertébrés est très développé et, en fait, l'homomorphisme n'existe pas. Nous avons là un excellent exemple avec la Mantis Religiosa. Après l'accouplement, les femelles tuent les mâles et les mangent. Nous avons ici un cas de dimorphisme sexuel comportemental. Même les mâles montrent une modification de leur comportement. Il existe également un dimorphisme sexuel, la femelle étant plus grande.

Dimorphisme sexuel : Définition et exemples - Exemples de dimorphisme sexuel

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Dimorphisme sexuel : Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Fanjul, M. (2013) Neurobiología ecológica. Ciudad de México: Siglo XXI Editores
  • Obeso, J., y Retuerto, R. (2002). Dimorfismo sexual en el acebo, Ilex aquifolium: ¿coste de la reproducción, selección sexual o diferenciación fisiológica?. Revista chilena de historia natural, 75(1), 67-77.
  • Martínez, M., Navarro, F., y Martínez, S. (2013) Desarrollo del dimorfismo sexual en el cerebro: el origen de la identidad y la conducta sexual. Revista iberoamericana de fertilidad. 30, 12-17. Disponible sur http://www.revistafertilidad.org/rif/vplus/arts/DESARROLLO.pdf
  • Camargo, M. (2012) Dimorfismo sexual y desviación en la proporción de los sexos en embriones preimplantatorios. CES Medicina Veterinaria y Zootecnia, 7(1), 101-115. Disponible sur http://www.scielo.org.co/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1900-96072012000100009
  • Beingolea, O. (1987) La langosta Schistocerca interrita en la costa del norte de Perú. Revista Peruana de Entomología. 35-40. Disponible sur https://sisbib.unmsm.edu.pe/BVRevistas/entomologia/v28/pdf/a08v28.pdf

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Dimorphisme sexuel : Définition et exemples
1 sur 3
Dimorphisme sexuel : Définition et exemples

Retour en haut