menu
Partager

Tuniciers : caractéristiques et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 16 mai 2022
Tuniciers : caractéristiques et exemples

Parce qu'ils sont immobiles et qu'ils n'ont pas de visage, il y'a des animaux qui ressemblent plus à des plantes qu'à des animaux. Pour exemple, les tuniciers, aussi connus comme urochordés, sont des animaux marins qui ressemblent à des éponges ou à des coraux, mais ils sont plus étroitement liés aux chordés et, puisque nous appartenons également au groupe des chordés, aux humains.

Est-ce que vous connaissez les tuniciers ? Eh bien, c'est parfait, car dans cet article Tuniciers : caractéristiques et exemples on vous dit absolument tout à leur propos !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Broméliacées : entretien, caractéristiques et exemples

Caractéristiques des tuniciers

Commençons par vous parler des principales caractéristiques des tuniciers ou urochordés :

  • Les tuniciers ont une forme de tonneau et ils ont deux siphons par lesquels passe l'eau : un exhalant et un inhalant.
  • Leur nom vient de la tunique qui entoure leur corps, qui les protège de l'extérieur tout en leur conférant une certaine flexibilité. Elle est faite d'un polysaccharide semblable à la cellulose.
  • Tout comme nous, ils appartiennent au groupe des chordés, en effet, les larves possèdent une notocorde dans la zone caudale qui a une fonction de support. Au stade embryonnaire, on possède aussi cette structure.
  • Ils peuvent être solitaire ou vivre en colonie dans lesquels plusieurs individus s'associent sous une matrice gélatineuse. En colonie, ils peuvent finir par mesurer plusieurs mètres de long.
  • Ils peuvent être immobiles et ancrés au fond de la mer, mais il y en a aussi qui vivent éternellement à la dérive dans le plancton et en suspension dans la colonne d'eau.
  • Ils ont un cœur qui pompe le sang pour irriguer tous les organes. Ce sang est de couleur vert clair. De temps en temps, et afin que leur système circulatoire fonctionne efficacement, ils arrêtent leur cœur pour faire circuler leur sang en sens inverse.
  • Leurs excrétions sont importantes pour l'équilibre écosystémique car ils apportent du carbone particulaire et de la nourriture à l'océan. La plupart sont dépourvus de système excréteur et se contentent d'excréter l'ammonium par leurs tissus. D'autres peuvent stocker des cristaux d'urée dans des vésicules, mais ne font que les accumuler et ne les libèrent pas dans le monde extérieur.
  • La respiration des tuniciers a été peu étudiée, mais on sait qu'ils respirent par le siphon inhalant et par le pharynx. Au travers de ces structures, ils captent l'oxygène nécessaire pour le transporter dans le plasma sanguin.
  • Ils ont des couleurs vives comme le rouge, le vert, le blanc, le jaune ou le bleu. Ils sont normalement translucides avec quelques couleurs.
Tuniciers : caractéristiques et exemples - Caractéristiques des tuniciers

Exemples de tuniciers

Il existe quatre classes de tuniciers :

  • Classe Thaliacea : Ces tuniciers sont pélagiques, c'est-à-dire qu'ils vivent libre et qu'ils utilisent leurs syphons pour créer une propulsion qui leur permet de se déplacer. Composées de nombreux individus, ils peuvent aussi vivre en colonies de plusieurs mètres de long. Ils ont une consistance gélatineuse et sont plus courants dans les zones tropicales et subtropicales.
  • Classe Appendiculaires ou Appendicularia : ils vivent enfermés dans une capsule de mucus et ils conservent toute leur vie leur queue larvaire qui les aide à se déplacer en créant des courants dans l'eau. Ils mesurent à peine 5 mm de long, sont bioluminescents et solitaires.
  • Classe Sorberacea ou Aspiraculata : leur tunique a des structures bio minéralisées, comme des épines microscopiques. Ils gardent leur cordon nerveux de la phase larvaire.
  • Classe Ascidiacea ou ascidies : ils sont aussi appelés seringues de mer. Ils ont des formes benthiques que l'on trouve sur les fonds marins. Ils n'ont pas de cordon nerveux dorsal à l'âge adulte, ils font circuler l'eau grâce à leur siphon et peuvent être solitaires ou coloniaux.
Tuniciers : caractéristiques et exemples - Exemples de tuniciers

Habitat des tuniciers

Voici les principales caractéristiques de l'habitat des tuniciers :

  • Les tuniciers vivent toujours dans des environnements marins. Ce sont des animaux cosmopolites qui peuvent vivre dans le monde entier. Apprenez-en plus sur les espèces cosmopolites !
  • Ils peuvent habiter à toutes sortes de profondeurs différentes : des zones peu profondes aux zones abyssales.
  • Comme ils sont capables de se tenir à n'importe quel type de substrat - artificiel ou naturel - il est courant de les voir collés aux bateaux, aux quais ou aux roches.
  • Ils vivent plus fréquemment sur les côtes rocheuses et dans la boue des mers profondes.

Alimentation des tuniciers

Ils se nourrissent en filtrant l'eau au travers de leurs siphons. Comme ce sont des organismes qui ne bougent pas, ils utilisent les courants marins pour que l'eau - et surtout le plancton - arrivent jusqu'à eux.

Cette eau est pompée vers le larynx où arrivent les particules. A cet endroit, ils sécrètent, au travers d'un organe appelé endostyle, une substance collante qui leur permet d'attraper le plancton. Leur intestin a une forme de U.

Reproduction des tuniciers

Voici les aspects les plus intéressants de la reproduction des tuniciers :

  • La majorité des tuniciers sont hermaphrodites, c'est-à-dire qu'un spécimen a aussi bien des organes reproducteurs féminins que masculins, mais il peut aussi avoir des sexes séparés.
  • Leur fécondation est externe : ils libèrent des gamètes féminins et masculins jusqu'à ce qu'ils se trouvent dans l'eau et soient fertilisés. De là surgit un œuf, où les futurs tuniciers achèveront leur développement embryonnaire. Une fois cette étape terminée, la larve de tunicier se forme. La larve est en forme de têtard et vit en liberté. Il ne se nourrit pas et n'a pas de bouche, car son seul travail consiste à trouver un foyer où tous ses besoins seront satisfaits. Cette étape est très rapide et elle ne dure que quelques heures. Ils sécrètent une substance gélatineuse lorsqu'ils trouvent l'endroit idéal pour s'installer. Pour ce faire, il pose sa tête sur le sol et ses autres structures sont absorbées jusqu'à former l'adulte qui aura une forme caractéristique de tonneau.
  • Ils peuvent aussi avoir une reproduction asexuée. Dans ce cas, une colonie initiale se fragmente pour former de nouvelles colonies qui lui ressemblent.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Tuniciers : caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Baez, A. M., & Marsicano, C. A. (2007). Cordados invertebrados (Phylum Chordata). Fundación de Historia Natural Félix de Azara. II;745-749.
  • Encyclopedia of Life (s.f.) Tunicates. Disponible sur : https://eol.org/pages/46582349/articles?locale_code=show_all

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Tuniciers : caractéristiques et exemples
1 sur 3
Tuniciers : caractéristiques et exemples

Retour en haut