menu
Partager

Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos

 
Par Giulia Graziati. 6 février 2024
Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos

La plupart des agnathes ont aujourd'hui disparu, mais il reste néanmoins des représentants vivants de ce groupe : les myxines et les lamproies. Répartis dans les océans, les rivières, les lacs, les lagunes et les ruisseaux, ces spécimens ressemblant à des anguilles dotés d'une cavité buccale effrayante qui a des caractéristiques très différentes de celles des autres poissons.

Vous souhaitez en apprendre plus sur les agnathes, ces fameux poissons sans mâchoire ? Ci-dessous, vous découvrirez toutes leurs caractéristiques principales le tout illustré de quelques photos ! Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Poissons vivipares : exemples et caractéristiques

Que sont les agnathes ou poissons sans mâchoire ?

Les agnathes, communément appelés poissons sans mâchoire, sont un groupe de poissons qui compte sur 100 espèces vivantes réparties en deux classes : les Mixines et les Hyperoartia. Les autres classes sont éteintes et on ne les connaît que grâce aux fossiles. Les agnathes, les chondrichthyens (poissons cartilagineux) et les ostéichthyens (poissons osseux) constituent le groupe des poissons.

 

Caractéristiques des agnathes

  • Ils ont un corps anguilliforme avec une section circulaire (apparence d'anguille).
  • Ils sont dépourvus de mâchoires et d'os. Leur structure est cartilagineuse.
  • Ils ont des ouvertures branchiales en forme de pores.
  • Leur peau est muqueuse, glissante et dépourvue d'écailles.
  • Ils n'ont pas de nageoires paires. Ils n'ont qu'une seule nageoire impaire continue.
  • Ils ont un œil pinéal sensible à la lumière (sauf les myxinidés dont les yeux ont dégénéré).
  • La notochorde est persistante (structure embryonnaire chez tous les chordés qui dégénère par la suite).
  • Leur système digestif est dépourvu d'estomac.
  • Ils ont un cordon nerveux avec un cerveau développé. Certaines espèces ont un petit cervelet.

Lamproies

  • Les hyperoartidés sont communément appelés lamproies et ils appartiennent au groupe des agnathidés. Actuellement, toutes les espèces existantes appartiennent à l'ordre des Petromyzontiformes et sont regroupées en trois familles.
  • Les lamproies ont un disque buccal en forme de ventouse qui, avec la langue, présentent des dents bien développées. La forme de la cavité buccale leur permet de s'accrocher aux proies dont elles se nourrissent.
  • Il existe des espèces parasites qui déchirent la chair avec leur bouche et aspirent les fluides corporels et injectent un anticoagulant pour augmenter le flux sanguin. Une fois rassasiée, elle relâche sa proie en lui laissant une large blessure. Les espèces non parasitaires ne se nourrissent pas lorsqu'elles deviennent adultes, car leur système digestif dégénère ; elles se reproduisent donc rapidement et meurent.
  • Les lamproies peuvent vivre aussi bien dans les eaux marines que dans les eaux douces. Les espèces marines sont anadromes, c'est-à-dire qu'elles quittent les océans et remontent les rivières et les ruisseaux d'eau douce pour frayer. Les mâles commencent à construire le nid en utilisant leurs disques buccaux pour transporter des pierres afin de former des dépressions qui abriteront les œufs. Les œufs déposés par les femelles dans le nid sont fécondés par le mâle. Les adultes meurent après le frai.
  • Les œufs donnent naissance à une larve appelée ammocète qui, après un certain temps, est entraînée dans l'eau lente où elle reste pendant trois à sept ans jusqu'à devenir adulte.

Espèces de lamproies

  • Lamproie marine (Petromyzon marinus) : répartie principalement dans les zones tempérées de l'hémisphère nord, en Europe et en Amérique du Nord, elle peut mesurer jusqu'à un mètre de long.
  • Lamproie de rivière (Lampetra fluviatilis) : gris foncé sur la partie supérieure du corps, elle habite les eaux peu profondes de la majeure partie du continent européen.
  • Lamproie du Nord (Ichthyomyzon fossor) : espèce filtreuse non parasite présente aux États-Unis et dans une partie du Canada.
  • Lamproie argentée (Ichthyomyzon unicuspis) : espèce parasite répartie dans le nord et le centre des États-Unis et le sud du Canada.
  • Geotria macrostoma : elle habite les lacs et les rivières, par exemple dans les fleuves de Patagonie en Amérique du Sud, puis migre vers la mer où elle parasite les poissons osseux.

Jetez un coup d'œil à l'article suivant : Animaux vertébrés : classification, caractéristiques et exemples.

Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos - Lamproies

Myxines

  • Contrairement aux lamproies, les myxines sont exclusivement marines et charognardes. Elles se nourrissent de poissons morts, de mollusques, d'annélides et de crustacés. Bien que leurs yeux soient peu développés, grâce à leur sens aigu du toucher et de l'odorat, elles peuvent facilement trouver leur proie et s'y attacher avec leur bouche, arrachant des morceaux de tissu. Pour plus de force, elles peuvent faire un nœud dans leur propre corps, ce qui leur permet de s'ancrer à la proie.
  • Les myxines ont un grand nombre de glandes sécrétant du mucus autour de leur corps, ce qui les rend complètement visqueuses et impossibles à capturer.
  • Leur comportement reproductif est encore inconnu, mais on sait que malgré la présence de deux gonades chez un seul individu, seule l'une d'entre elles est fonctionnelle.
  • Les femelles pondent quelques gros œufs avec beaucoup de jaune et le développement est direct, il n'y a pas de stade larvaire comme chez les lamproies.

Espèces de myxines

  • Myxine de l'Atlantique (Myxine glutinosa) : elle habite les côtes de l'océan Atlantique jusqu'à 600 mètres de profondeur. Elle est carnivore et nocturne.
  • Myxine du Pacifique (Eptatretus stoutii) : fossile vivant habitant les profondeurs de l'océan Pacifique.
  • Myxine affinis : habite le sud-ouest de l'océan Atlantique, le détroit de Magellan, le sud du Chili et le sud de l'Argentine.
  • Notomyxine tridentiger : habite les fonds vaseux de l'océan Atlantique au large de l'Amérique du Sud (Argentine et sud du Chili).
Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos - Myxines

Agnathes disparus

La plupart des agnathes se sont éteints et nous connaissons aujourd'hui leur existence grâce à la découverte de restes fossilisés retrouvés au fil du temps.

Pour être exact, neuf des onze classes existantes ont disparu. L'une des classes les plus connues est celle des ostracodermes, qui vivaient au Dévonien, et qui possédaient des nageoires paires et une armure osseuse impressionante. Des fossiles de ces poissons ont été trouvés dans des environnements d'eau douce et d'eau salée et chaque découverte à leur propos n'a de cesse de nous étonner.

 

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux sauvages.

Bibliographie
  • Hickman, C. P., Roberts, L. S., & Larson, A. (2000). “Principios integrales de zoología”.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos
1 sur 3
Agnathes ou poissons sans mâchoire : caractéristiques et photos

Retour en haut