menu
Partager

Amensalisme : Définition et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 23 novembre 2022
Amensalisme : Définition et exemples

A l'heure de définir les relations établies entre les différentes espèces d'êtres vivants, on a définit toute une série de concepts qui nous permettent de les classer ainsi que de les étudier. Les plus connus du grand public sont peut-être la concurrence, le parasitisme ou la symbiose, mais il y'en a d'autres, comme le commensalisme, le mutualisme ou l'amensalisme. Ces trois derniers sont généralement connus des personnes plus spécialisées. Dans cet article Amensalisme : Définition et exemples de ProjetEcolo, on va voir ensemble la définition d'amensalisme et on vous donnera aussi quelques exemples afin d'illustrer ce type de relation intraspécifique.

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Parasitisme : Définition et exemples

Définition d'amensalisme

L'amensalisme est une interaction biologique (entre des êtres vivants) dans laquelle l'un des membres impliqués ne subit aucune altération mais empêche le développement et la survie de l'autre. En d'autres termes, il y a amensalisme lorsqu'une espèce plus petite, ou plus faible, interagit avec une espèce plus forte ou plus grande à son détriment, de son côté, l'espèce dominante ignore complètement l'existence de l'autre. L'amensalisme est important pour étudier les chaînes trophiques ou les relations au sein des écosystèmes, comme les relations prédateur-proie. L'amensalisme permet aussi de comprendre les impacts des nuisibles sur l'agriculture ou la croissance de certaines plantes et espèces dans cet environnement.

Normalement, l'amensalisme se manifeste par la production de substances toxiques par l'un des membres impliqués, qui empêche les autres populations de se développer ou de survivre tant qu'il est présent. Ce type d'interaction est très courante au sein des micro-organismes.

Dès qu'un organisme occupe un environnement, son instinct de survie le pousse à faire tout son possible afin que d'autres espèces n'arrivent pas à survivre où il vit. Cette interaction n'est pas définie comme positive pour l'organisme et elle est plutôt considérée comme neutre pour le grand organisme. Elle est toutefois négative pour les espèces qui se voient déplacées par la substance toxique produite.

 

Amensalisme : Définition et exemples - Définition d'amensalisme

Différence entre amensalisme et concurrence

Parce qu'elles se ressemblent, il est courant que certaines interactions biologiques soient confondues, c'est d'ailleurs le cas entre l'amensalisme et la concurrence. La concurrence est une interaction biologique dans laquelle il y a une lutte entre deux organismes pour obtenir les mêmes ressources, dont chacun a besoin pour satisfaire ses besoins.

La concurrence est donc une relation dans laquelle la commodité d'un organisme implique nécessairement le détriment de l'autre, alors que dans l'amensalisme, l'un des organismes ne tire aucun avantage de l'action, c'est-à-dire que la relation est généralement neutre ou elle sera préjudiciable pour l'organisme qui est déplacé.

Exemples d'amensalisme

Les relations amensales peuvent être identifiées dans tous les groupes d'êtres vivants. Voyons en quelques exemples :

Exemple d'amensalisme chez les champignons

Comme les champignons ne font pas de photosynthèse, ils doivent absorber des nutriments simples et solubles de leur environnement. Comme ces nutriments sont absorbés par les champignons, ils ne sont plus disponibles pour les autres populations, ce qui peut compromettre l'existence d'autres espèces dans l'environnement.

Lorsqu'un champignon interagit avec une autre espèce, il peut sécréter un composant chimique de son métabolisme qui nuira à l'autre espèce. C'est le cas, par exemple, du champignon Penicilium notatum, qui sécrète une substance capable de détruire de nombreuses bactéries, la pénicilline. La pénicilline a été découverte par Alexander Fleming et est l'un des antibiotiques les plus utilisés dans le monde. La relation entre ce champignon et la bactérie qu'il inhibe est une relation d'amensalisme.

Exemple d'Amensalisme chez les plantes

Au sein du groupe des plantes, un exemple de relation amensale est celui du Noyer noir (Juglans nigra), illustré dans l'image ci-dessous, qui produit une toxine appelée juglone qui empêche la croissance des autres plantes autour de lui. Cette substance prive les autres plantes de l'énergie dont elles ont besoin pour effectuer la photosynthèse et elle finit par les faire mourir. La juglone est principalement produite dans les bourgeons, les racines et les coques de fruits.

Il y a des algues planctoniques qui libèrent une substance toxique, formant des points rouges dans l'océan et provoquant la mort des animaux marins ou les feuilles de pins qui tombent au sol, qui libèrent une substance empêchant la germination des graines d'autres plantes.

Exemple d'amensalisme chez les animaux

Pour exemple, certains porcs sauvages, lorsqu'ils sont déplacés vers d'autres habitats, mangent tous les nutriments sur leur passage et excrètent leurs déchets dans les zones humides, les rivières ou les sols, les contaminant et causant la mort de nombreuses espèces tout en provoquant des dégâts agricoles. Un autre exemple clair est celui des lapins introduits en Australie pour les chasseurs, et il s'avère qu'ils sont devenus un parasite qui rend difficile l'existence d'autres espèces. Un dernier exemple courant est celui des animaux qui piétinent les herbes sans les utiliser pour quoi que ce soit, les tuant dans de nombreux cas.

Amensalisme : Définition et exemples - Exemples d'amensalisme

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Amensalisme : Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Amensalisme : Définition et exemples
1 sur 3
Amensalisme : Définition et exemples

Retour en haut