menu
Partager

Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. 21 juin 2022
Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat

Les papillons et les mites sont des insectes qui ne cessent de nous étonner par leurs couleurs et leurs motifs saisissants, mais il en est un au-delà de son apparence : il ressemble exactement à un colibri, émet le même son vibrant et fréquente les mêmes zones que lui. Continuez à lire cet article de ProjetÉcolo où nous détaillerons quelques-unes des particularités du sphinx-colibri ou moro-sphinx, ses caractéristiques et tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Caligo : caractéristiques, habitat et alimentation

Qu'est-ce qu'un sphinx-colibri et ses caractéristiques

À première vue, cet organisme ressemble à un colibri, or il ne s'agit pas d'un oiseau mais d'un papillon de nuit. Certaines personnes le qualifient de papillon-colibri, bien qu'il soit plutôt classé parmi les mites diurnes, car lorsqu'il est au repos, il garde ses ailes ouvertes comme le font les mites. Voici certaines des caractéristiques du sphinx-colibri :

  • Son corps est compact et court : il est de très petite taille.
  • L'envergure d'une aile à l'autre n'est que de 3,4 à 5 centimètres.
  • Son corps forme des motifs avec ses écailles, qui ressemblent aux plumes d'un oiseau.
  • Comme tous les papillons, il possède deux paires d'ailes : les ailes avant sont gris brunâtre avec des lignes sombres et les ailes arrière sont orange à jaune. Vous serez peut-être intéressé par cet autre article sur l'Anatomie du papillon, que nous vous suggérons.
  • Il possède une très longue trompe ou langue : elle est presque de la même taille que son corps et il l'enroule lorsqu'il est au repos. Elle sert à son alimentation.
  • Leurs antennes possèdent l'organe de Johnston : celles-ci l'aident à stabiliser son vol complexe et élaboré.

Son nom scientifique est Macroglossum stellatarum et avec les informations que nous allons vous apporter à la suite, vous comprendrez pourquoi on l'appelle le sphinx-colibri.

Habitat du sphinx-colibri

Ce lépidoptère singulier vit sur le vieux continent, que l'on considère comme l'Asie, l'Afrique et l'Europe, et son emplacement fluctue en fonction de la température. Tout au long de l'année, l'habitat du sphinx-colibri peut varier dans tout le sud de l'Eurasie : de l'Espagne à l'Inde.

Plus précisément, en été, il se déplace vers le nord, vers la Finlande et d'autres pays nordiques, mais en hiver, il a tendance à se déplacer légèrement vers le sud, vers l'Afrique du Nord et le sud de l'Europe. Cette particularité fait partie de son comportement, que nous allons développer par la suite.

En termes d'altitude, ils peuvent vivre du niveau de la mer à 3 000 mètres, une fourchette assez large avec de nombreuses variations auxquelles il peut s'adapter.

Alimentation du sphinx-colibri

L'alimentation du moro-colibri, également connu sous le nom de M. stellatarum, est basée sur le nectar floral, à l'aide de sa longue trompe. Ils ont besoin de grandes quantités de nourriture en raison du battement rapide de leurs ailes, à environ 85 battements par seconde.

Les fleurs qu'il choisit peuvent être des fleurs sauvages, ornementales, de jardin ou de parc. Le sphinx-colibri se souvient généralement des endroits où il y a de la nourriture, donc si on l'aperçoit une fois, on peut s'attendre à le revoir à l'avenir. Parmi ses plantes de prédilection pour l'alimentation figurent les genres suivants :

  • Scabiosa.
  • Galium.
  • Nicotiana.
  • Viola.
  • Rubia.
  • Stellaria.
  • Verbena: n'hésitez pas à jeter un coup d'œil à cet autre article de ProjetÉcolo sur 11 plantes qui fleurissent toute l'année, dont la verveine.
  • Jasminum : découvrez les 9 types de jasmin, ici dans cet autre article.
  • Primula.
  • Carduus.
  • Centaurea.

Seuls les adultes se nourrissent de nectar. À la suite, nous détaillons le cycle de vie du sphinx-colibri et les variations entre les étapes.

Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat - Alimentation du sphinx-colibri

Cycle de vie du sphinx-colibri

En tant qu'insecte, le sphinx-colibri traverse plusieurs étapes pour achever sa métamorphose. Pour bien les comprendre, nous allons détailler le cycle de vie du moro-sphinx étape par étape.

