menu
Partager

Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. 17 novembre 2021
Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre

Les événements sismiques, même imperceptibles, ont toujours un impact, non seulement au niveau local, mais aussi à l'échelle internationale. Cet impact est probablement lié à l'imprévisibilité des événements sismiques et aux conséquences dévastatrices qu'ils peuvent avoir en fonction de leur ampleur et de la vulnérabilité des régions touchées.

Précisément, avec la pertinence des événements sismiques dans les médias du monde entier, une série de concepts peu communs apparaissent dans notre vocabulaire quotidien qui, si nous ne sommes pas familiers avec eux, mènent souvent à la confusion. Pour éviter toute confusion, ProjetÉcolo souhaite clarifier la différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre, afin que la prochaine fois que vous entendrez certains de ces termes, vous soyez en mesure de les différencier.

Qu'est-ce qu'un tremblement de terre ?

Pour mieux différencier les termes, nous commencerons par le concept de tremblement de terre. Le mot tremblement de terre vient du latin et signifie "terre en mouvement". En principe, un tremblement de terre est défini comme une secousse, ou un mouvement soudain et transitoire de la croûte terrestre, causée par des forces provenant de l'intérieur de la terre.

Les tremblements de terre peuvent être mesurés par leur magnitude ou leur intensité. L'échelle la plus utilisée est l'échelle de magnitude locale (M) ou plus communément appelée échelle de Richter, qui, comme son nom l'indique, permet de mesurer la magnitude du tremblement de terre. Précisément, en fonction de leur magnitude, ils peuvent être classés comme ceci :

  • Micro : magnitude inférieure à 2, ils sont imperceptibles.
  • Mineure : d'une magnitude comprise entre 2 et 3,9, elles sont pratiquement imperceptibles.
  • Légère : amplitude comprise entre 4 et 4,9, perceptible dans le mouvement des objets. Ne cause généralement pas de dommages.
  • Modérée : magnitude de 5 à 5,9, peut causer des dommages structurels selon la qualité des bâtiments.
  • Forte : magnitude de 6 à 6,9, causant des dégâts considérables sur de vastes zones.
  • Majeur : magnitude comprise entre 7 et 7,9, causant des dégâts importants sur de vastes zones.
  • Épique ou cataclysmique : magnitude de 8 à 9,9, causant des dégâts dévastateurs sur une très grande surface.
  • Légendaire ou apocalyptique : magnitude supérieure à 10. Fort heureusement, des tremblements de terre de cette magnitude n'ont jamais été enregistrés jusqu'à présent.

Bien qu'ils ne fassent pas partie du concept de tremblement de terre, dans le langage familier, ces mots sont fréquemment utilisés pour désigner une activité sismique d'une magnitude supérieure à 7,5. C'est-à-dire, selon la description qui vient d'être détaillée, qu'il s'agirait de ceux classés comme majeurs, épiques et légendaires. Le terme "tremblement de terre" est souvent utilisé lorsque l'activité sismique a causé des blessures, voire des décès, et d'autres effets néfastes tels que des dommages aux bâtiments et aux infrastructures.

Pour approfondir cette définition, vous pouvez lire cet autre article sur Le Tremblement de Terre ou Séisme : Définition, comment il se produit et type.

Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre - Qu'est-ce qu'un tremblement de terre ?

Qu'est-ce qu'un séisme ?

Maintenant que nous avons appris ce qu'est un tremblement de terre, nous pouvons poursuivre avec le concept de séisme. Tout d'abord, il convient de préciser qu'en Amérique latine, on utilise le mot sismo, alors qu'en Europe, on préfère le mot séisme. Les deux mots, sismo et séisme, viennent du grec et signifient "secousse".

Selon l'Académie Française, la définition d'un séisme correspond à un tremblement de terre, c'est-à-dire à une succession de secousses qui frappe la surface de la terre ou les fonds marins. Par conséquent, les deux mots sont synonymes et, sur le plan conceptuel, le tremblement de terre et le séisme peuvent être utilisés de manière interchangeable.

Toutefois, il existe une différence minime, différence notable pour autant, car elle n'est pas conceptuelle, mais plutôt familière. Cette différence est basée sur l'ampleur du mouvement de la croûte terrestre. Alors, quand est-ce que l'on parle d'un séisme et quand est-ce qu'il s'agit d'un tremblement de terre ? Lorsque l'activité sismique a une magnitude supérieure à 7,5, nous utilisons habituellement le terme de tremblement de terre, tandis que lorsque l'activité sismique a une magnitude comprise entre 4 et 7 environ, nous utilisons habituellement le terme de séisme.

Cette différence d'ampleur notable dans le langage courant entraîne toutefois des différences dans les conséquences de l'activité sismique. En règle générale, on peut en déduire que les activités sismiques de plus faible magnitude auront des conséquences moins importantes après l'événement sismique. Par conséquent, les séismes sont souvent associés à des événements sismiques qui ne causent pas de dommages matériels et économiques ni de pertes de vies humaines.

Qu'est-ce qu'une secousse ?

Enfin, analysons le mot secousse. Comme pour le concept de séisme, l'Académie Française définit le terme secousse comme un tremblement de terre ou une secousse de la croûte terrestre. D'un point de vue conceptuel, les trois termes sont donc synonymes et ils peuvent être utilisés de manière aléatoire, lorsque l'on fait référence à un événement sismique.

Cependant, là encore, il existe une petite différence de langage et, comme dans le cas précédent, cette différence est également liée à l'ampleur de l'événement sismique. Le terme secousse, en particulier, est utilisé pour désigner des vibrations ou des mouvements de la croûte terrestre de faible magnitude. Par conséquent, si l'on considère uniquement l'ampleur de la secousse, celle-ci est plus proche des séismes que des tremblements de terre et, dans le langage courant, les deux termes sont souvent utilisés comme synonymes.

Maintenant que vous en savez plus sur la différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre, vous pouvez approfondir sur le sujet de l'activité sismique et volcanique, qui sont liées avec cet autre article de ProjetÉcolo sur Comment se forment les volcans ou encore sur Qu'est-ce qu'une plaque tectonique.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur la nature.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre
1 sur 2
Différence entre les séismes, les secousses et les tremblements de terre

Retour en haut