menu
Partager

Types de tissus animaux

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. Actualisé: 14 décembre 2021
Types de tissus animaux
Image: byjus.com

Les tissus sont présents uniquement chez les animaux et les plantes vasculaires. Ceux-ci les ayant acquis indépendamment au cours de l'évolution, ils diffèrent les uns des autres, bien qu'ils soient essentiellement homologues.

Cet article de ProjetÉcolo explique ce qu'ils sont, les caractéristiques générales des différents types de tissus animaux, ainsi que leurs fonctions. Enfin, les tissus animaux seront comparés aux tissus végétaux, en décrivant leurs différences les plus évidentes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : +40 animaux qui respirent par les branchies

Les tissus animaux : ce qu'ils sont et leurs caractéristiques

En biologie, le tissu est un niveau d'organisation biologique constitué d'un matériau formé d'une série organisée de cellules (identiques ou différentes les unes des autres) de même nature, ayant une origine embryonnaire et un comportement physiologique communs.

Les animaux sont caractérisés par des cellules hautement spécialisées. Plus un organisme est évolué, plus ses cellules sont différenciées. L'association de ces cellules spécialisées donne naissance aux tissus, qui forment à leur tour les organes des animaux. Ils ont des fonctions spécifiques et peuvent être classés en quatre types de tissus animaux : épithélial, conjonctif, musculaire et nerveux.

Les différents types de tissus animaux et leurs fonctions

Les 4 types de tissus animaux sont présentés ci-dessous, ainsi que leurs fonctions et caractéristiques.

Tissu épithélial

Revêtement de la surface du corps, revêtement de ses cavités internes et forme la partie sécrétoire des glandes du corps, qui sécrètent des substances telles que les hormones et les enzymes. Il s'agit d'un tissu non vascularisé (pour se nourrir, il dépend du tissu conjonctif sous-jacent), dont les cellules constitutives sont caractérisées par :

  • Elles sont attachées les unes aux autres au moyen de molécules spécifiques qui établissent des liens intercellulaires.
  • Elles ont une polarité morphologique et fonctionnelle.
  • Elles ont une surface basale attachée à une membrane basale, qui les sépare du tissu conjonctif, tandis que leur partie apicale est exposée à l'environnement extérieur ou à la cavité corporelle.

Les épithéliums sont classés en fonction du nombre de couches cellulaires, simples (si elles ne comportent qu'une seule couche de cellules) ou stratifiées (si elles comportent plusieurs couches), et en fonction de la forme des cellules épithéliales (qui peuvent être plates, cubiques ou cylindriques).

Tissu conjonctif

Issu du mésenchyme, le terme "tissu conjonctif" recouvre différents types de tissus aux fonctions diverses (soutien mécanique et fonctionnel, protection immunitaire, réserve et transport d'énergie). Les cellules qui les constituent sont séparées les unes des autres par des fibres de collagène, de réticuline et d'élastine et par une matrice extracellulaire, ces trois éléments étant les composants de ces tissus. La matrice extracellulaire est un réseau structurel complexe sécrété par les cellules du tissu conjonctif (qu'elle entoure et soutient), qui influence la communication extracellulaire et se compose de fibres protéiques (collagène et élastique) et de ce que l'on appelle la substance de base (constituée de protéoglycanes, de glycoprotéines multiadhésives et de glycosaminoglycanes, ainsi que d'eau, de substances dissoutes et de protéines plasmatiques).

Il existe plusieurs types de tissu conjonctif : adipeux, osseux, sanguin (de type fluide, entraîné par le cœur et les parois vasculaires), cartilagineux, hématopoïétique et lymphatique.

