menu
Partager

Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples

 
Par Laura Fdez. Roldán, Biologiste. 25 mars 2021
Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples

Probablement moins connu que les règnes Animalia et Plantae, le règne Fungi comprend une grande variété d'espèces d'êtres vivants, qu'on appelle communément champignons. Ceux-ci partagent certaines caractéristiques communes et d'autres plus spécifiques à l'espèce ou au sous-groupe auquel ils appartiennent. Avec des cycles de vie complexes et des conditions environnementales très restrictives pour leur croissance optimale, les membres du royaume des champignons sont des organismes vraiment étonnants et intéressants. Abondants dans les forêts tropicales de l'hémisphère nord et sud, et prédominant durant les mois d'automne, les champignons colonisent les sols humides, les troncs d'arbres et autres substrats. D'autres coexistent avec l'homme dans des environnements industrialisés et pharmacologiques.

Si vous voulez en savoir plus sur ces organismes fascinants et vous initier à la mycologie (la science de l'étude des champignons), continuez à lire cet article intéressant de ProjetEcolo dans lequel on vous dit tout sur le règne Fungi : sa définition, ses caractéristiques, sa classification ainsi que des exemples.

Qu'est-ce que le règne fongique - Définition

Le règne des fongiques ou Mycota, communément appelé le règne des vrais champignons (domaine Eumycota), constitue, avec le règne Animalia, le règne Planate, le règne Protista et le règne Monera, les règnes taxonomiques de l'évolution biologique ou les 5 règnes de la nature qui englobent chacune des différentes formes de vie qui existent sur Terre.

Le règne des fongiques comprend tous les organismes eucaryotes qui appartiennent à la classification des champignons. La diversité des formes de vie et des structures morphologiques que présentent les champignons fait du règne Fungi un groupe regorgeant d'une biodiversité vraiment spectaculaire.

Dans les paragraphes suivants, nous allons voir quelques-unes des principales caractéristiques des champignons, ainsi que leur classification et quelques exemples pour les différencier et ainsi apprendre à mieux les connaître.

Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples - Qu'est-ce que le règne fongique - Définition

Caractéristiques du règne Fungi

Depuis qu'ils sont apparus sur la surface de notre magnifique planète, les organismes du règne des fongiques ont développé de nombreuses caractéristiques qui leur ont permis de s'adapter à certains des environnements les plus étranges et les plus surprenants de la nature. Voici une liste des principales caractéristiques des champignons ou du règne Fungi ou fongique :

  • Ce sont des organismes hétérotrophes, ce qui veut dire qu'ils obtiennent leurs nutriments de l'extérieur.
  • Ils possèdent une paroi cellulaire résistante composée de chitine, qui, dans de nombreux cas, leur permet de ne pas se se dessécher ou de subir d'autres désagréments liés aux conditions environnementales.
  • Ils se reproduisent au moyen de spores, ils ont des structures anatomiques spécifiques pour les produire, comme les asques (contenant les ascospores) et les basides (avec les basidiospores). Chez les champignons, la reproduction peut être à la fois asexuée (sans formation d'une fructification) et sexuée.
  • Il y en a une grande variété de formes, de couleurs et de tailles.
  • Dans leur structure, ce qu'on appelle le "véritable corps du champignon" est appelé le mycélium et est composé de longs filaments, les hyphes. D'une autre part, les parties les plus visibles et connues de ces organismes sont leur "corps fructifère", chargé de produire les spores pour la reproduction sexuelle.
  • Quant à leur manière de croître, certains champignons le font en forme "d'étagère" sur les troncs d'arbres, d'autres sous la forme de "coupes", ou encore sous la forme d'une "étoile".
Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples - Caractéristiques du règne Fungi

Classification du règne fongique

Selon la morphologie des fructifications ou des corps fructifères que présentent les champignons, ces derniers se classifient dans les 5 grands groupes fongiques :

  • Basidiomycètes : champignons possédant des basidiospores et un corps fructifère en forme de champignon.
  • Ascomycètes : ces champignons contiennent des ascospores à l'intérieur des structures reproductives appelées asques.
  • Gloméromycètes : la principale caractéristique qui définit ce groupe de champignons est la formation de mycorhizes, structures qui établissent une relation interspécifique de symbiose avec les plantes, ces champignons ont aussi des glomérospores.
  • Zygomycètes : il s'agit du groupe de champignons communément appelés moisissures, il comprend environ 1000 espèces. Leurs spores sont appelées zygospores.
  • Chytridiomycetes : ce dernier groupe de la classification actuelle des champignons comprend tous les organismes microscopiques du règne des champignons, ils ont des zoospores ou des gamètes flagellés comme cellules reproductrices.

