menu
Partager

Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples

 
Par Mª Belén Acosta, Technicienne en jardinage et ressources naturelles et paysagères. 8 février 2024
Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples

Sur notre planète, on trouve de nombreuses roches et minéraux différents. Plus précisément, environ 95 % de la couche supérieure de la croûte terrestre est constituée de roches ignées, également appelées roches magmatiques. Certaines roches ignées sont bien connues, comme l'obsidienne et le granit, mais d'autres vous sont probablement inconnues.

Vous aimeriez en apprendre plus sur les roches lignées ? Parfait, car dans cet article de ProjetEcolo, on va se pencher sur le cas des roches ignées et on va vous parler de leurs caractéristiques, le tout illustré grâce à quelques exemples ! Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Roches sédimentaires : Types, formation et exemples

Caractéristiques des roches ignées

Les roches magmatiques se forment lorsque la roche en fusion sous forme de magma se refroidit et que les minéraux qui la composent cristallisent et imbriquent leurs particules. Le magma peut se refroidir à la surface, à la suite d'éruptions volcaniques, ou à l'intérieur de la lithosphère, qui est la couche solide de la surface de la Terre. La grande majorité de ces roches se forment sous la croûte terrestre.

Bien que les roches ignées constituent un pourcentage très important de la partie supérieure de la croûte terrestre, elles se trouvent généralement sous une couche de roches métamorphiques et de roches sédimentaires. Elles sont d'une grande importance en géologie, car leurs caractéristiques et leur composition aident à comprendre le manteau terrestre et sa composition, ainsi qu'à lire et comprendre les événements tectoniques passés.

Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples - Caractéristiques des roches ignées

Classification des roches ignées

Les roches ignées peuvent être classées de différentes manières, mais la classification la plus acceptée les divise en fonction de leur origine.

Roches ignées plutoniques ou intrusives

Elles se sont formées à l'intérieur de la lithosphère. Le magma s'y refroidit beaucoup plus lentement, ce qui donne naissance à des roches à gros cristaux, facilement observables. Ces roches sont transportées à la surface par des processus d'érosion ou des déformations tectoniques. Les roches plutoniques sont nommées d'après les plutons, qui sont les grandes intrusions magmatiques à partir desquelles elles se sont formées. On peut dire que le cœur des grandes chaînes de montagnes est constitué de roches intrusives.

Roches ignées volcaniques ou extrusives

Elles se forment lorsque le magma est expulsé à la surface et se refroidit rapidement. La grande majorité de ces roches sont créées par des éruptions volcaniques et, comme le magma se refroidit très rapidement, les cristaux créés à l'intérieur des roches sont beaucoup plus petits et invisibles à l'œil humain. Dans ce type de roche, normalement, finiront par se former des bulles de gaz lors du processus de solidification.

Outre ces deux grandes classifications, il existe également des roches phylloniques, qui sont à mi-chemin entre les roches plutoniques et les roches volcaniques, et elles se forment lorsqu'un filon de magma qui se dirige vers la surface se solidifie à mi-chemin. Les roches magmatiques peuvent également être divisées en fonction de leur texture et de leur composition.

Types de roches ignées selon leur texture

  • Vitrifiée : ce sont des roches volcaniques qui se forment lorsqu'elles sont violemment projetées dans l'atmosphère, où elles se refroidissent à grande vitesse.
  • Aphanitique : roches volcaniques contenant des cristaux de taille microscopique.
  • Phanéritique : se forme lorsque de grandes quantités de magma se solidifient très lentement et à grande profondeur.
  • Porphyrique : parce que le refroidissement est inégal, les roches ont des gros cristaux au centre et des cristaux plus petits à l'extérieur.
  • Pyroclastique : les pyroclastes se forment lors d'éruptions volcaniques explosives. Ils ne contiennent pas de cristaux et sont constitués de fragments de roches.
  • Pegmatitique : de granulométrie très grossière, ces roches sont constituées de cristaux de plus d'un centimètre de diamètre. Elles se forment lorsque le magma contient de grandes quantités d'eau et d'éléments volatils.

Types de roches ignées selon leur composition chimique

Les roches ignées peuvent avoir différents niveaux de silicates clairs ou foncés.

  • Felsiques : elles sont constituées de 70 % de silice, ont une faible densité et des couleurs claires. La croûte continentale en est principalement constituée et ces roches contiennent environ 10 % de silicates sombres.
  • Andésitique : elles contiennent au moins 25 % de silicates sombres.
  • Mafiques : elles sont très riches en silicates sombres et sont plus denses et de couleur plus foncée. Elles forment la croûte océanique.
  • Ultramafiques : avec au moins 90 % de silicates sombres, ces roches sont rares à la surface de la planète.

Exemples de roches ignées

Enfin, voici quelques exemples simples de roches ignées :

  • Le granit est la roche plutonique la plus courante.
  • Le basalte est une roche volcanique très connue.
  • L'obsidienne, largement utilisée par nos premiers ancêtres à l'époque préhistorique, est une roche ignée à la texture vitreuse.
  • La péridotite est l'une des rares roches ultramafiques.
  • La rhyolite, une roche ignée extrusive, est considérée comme l'équivalent volcanique du granite.
Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples - Exemples de roches ignées

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Environnement (autres).

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples
1 sur 3
Roches ignées : définition, types, caractéristiques et exemples

Retour en haut