Phénomènes météorologiques

Trombe marine : Définition et formation

 
Germán Portillo
Par Germán Portillo. 8 septembre 2023
Trombe marine : Définition et formation

La nature est caractérisée par une large gamme de phénomènes météorologiques. Entre tous ces phénomènes, on retrouve les trombes marines. Les trombes marines sont des tourbillons qui sont généralement connectés avec des nuages cumuliformes. La base d'une trombe d'eau est généralement formée d'eau pulvérisée. Ce phénomène météorologique est souvent confondu avec des tornades marines. Néanmoins, ces deux phénomènes sont différents.

Dans cet article de ProjetEcolo on va voir ensemble ce qu'est une trombe marine et comment elle se forme. On espère que cet article vous plaira et n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Virga : définition et formation

Index

  1. Qu'est-ce qu'une trombe marine ?
  2. Comment se forme une trombe marine ?
  3. Différences entre trombe marine et tornade

Qu'est-ce qu'une trombe marine ?

Une trombe marine est un phénomène météorologique caractérisé par un genre de tornade qui se forme à la surface de l'eau, généralement dans des masses d'eau plus chaudes telles que les océans, les mers, les lacs ou les rivières. Bien qu'elles soient souvent associées à des orage, les trombes d'eau peuvent se développer de différentes manières.

Dans sa forme la plus courante, une trombe naît lorsqu'une colonne d'air chaud et humide s'élève de la surface de l'eau, interagissant avec une colonne d'air froid descendant d'un orage en cours de formation. Cette interaction peut générer une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ou dans le sens des aiguilles d'une montre, ce qui créé un genre d'entonnoir qui s'étend de la surface de l'eau jusqu'aux nuages. À ce stade, la trombe est classée comme "trombe non supercellulaire", car elle n'est pas directement liée à un orage supercellulaire.

Il existe deux types principaux de trombes : les trombes non supercellulaires, qui sont les plus courantes et tendent à être moins destructrices, et les trombes supercellulaires, qui sont associées à des tempêtes plus intenses et peuvent être plus dangereuses. Les trombes non supercellulaires ont généralement des vents plus faibles et durent moins longtemps, tandis que les trombes supercellulaires peuvent être plus puissantes et durer plus longtemps.

Il est important de dire que les trombes sont généralement plus petites que les tornades terrestres, mais qu'elles peuvent tout de même représenter un danger important.

Découvrez tout sur les tourbillons d'eau !

Trombe marine : Définition et formation - Qu'est-ce qu'une trombe marine ?

Comment se forme une trombe marine ?

  1. La formation d'une trombe marine est due à une combinaison de facteurs météorologiques et atmosphériques qui interagissent dans l'atmosphère sur des corps d'eaux chaudes. Les trombes d'eau se développent généralement dans des eaux plus chaudes, comme celles que l'on trouve dans les océans et les mers pendant les mois d'été. L'eau chaude fournit la source de chaleur nécessaire pour soulever l'air et générer une convection atmosphérique.
  2. La convection est le processus par lequel l'air chaud et humide s'élève, c'est-à-dire qu'il va de la surface vers le haut. Lorsque l'air au-dessus de l'eau chaude s'élève, cela crée une zone de basse pression à la surface.
  3. Cette zone de basse pression aspire l'air environnant, ce qui génère un flux d'air ascendant.
  4. Il arrive souvent que l'air chaud qui s'élève à la surface de l'eau entre en contact avec une masse d'air plus froid descendant d'une tempête en cours ou avec une masse d'air froid passant au-dessus de l'eau.
  5. Cette différence de température et de pression entre l'air chaud et l'air froid peut provoquer une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ou dans le sens des aiguilles d'une montre.
  6. Quant à la formation de la trombe, la rotation initiale générée par l'interaction entre l'air chaud et l'air froid peut s'intensifier et s'étendre des nuages vers la surface de l'eau, créant ainsi l'entonnoir caractéristique d'une trombe. Si cette rotation atteint une intensité suffisante, on pourra voir parfaitement la trombe marine.

L'intensité d'une trombe peut varier considérablement et il peut y avoir des trombes de faible intensité et de courte durée et d'autres qui sont bien plus puissantes. Tout cela dépend de facteurs tels que la température de l'eau, la vitesse et la direction du vent dans les différentes couches de l'atmosphère et la présence de tempêtes supercellulaires.

Trombe marine : Définition et formation - Comment se forme une trombe marine ?

Différences entre trombe marine et tornade

Emplacement géographique

  • Trombe marine : les trombes marines se forment à la surface de l'eau, généralement dans les océans, les mers, les lacs et même les rivières. Elles peuvent aussi se déplacer vers la côte et, dans de rares cas, toucher la terre, mais leur origine est toujours aquatique.
  • Tornade : les tornades naissent sur la terre et elles se forment généralement sur des zones continentales. Elles peuvent se produire dans de très nombreuses variétés d'environnements géographiques (des plaines jusqu'aux montagnes).

Cause de formation

  • Trombe marine : elle se forme en raison de l'interaction entre l'air chaud et humide à la surface de l'eau et l'air plus froid descendant des couches supérieures de l'atmosphère ou qui provient d'une tempête proche.
  • Tornade : les tornades naissent principalement dans le contexte de fortes tempêtes, en particulier de tempêtes supercellulaires. La rotation dans l'atmosphère est due à l'interaction de différentes masses d'air et à la présence d'un fort courant ascendant au sein de l'orage.

Intensité et durée

  • Trombe marine : les trombes marines sont généralement plus faibles et de plus courte durée que les tornades. Leurs vents sont généralement moins intenses et elles ont tendance à durer moins longtemps.
  • Tornade : L'intensité des tornades peut varier considérablement, allant de tornades faibles à des tornades extrêmement violentes (EF5). Certaines tornades ne durent que quelques minutes, tandis que d'autres peuvent persister pendant plusieurs heures.

Taille et échelle

  • Trombes marines : les trombes ont tendance à être plus petites que les tornades terrestres. Leurs entonnoirs sont généralement plus étroits et moins développés.
  • Tornade : les tornades terrestres peuvent avoir des entonnoirs plus larges et plus développés, ce qui les rend plus destructrices en termes de dégâts matériels.

Trajectoire

  • Trombe marine : elles se déplacent généralement à la surface de l'eau et elles suivent la direction des vents et des courants marins.
  • Tornade : les tornades peuvent se déplacer dans n'importe quelle direction, y compris en prenant des virages soudains et en changeant de cap, ce qui les rend plus imprévisibles dans leur trajectoire.

Dans l'article suivant on vous dit tout sur les cyclones !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Trombe marine : Définition et formation, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 3
Trombe marine : Définition et formation