Maintenant que vous connaissez tous ces détails, y compris la classification des champignons les plus courants, voyons dans la section suivante quelques-uns des exemples les plus courants et les plus caractéristiques d'espèces de champignons, dont beaucoup sont connus pour leurs propriétés nutritionnelles et médicinales.

Exemples de règne Fungi ou fongique

Au-delà des champignons bien connus et savoureux (Agaricus bisporus), le règne fongique comprend une grande variété de champignons. Voici quelques exemples du royaume Fongi ou d'exemples de champignons :

Ascomycètes

  • Penicillium citrinum : champignon de la vigne utilisé dans la production de vin.
  • Saccharomyces cerevisiae : levure de la fabrication de la bière et du pain (bien que de souches différentes).
  • Moisissures du genre Penicillium : production de fromage bleu.

Exemple de Basidiomycètes

  • Langue de bœuf (Hydnum repandum) : un champignon comestible.
  • La trompette du mort (Craterellus cornucopioides) : un champignon comestible (celui de la photo ci-dessous).
  • L'oreille de Judas (Auricularia auricula judae) : un champignon comestible.
  • Le vesse de loup (Lycoperdon perlatum) : un champignon comestible, mais seulement lorsqu'il est blanc.
  • Coulemelle (Macrolepiota procera) : un champignon comestible et le plus grand champignon d'Espagne.
  • Champignon amanite (Amanita muscaria) et amanita pantera (Amanita pantherina) : ils sont très toxiques, voire mortels.
  • Trametes versicolor : pousse sur les troncs d'arbres et est largement utilisé dans la MTC ou médecine traditionnelle chinoise.
  • Champignon de l'amadou vermillon (Pycnoporus sanguineus) : sur les troncs d'arbres dans les zones tropicales.
  • Étoile de terre (Geastrum saccatum) : a une croissance en forme d'étoile et est un champignon non comestible.
Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples - Exemples de règne Fungi ou fongique

Importance des champignons

Dans les écosystèmes naturels, les champignons jouent un rôle fondamental pour le bon équilibre des communautés biologiques, car ce sont les organismes décomposeurs par excellence, permettant un recyclage et un maintien corrects de l'énergie et des éléments organiques et inorganiques de tous les écosystèmes.

D'autre part, dans les écosystèmes anthropiques, l'homme entretient une relation très étroite avec les champignons, puisque nous les utilisons dans la production de boissons (vins et bières) et d'aliments (fromage et pain), en profitant de leurs propriétés biochimiques et métaboliques. De plus, dans le cas des champignons comestibles, on les consomme directement. Ils se distinguent également pour leur utilisation dans le monde de la médecine et de la pharmacie, car de nombreux antibiotiques et principes actifs utiles pour combattre les maladies sont obtenus à partir des propriétés immunosuppressives et anti-épidémiques des champignons. D'autres fois, cependant, les champignons sont les agents pathogènes les plus redoutés pour la santé des personnes, des animaux et des plantes, et ils ont des propriétés toxiques et hallucinogènes.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Cabello, M. (2006) Los hongos: el quinto reino de la vida. Revista Museo, Fundación Museo de La Plata (Argentina). Volumen 20.
  • Uitzil, M. O. (2019) Hongos hipogeos: tesoros subterráneos del trópico mexicano. Revista de Biología Tropical (México). Volumen 3.
  • Kuhar, F., Castiglia, V. & Papinutti, L. (2013) Reino fungi: morfologías y estructuras de los hongos. Revista Boletín Biológica - CONICET (Argentina). Volumen 28 (7).
  • Vera, B. (2000) El Reino Mycota o Fungi. Centro de Botánica Tropical, Instituto de Biología Experimental (Venezuela).
  • Piepenbring, M. (2018) El Reino fungi: los hongos verdaderos. The American Phytopathological Society (APS) Publications. Volume 3.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples
1 sur 4
Règne fongique : Définition, caractéristiques, classification et exemples

Retour en haut