menu
Partager

Croûte océanique - Définition et caractéristiques

 
Par Josefina Bordino, Licence en ressources naturelles. 10 juin 2021
Croûte océanique - Définition et caractéristiques

Saviez-vous que plus de la moitié de la surface de la planète Terre est occupée par la croûte océanique ? Cela peut sembler incroyable, mais la vérité est que la croûte océanique constitue plus de 55 % de la surface de la planète. En raison de la difficulté qu'elle représente, l'étude de la croûte océanique est un grand défi pour les chercheurs. Pourtant, son étude est fondamentale pour comprendre la géologie de notre planète.

C'est pourquoi, dans cet article de ProjetEcolo, Croûte océanique - Définition et caractéristiques, nous allons résumer tout ce que vous devez savoir sur ce qu'est la croûte océanique et ses caractéristiques. Nous vous expliquerons également les différences entre la croûte océanique et la croûte continentale. Restez avec nous jusqu’à la fin !

Qu'est-ce que la croûte océanique ?

Avant d'entrer dans le vif du sujet, commençons par comprendre ce qu'est la croûte océanique. Il s'agit en fait de la croûte terrestre qui forme le fond des océans. Quant à la composition de la croûte océanique, le basalte est l'une des principales roches qui la composent. C'est un type de roche ignée, ou également appelée roche magmatique, composée de magnésium, de fer et de silice.

Mais comment la croûte océanique se forme-t-elle ? C'est précisément dans les zones où les plaques tectoniques océaniques divergent que le magma s'écoule de l'intérieur de la Terre. Lorsque le magma se solidifie, des roches magmatiques se forment, donnant naissance à la croûte océanique. La croûte océanique étant plus dense, lorsqu'elle rencontre la croûte continentale, elle s'enfonce sous celle-ci jusqu'à ce qu'elle atteigne le manteau terrestre, c'est-à-dire la couche de la Terre située entre le noyau et la croûte. Lorsqu’elle atteint le manteau, elle fond et se transforme à nouveau en magma. Par conséquent, la croûte océanique est dans un processus constant de recyclage.

Caractéristiques de la croûte océanique

Maintenant que nous savons ce qu'elle est et comment elle se forme, nous sommes prêts à découvrir les caractéristiques de la croûte océanique.

Division de la croûte océanique

Comme nous le verrons plus loin, la croûte océanique n'est pas une couche homogène, mais on peut plutôt distinguer 3 couches :

  • Première couche : composée principalement de sédiments et de roches volcaniques. Son épaisseur est d'environ 1,5 kilomètres.
  • Deuxième couche : comme la précédente, elle a une épaisseur d'environ 1,5 kilomètres. Elle est principalement constituée de roches mafiques, un type de roche composé d'un pourcentage élevé de fer et de magnésium.
  • Troisième couche : elle fait presque 5 kilomètres d'épaisseur. Elle est composée de gabbros et de péridotites, qui sont formés par un lent refroidissement du magma à grande profondeur.

Reliefs de la croûte océanique

Comme la croûte terrestre, la croûte océanique présente différents reliefs. En voici quelques-uns :

  • Dorsales océaniques ou médio-océaniques : il s'agit d'élévations sur le fond de l'océan, qui peuvent atteindre 3000 mètres d'altitude. Elles se trouvent généralement sur les bords des plaques tectoniques et sont associées aux volcans sous-marins car elles possèdent une rainure centrale par laquelle le magma s'écoule en continu. Les systèmes de dorsales océaniques renouvellent la croûte océanique, et génèrent en moyenne 17 kilomètres cubes de croûte océanique par an.
  • Plaines abyssales : ce sont des extensions plates situées entre 3000 et 6000 mètres de profondeur. On estime que les plaines abyssales représentent 50% du plancher océanique et qu'il existe plusieurs reliefs similaires aux reliefs existants dans la croûte continentale.
  • Guyots : ils sont considérés comme des monts sous-marins à sommet plat. On pense qu'à un moment donné, ils se trouvaient au niveau de la mer et c'est pourquoi leurs sommets ont été érodés jusqu'à devenir plats.
  • Fosses abyssales : ce sont des fissures étroites mais profondes dans lesquelles s'accumulent de grandes quantités de sédiments. On les trouve sur les bords des plaques tectoniques ou à proximité d'un continent ou d'une île. L'une des fosses abyssales les plus connues est la fosse des Mariannes.

Différences entre croûte océanique et croûte continentale

La croûte terrestre peut être différenciée en croûte continentale et croûte océanique, chacune ayant ses propres caractéristiques et particularités. Les principales différences entre elles résident dans leur composition et leur densité.

  • En principe, la croûte océanique est composée, comme nous l'avons déjà mentionné, de roches basaltiques, tandis que la croûte terrestre, bien qu'elle ait une composition hétérogène, est composée principalement de roches de type granite, avec de grands pourcentages d'aluminium et de silicium.
  • Un autre point est la densité, la croûte océanique est plus dense que la croûte continentale. Comme nous l'avons développé dans les sections précédentes, la différence de densité permet à la croûte océanique d'être dans un processus de recyclage constant. Ce phénomène détermine l'âge des différentes croûtes, la croûte océanique étant considérablement plus jeune que la croûte continentale.
  • Enfin, une autre différence est l'épaisseur des deux croûtes : la croûte océanique a une épaisseur de 8 à 10 kilomètres tandis que la croûte continentale, elle, a une épaisseur de 30 à 70 kilomètres.
Croûte océanique - Définition et caractéristiques - Différences entre croûte océanique et croûte continentale

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Croûte océanique - Définition et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur la nature.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Croûte océanique - Définition et caractéristiques
1 sur 2
Croûte océanique - Définition et caractéristiques

Retour en haut