menu
Partager

Espèces jumelles : Définition et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 1 septembre 2022
Espèces jumelles : Définition et exemples

Il y a une grande quantité de concepts qui permettent de définir une espèce, mais le plus utilisé est très certainement le concept biologique proposé par le biologiste évolutif Ernst Mayr. Selon lui, une espèce biologique est un ensemble d'organismes génétiquement similaires qui sont isolés des autres sur le plan de la reproduction et qui sont capables de se reproduire entre eux afin de donner naissance à une descendance fertile. Il est souvent difficile de définir à quelle espèce appartient un organisme car les groupes isolés ne sont pas faciles à reconnaître et, de plus, dans la nature, il y a des individus qui, bien que très semblables, ne font pas partie de la même espèce. Ce sont elles qu'on appelle "espèces jumelles". Dans cet article Espèces jumelles : Définition et exemples de ProjetEcolo, on vous propose de découvrir tout à propos des espèces de jumelles !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Espèce cosmopolite : Définition et exemples

Que sont les espèces jumelles - Définition

Pendant longtemps, les taxonomistes ont classé les individus sur la base d'observations morphologiques sans pouvoir reconnaître l'existence d'espèces jumelles. Aujourd'hui, grâce aux progrès de la science et de la technologie, il est possible de reconnaître un grand nombre de ces espèces à partir d'analyses moléculaires. Mais qu'est-ce qu'une espèce jumelle ? Les espèces jumelles, également connues sous le nom d'espèces cryptiques ou sœurs, sont celles qui présentent des similitudes sur le plan de la morphologie, de la physiologie et/ou du comportement, mais qui appartiennent à des espèces différentes en raison de leurs différences génétiques et de leur isolement reproductif dans le temps et l'espace.

Pour bien comprendre le concept d'espèce jumelle, on vous propose cette autre définition : une espèce est considérée comme jumelle si elle a été classifiée comme une seule espèce juste parce qu'elle présente des ressemblances morphologiques avec une autre espèce.

Les espèces jumelles sont aussi qualifiées de cryptiques, mais attention ! cela n'a rien à voir avec la cryptozoologie, qui est une science qui tente de prouver l'existence de certains animaux "mythiques. Cette pseudo-science n'a rien à voir avec la zoologie, car les cryptozoologues étudient les animaux qui existent dans les mythes et légendes populaires, qui ne rentrent dans aucune classification et pour lesquels il n'existe aucune preuve scientifiquement vérifiable de leur existence.

 

Exemples d'espèces jumelles

Maintenant que vous savez ce qu'est une espèce jumelle, voyons en quelques exemples :

  • Araignées Lycosa (Lycosa thorelli) et (Lycosa carbonelli) : grâce à des études réalisées en laboratoire, ce que l'on croyait être une seule espèce est devenu deux : Lycosa thorelli et Lycosa carbonelli. Elles se ressemblent énormément d'un point de vue morphologique, mais elles diffèrent énormément sur le plan reproductif et du comportement sexuel. En outre, les deux espèces se distinguent par un seul caractère morphologique différentiel, difficile à apprécier : un ensemble de poils jaunes sur le tarse du mâle de L. thorelli que l'on ne trouve pas chez L. carbonelli.
  • Bousiers (Canthon cyanellus) : le séquençage de l'ADN de ce groupe de coléoptères a permis de conclure que ce que l'on pensait être une seule espèce déclinée en trois sous-espèces classées par variations de couleur sont en fait sept espèces différentes.
  • Papillons (Astraptes fulgerator) : ces papillons néotropicaux sont largement répandus du sud des États-Unis au nord de l'Argentine. Les chercheurs ont soigneusement analysé leurs différences morphologiques, concluant qu'il existe dix espèces et non une seule.
  • Papillons (Eurema salome) : on pensait auparavant que cette espèce avait deux formes, qui se différenciaient selon les plantes dont elles se nourrissaient et à partir des couleurs différentes des larves et des adultes. Grâce à certaines études moléculaires, les chercheurs ont conclu que, bien qu'il s'agisse d'organismes morphologiquement très similaires, ils étaient en présence de deux espèces distinctes, isolées sur le plan de la reproduction.
  • Pouillot boréal (Phylloscopus borealis) : Le Pouillot boréal est un oiseau migrateur qui vit du nord de la Scandinavie jusqu'en Alaska. Dans cette espèce, on reconnaissait trois groupes différents distribués sur toute son aire de répartition, mais les études ADN ont révélé qu'il s'agissait en fait de trois espèces différentes : Phylloscopus borealis, Phylloscopus examinandus et Phylloscopus xanthodryas.
  • Grive à joues grises (Catharus minimus) et la Grive de Bicknell (Catharus bicknelli) : ces oiseaux sont étroitement apparentés et étaient autrefois considérés comme la même espèce (conspécifique), mais les recherches ont montré que leur comportement reproducteur est différent et que leurs sites de nidification varient considérablement.

Vous verrez ci-dessous toutes les espèces animales dont nous venons de vous parler.

Espèces jumelles : Définition et exemples - Exemples d'espèces jumelles
Espèces jumelles : Définition et exemples -
Espèces jumelles : Définition et exemples -
Espèces jumelles : Définition et exemples -
Espèces jumelles : Définition et exemples -
Espèces jumelles : Définition et exemples -

Importance des espèces jumelles

La recherche sur les espèces jumelles est d'une grande importance en biologie évolutive et en taxonomie :

  • Elle a permis de comprendre la spéciation, c'est-à-dire le processus de formation de nouvelles espèces.
  • Elle a permis d'ouvrir de nouvelles voies de recherche qui prennent en compte l'effet de processus tels que la sélection naturelle, la sélection sexuelle, la dérive génétique et la migration.
  • Elle a permis de comprendre les différents mécanismes d'isolement reproductif qui empêchent les individus de populations différentes de se croiser et de donner naissance à une descendance.
  • Elle a permis de découvrir de nouvelles espèces, aussi bien vertébrées qu'invertébrées, et même des organismes unicellulaires. Elle est fondamentale pour redéfinir la taxonomie de certains groupes.

 

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Espèces jumelles : Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Costa, F. G. (1995). “Especies gemelas”.
  • Gallardo, M.H., (2017). “Evolución, el curso de la vida”.
  • González Astorga, J., Nolasco Soto, J., & Favila Castillo., M. “De escarabajos, colores, ADN y evolución”. Disponible sur : http://www.inecol.mx/inecol/index.php/es/component/content/article/17-ciencia-hoy/1145-de-escarabajos-colores-adn-y-evolucion
  • Guevara Chumacero, L. (2012). “Especies crípticas: diferentes especies con una misma forma”. Disponible sur : https://www.researchgate.net/publication/260363362_Especies_cripticas_Diferentes_especies_con_una_misma_forma
  • Moreno F., L. P., Torres N., R., Acosta, O., & Peñaranda, J. (1993). “Un posible complejo de especies gemelas en el género eurema (lepidoptera: pieridae). I - evidencias biológicas”. Disponible en: https://www.jstor.org/stable/23641324

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Espèces jumelles : Définition et exemples
1 sur 7
Espèces jumelles : Définition et exemples

Retour en haut