Tissu musculaire

Sa fonction est le mouvement du corps et la modification de la taille et de la forme des organes (contraction musculaire). Il est d'origine mésodermique et se compose de cellules allongées appelées fibres musculaires, qui contiennent de l'actine et de la myosine et ont pour caractéristiques fonctionnelles l'excitabilité, la conductance et la contractilité. Ces cellules musculaires possèdent un cytoplasme appelé sarcoplasme, délimité par une membrane appelée sarcolemme. Les microfibrilles, qui peuvent être lisses ou striées, sont proéminentes dans le sarcoplasme. Il existe trois types de tissus musculaires :

  • Tissu musculaire strié : il est associé aux os et fait bouger les différentes parties du corps.
  • Tissu musculaire cardiaque : se trouve dans le cœur, favorisant la circulation sanguine et lymphatique dans tout le corps.
  • Tissu musculaire lisse : se trouve dans les parois des organes creux et participe aux mouvements internes du corps.

Tissu nerveux

Composé de neurones, qui reçoivent des stimuli d'autres neurones, conduisent des impulsions électriques vers d'autres tissus et stockent des informations, ainsi que de cellules de soutien, qui sont en contact avec les neurones et assurent une protection, une isolation électrique et des mécanismes d'échange métabolique entre les vaisseaux sanguins et les neurones.

Le système nerveux est divisé en deux parties : le système nerveux central, composé du cerveau et de la moelle épinière, et le système nerveux périphérique, composé des nerfs crâniens, spinaux et périphériques (qui transmettent et reçoivent les impulsions vers et depuis le système nerveux central) et des ganglions. Les cellules de soutien forment la névroglie (cellule gliale) dans le système nerveux central, tandis que dans le système nerveux périphérique, elles sont représentées par les cellules de Schwann et les cellules satellites. Ce tissu coordonne les fonctions de l'organisme, car le système nerveux permet de réagir aux stimuli de l'environnement et de contrôler les activités des organes et des appareils.

Différences entre les tissus animaux et végétaux

Les cellules qui composent les tissus animaux et végétaux sont différentes, puisque, évidemment, les premières sont des cellules animales et les secondes des cellules végétales, ce qui implique une série de différences intrinsèques. Voici les principales différences entre les cellules des tissus animaux et végétaux :

  • Les cellules animales sont mobiles et les cellules végétales ne le sont pas.
  • Les cellules animales sont dépourvues de chlorophylle, contrairement aux cellules végétales.
  • Les cellules animales sont hétérotrophes (et consommatrices) et les cellules végétales sont autotrophes (et productrices).
  • Les cellules animales ont une croissance limitée et les cellules végétales une croissance illimitée.
  • Les cellules animales ne possèdent qu'une membrane plasmique, tandis que les cellules végétales possèdent une paroi cellulaire qui leur confère rigidité et turgescence.
  • Les cellules végétales possèdent des vacuoles dans le cytoplasme qui sont absentes des cellules animales.
  • Les cellules animales possèdent des centrosomes, alors que les cellules végétales, pour la plupart, n'en possèdent pas.
  • Dans les tissus végétaux, la plupart des cellules peuvent se différencier d'un tissu à l'autre, alors que dans les tissus animaux, les cellules n'en sont généralement pas capables.

Dans cet autre article de ProjetÉcolo, vous pouvez en apprendre beaucoup plus sur les différences entre les cellules animales et végétales.

En plus de celles déjà mentionnées concernant les cellules elles-mêmes, il existe d'autres différences entre les tissus animaux et les tissus végétaux :

  • Les tissus végétaux sont constitués de cellules vivantes et non vivantes, tandis que les tissus animaux ne comportent que des cellules vivantes. C'est pourquoi les tissus végétaux nécessitent moins d'énergie que les tissus animaux.
  • Les tissus animaux se différencient en tissus épithéliaux, conjonctifs, musculaires et nerveux, tandis que les tissus végétaux se différencient en tissus de croissance, parenchymateux, protecteurs, de soutien, conducteurs et sécrétoires.
  • Chez les plantes, les tissus assurent le maintien de la structure, tandis que chez les animaux, les tissus sont impliqués dans la locomotion.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Types de tissus animaux, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur les animaux.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Types de tissus animaux
Image: byjus.com
Types de tissus animaux

Retour en haut