menu
Partager

Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. 25 mars 2021
Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types

Forêts, savanes, déserts, prairies... Voici quelques exemples de la multitude d'écosystèmes terrestres qui existent sur la planète Terre. Cela peut paraître évident pourtant, mis à part le fait qu'ils se trouvent à la surface de la terre, pourriez-vous en énoncer d'autres caractéristiques spécifiques ? Quels éléments les différencient les uns des autres ? Il se peut que vous en ayez une petite idée. Toutefois, chez ProjetEcolo, nous vous avons préparé un article autour de cette thématique. Une fois la lecture finie, vous pourrez répondre à ces questions et partager les connaissances sur ce sujet avec vos proches. Alors, qu'est-ce qu'un écosystème terrestre et quelles sont ses caractéristiques ?

Définition d'écosystème

Les écosystèmes sont des systèmes biologiques formés par toute une variété d'êtres vivants qui interagissent et habitent au sein d'une communauté, ils sont également formés par l'environnement physique dans lequel ils résident. Notre planète, la Terre, présente trois principaux types d'écosystèmes : écosystèmes terrestres, marins et de transition ou mixtes.

Pour en savoir plus sur ce qu'est un écosystème, lisez cet autre article dans lequel vous trouverez une définition détaillée. À présent, nous allons voir de près ce que sont les écosystèmes terrestres.

Que sont les écosystèmes terrestres - Définition simple

Les écosystèmes terrestres comprennent une grande variété d'habitats répartis sur toute la surface du globe. Ils correspondent à ceux dont les organismes, faune et flore, se développent sur le sol ou le sous-sol. Certains y incluent également les organismes qui vivent dans l'air, et d'autres les considèrent séparément comme un écosystème mixte ou de transition, bien qu'il ne soit pas indépendant de l'environnement terrestre.

Ces écosystèmes rassemblent la plus grande richesse biologique du fait de la multitude de facteurs qui les conditionnent. Les caractéristiques de la faune et la flore qui habitent chaque écosystème terrestre sont différentes, elle sont, en effet, adaptées aux conditions spécifiques de leurs environnements. Celles-ci pouvant être la disponibilité de l'eau (essentielle pour l'hydratation des êtres vivants), le rayonnement solaire ou les sources de nourriture ou de nutriments. C'est lorsque des changements soudains et abrupts s'y produisent que ces espèces commencent à présenter des difficultés pour survivre dans ces habitats, devant migrer, mourir et même s'éteindre.

Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types - Que sont les écosystèmes terrestres - Définition simple

Caractéristiques des écosystèmes terrestres

Comme nous l'avons observé, les caractéristiques spécifiques de ces écosystèmes biologiques dépendent des différents types d'écosystèmes terrestres, ceux-ci se distinguent les uns des autres en fonction de deux types de facteurs qui les influencent : les facteurs abiotiques, ce sont les facteurs physiques et chimiques qui déterminent l'écosystème ; les facteurs biotiques, liés aux êtres vivants qui y habitent.

Concernant les différents facteurs abiotiques qui vont déterminer les formes de vie végétales et animales, nous pouvons mentionner les suivants :

  • Climat : précipitations, température, luminosité, pression, etc.
  • Le sol : fertilité, capacité de filtrage, salinité.
  • Humidité et disponibilité de l'eau.
  • Le relief.
  • Altitude.
  • Latitude.
  • La disponibilité des nutriments.

Pour ce qui est des facteurs biotiques, nous pouvons trouver une grande variété d'êtres vivants, allant des organismes unicellulaires aux grands animaux et aux plantes. La principale caractéristique des êtres vivants qui se trouvent dans ces écosystèmes est leur besoin d'oxygène pour vivre.

La morphologie des corps des animaux des écosystèmes terrestres est adaptée, permettant leur déplacement dans le milieu spécifique dans lequel ils se trouvent (ramper, courir, voler...). Dans la catégorie des animaux, nous trouvons à la fois des vertébrés, comme les grands mammifères, les oiseaux ou les reptiles, et des invertébrés, qui ont des fonctions écosystémiques importantes. À leur tour, ces animaux, en fonction de leur régime alimentaire, peuvent être herbivores (s'ils se nourrissent exclusivement de plantes), carnivores (s'ils se nourrissent de la viande des proies qu'ils chassent) ou omnivores (animaux qui consomment à la fois de la viande et des plantes et d'autres produits végétaux, comme les porcs ou les ours).

Types d'écosystèmes terrestres

Il existe une grande variété d'écosystèmes terrestres, qui sont classés en fonction des facteurs abiotiques qui les dominent et, par conséquent, du type de végétation prédominante. Celle-ci est fondamentale pour les écosystèmes car elle constitue la base des relations trophiques, elle sert d'abri à de nombreuses espèces et contribue à la régulation du climat, entre autres fonctions.

La flore et la faune de chaque type d'écosystème terrestre ont des caractéristiques différentes car elles sont adaptées à l'habitat dans lequel elles se trouvent. De manière générale, la plus grande biodiversité se trouve dans les forêts, elle diminue progressivement jusqu'au niveau des déserts.

  • Forêts : Les forêts constituent le principal écosystème de la biosphère et sont définies comme des zones se composant d'un grand nombre d'arbres, d'arbustes et de buissons. Il existe une grande variété d'écosystèmes constitués de forêts, tels que la jungle, la forêt méditerranéenne ou la forêt subtropicale. La flore et la faune y sont très variées et selon la densité de la végétation, nous pouvons distinguer les forêts ouvertes des fermées.
  • Arbustes : les écosystèmes arbustifs sont ceux dans lesquels prédomine une végétation basse comme les arbustes ou les petits buissons.
  • Prairies : comme leur nom l'indique, ils sont formés principalement d'herbes, telles que des graminées, et se trouvent dans des zones où le climat offre des conditions semi-arides. Dans ce groupe d'écosystèmes, nous trouvons les prairies ou les savanes.
  • La toundra : elle se caractérise par l'absence d'arbres, s'y trouvant à la place des mousses et des lichens, ainsi que des herbes et des petits arbustes. Le sous-sol est gelé, elle est donc présente dans les régions au climat très froid.
  • Déserts : dans ces écosystèmes, la flore et la faune sont rares en raison des conditions difficiles. Nous pouvons distinguer les déserts chauds typiques des zones subtropicales où les précipitations sont rares, ou les déserts polaires, également appelés "indlandsis", dans lesquels le plus grand développement écosystémique se produit aux limites de ces zones gelées.

Pour en savoir plus sur les types d'écosystèmes, découvrez les écosystèmes marins.

Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types - Types d'écosystèmes terrestres

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types, nous vous recommandons de consulter la catégorie Écosystèmes.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types
1 sur 3
Écosystème terrestre - Définition, caractéristique et types

Retour en haut