    1. Il commence par pondre des œufs sur les feuilles des plantes : par exemple, sur Asperula hirsuta ou Galium spp. Ces œufs sont de couleur vert clair. Ils seront prêts huit jours après avoir été pondus.
    2. De ces œufs émergent les larves jaune clair, d'où provient son nom sphinx-colibri : au repos, les larves baissent la tête et relèvent l'avant, une posture qui rappelle celle des sphinx. Elles sont grandes, de 5 centimètres, et proportionnelles au corps arrondi de l'adulte. Ce stade dépend de la température, mais le minimum est de 20 jours. Pour se nourrir, elles grignotent les feuilles des plantes sur lesquelles les œufs ont émergé. Elles possèdent 10 fausses pattes et un bec à l'extrémité arrière. Lorsqu'elle est sur le point d'atteindre le stade suivant, ce bec change de couleur, passant du rouge au bleu. La couleur de leur corps devient également plus verte à mesure qu'elles se rapprochent du stade de la nymphe.
    3. Ensuite, la chrysalide se développe et elles ne reçoivent aucune nourriture : cette étape de quiescence se passe pendant l'hiver, enfermées dans un cocon souple. Elles se cachent dans la matière organique meuble du sol ou parmi les rochers.
    4. Une fois la phase de gestation terminée, l'adulte complet émerge avec les caractéristiques typiques du sphinx-colibri mentionnées plus haut.

          Vous pouvez en savoir plus sur Le cycle de vie du papillon : étapes et images, dans cet autre article de ProjetÉcolo que nous vous recommandons.

          Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat - Cycle de vie du sphinx-colibri

          Reproduction du sphinx-colibri

          La reproduction a lieu au printemps. Une fois que la femelle a accepté le mâle, celui-ci féconde la femelle et la première pond les œufs pour la génération suivante. La reproduction du sphinx-colibri peut avoir lieu jusqu'à 3 fois dans la même année au maximum.

          Comme mentionné dans la section précédente, une fois que le mâle et la femelle ont copulé, la femelle du moro-sphinx cherche une plante où déposer les 200 œufs qu'elle peut pondre.

          Comportement du sphinx-colibri

          Le sphinx-colibri est diurne, prolongeant parfois son vol dans la soirée ou commençant tôt à l'aube. Il aime également voler sous la pluie, ce qui est atypique pour les papillons de nuit. Il migre pour éviter les saisons froides et, pendant l'hiver, hiberne dans les fissures, les rochers ou les structures artificielles des zones mentionnées plus haut. En hiver, lorsque la température augmente, même de quelques degrés, il part à la recherche de nourriture afin de poursuivre son hibernation.

          Son battement d'ailes est très rapide, semblable à celui des colibris, et il plane aussi au-dessus des fleurs, comme ces oiseaux lorsqu'il se nourrit. Il émet des sons similaires au bourdonnement des ailes du colibri. En plus de battre des ailes, son vol est très rapide, atteignant des vitesses allant jusqu'à 60 kilomètres par heure.

          Le sphinx-colibri n'est pas dangereux pour l'homme, on ne compte pas de cas de piqûres et il n'est pas dangereux pour les jardins, car il ne possède qu'un spiritrompe adapté pour pomper le nectar floral.

          Nous vous conseillons de consulter ces autres articles pour découvrir d'autres Animaux nocturnes et diurnes : exemples et photos et pour découvrir Quels sont les animaux qui hibernent et pourquoi.

          Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux sauvages.

          Bibliographie
          • Marco, L. R., & Tomás, A. A. (1989). Los esfíngidos del suroeste de la provincia de Albacete. Al-Basit: Revista de estudios albacetenses, (25), 121-139.
          • Moreno-Benítez, J. M. (2016). Distribución de la esfinge colibrí Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758) en la provincia de Málaga (España)(Lepidoptera: Bombycoidea: Sphingidae). Revista gaditana de Entomología, 7(1), 335-350.

          Écrire un commentaire

          Ajouter une image :
          Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
          Qu'avez-vous pensé de notre article?
          Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat
          1 sur 3
          Moro-sphinx : caractéristiques, alimentation et habitat

          Retour en haut