menu
Partager

Le coucou : incubation et environnement

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. Actualisé: 27 janvier 2022
Le coucou : incubation et environnement

Le coucou est l'un des oiseaux les plus étudiés par l'éthologie, une science qui recueille et analyse des informations sur le compartiment animal. Le système de parasitisme des nids pour lequel le coucou est connu dans le monde entier a permis de réaliser des études sur les adaptations et contre-adaptations, tant du coucou lui-même que des oiseaux qui lui servent d'hôtes. Cette habitude surprenante du coucou est héritée par les nouveaux individus de l'espèce, qui conservent l'habitude de pondre des œufs dans les nids d'autres oiseaux afin que l'alimentation et la croissance des poussins soient réussies.

Si vous voulez en savoir plus sur les habitudes de cet oiseau intelligent, continuez à lire cet article de ProjetÉcolo sur le coucou, son incubation et son environnement.

Cela pourrait aussi vous intéresser : 13 oiseaux chanteurs

Le coucou - caractéristiques générales

Le coucou gris est le nom commun de l'oiseau Cuculus canorus, qui appartient à la famille des Cuculidae. Parmi les principales caractéristiques de cet oiseau particulièrement curieux qu'est le coucou, citons les suivantes :

  • Taille et plumage : les individus adultes mesurent environ 25 cm. Comme chez d'autres espèces d'oiseaux, le plumage marque le dimorphisme sexuel qui existe entre les coucous mâles et femelles, le plumage des mâles étant cuivré et brun grisâtre sur la partie supérieure, tandis que la partie inférieure est gris clair et les femelles sont principalement grises.
  • Régime alimentaire : le régime alimentaire du coucou est essentiellement insectivore, bien que parfois il chasse également de petits amphibiens et consomme même parfois les œufs d'autres oiseaux plus petits, cette dernière stratégie alimentaire étant typique des mâles adultes.
  • Chant : les coucous ont de grandes capacités de communication, leur "cou-cou" caractéristique étant l'un des chants les plus connus en ornithologie. Découvrez ici 13 oiseaux chanteurs, dont ces curieux oiseaux appelés coucous.
  • Migration : bien que le coucou passe la majeure partie de son cycle de vie dans les forêts froides et tempérées d'Europe et d'Asie, lorsque des conditions environnementales très défavorables se présentent, il entreprend de longues migrations vers le chaud continent africain. Pour en savoir plus sur Les oiseaux migrateurs : caractéristiques, noms et photos, cliquez ici.
  • Parasitage des nids d'autres oiseaux : outre son étonnante intelligence, la caractéristique la plus remarquable du coucou est l'habitude qu'ont les femelles de pondre leurs œufs dans les nids d'autres espèces d'oiseaux, c'est-à-dire leur habitude de parasiter les nids en recourant à un mimétisme agressif.
Le coucou : incubation et environnement - Le coucou - caractéristiques générales

Incubation du coucou

Afin d'en savoir plus sur la curieuse habitude de parasitisme des nids caractéristique du coucou gris, il est important de préciser que cette habitude correspond à un comportement intrinsèque de l'espèce. Ce comportement, s'est développé en raison de diverses causes liées à la durée d'incubation du coucou.

Il est à noter, par exemple, que le temps de ponte de la femelle varie généralement entre deux et trois jours. Par ailleurs, les femelles mettent environ 5 jours à former les embryons dans leurs ovaires, de sorte qu'il y aurait des décalages dans le temps sans incubation et sans élevage des poussins à des moments différents dans le nid du coucou. Ces périodes prolongées ont des répercussions négatives sur la migration des coucous, car ils doivent terminer l'incubation des œufs

Combien de temps faut-il pour incuber un œuf de coucou ?

La durée optimale d'incubation des œufs de coucou est toujours plus courte que celle des oiseaux choisis comme hôtes, de sorte que le poussin de coucou éclot plus tôt que les autres œufs du nid hôte. Ainsi, après l'éclosion, le poussin du coucou est assuré d'une alimentation et d'une protection complètes par sa mère adoptive, ce qui facilite sa croissance rapide. Plus tard, environ 10 jours après l'éclosion, le poussin du coucou choisira de pousser les poussins nouvellement éclos hors du nid, de sorte qu'il reste le seul à être nourri et soigné par la mère adoptive. Celle-ci est incapable de reconnaître le poussin du coucou comme un étranger ou un envahisseur, elle le soigne comme s'il s'agissait de son propre poussin, c'est-à-dire issu de sa propre ponte.

De cette étonnante habitude, les coucous adultes ont tiré un double avantage : d'une part, pouvoir migrer rapidement sans dépendre des soins de leurs œufs et de leurs petits et, d'autre part, permettre un développement rapide et énergique des jeunes grâce aux soins obligatoires des parents adoptifs.

Le coucou : incubation et environnement - Incubation du coucou

Environnement du coucou - habitat

Pour savoir où vit le coucou gris, il faut couvrir toute la zone de migration de l'oiseau, et donc déterminer sa présence en Europe, en Asie et en Afrique. Ils choisissent principalement les régions tempérées et tropicales, leurs habitats préférés étant les milieux boisés ou les arbres denses, où ils peuvent aisément trouver les nids des oiseaux qu'ils parasiteront en y pondant leurs œufs.

Pour cette raison, ils ont également tendance à être des oiseaux insaisissables et difficiles à observer, la densité des forêts et des fourrés fait qu'il soit très difficile de voir des spécimens de coucous dans leur habitat naturel. Cependant, leurs chants et cris caractéristiques peuvent être facilement appréciés.

Actuellement, le coucou est très stable et diversifié en termes de présence dans les différents habitats dans lesquels il se développe et se reproduit. La principale raison de cette stabilité étant sa stratégie de parasitisme des nids.

Le coucou : incubation et environnement - Environnement du coucou - habitat

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le coucou : incubation et environnement, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux sauvages.

Bibliographie
  • Martínez, J. G. et al., (2009) Distribución del Cuco común (Cuculus canorus) y sus hospedadores en Sierra Nevada (Sur de España). Proyectos de Investigación en Parques Nacionales: 2006-2009.
  • Soler, M. (2000) Son las aves capaces de reconocer a sus propios pollos? Revista Ardeola. Volumen 47(2), pp: 279-286.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Le coucou : incubation et environnement
1 sur 4
Le coucou : incubation et environnement

Retour en haut