menu
Partager

Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 1 avril 2021
Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples

Dans la nature, les organismes vivants ont plusieurs manières d'obtenir de l'énergie et des nutriments afin de pouvoir survivre et d'accomplir toutes leurs fonctions biologiques. Une de ces manières de se nourrir s'appelle l'hétérotrophie, elle consiste en l'obtention de nutriments à partir de plusieurs sources carbone organique.

Dans cet article Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples de ProjetEcolo, vous pourrez tout savoir à leur propos !

Allez, c'est parti !

Définition d'hétérotrophe - Que sont les organismes hétérotrophes ?

Les hétérotrophes (du grec, "hétéros" = "autre" et "trophos" = "alimentation") sont des organismes qui obtiennent leurs nutriments et énergie à partir de la consommation d'autres organismes. A l'inverse des autotrophes, les organismes hétérotrophes n'ont pas la capacité de produire de la matière organique à partir de substances non organiques par le biais de la fixation du carbone, et ils doivent prendre le carbone organique d'un autre vivant. Au sein de la chaîne alimentaire, selon s'ils nourrissent d'organismes autotrophes ou d'autres hétérotrophes, ce sont des consommateurs secondaires ou tertiaires. Les animaux sont hétérotrophes, comme les champignons, une grande quantité de bactéries et les archées.

Caractéristiques des organismes hétérotrophes

Les organismes hétérotrophes obtiennent leur aliment de sources organiques de carbone présentes dans l'environnement où ils vivent, car ils sont incapables de transformer le carbone non organique en organique, à la différence des organismes autotrophes. En outre, les organismes hétérotrophes jouent le rôle de consommateurs dans les écosystèmes qu'ils habitent, exerçant un contrôle sur les populations d'échelons inférieurs dans la chaîne alimentaire et en maintenant une stabilité dans l'environnement. Il convient de surligner l'existence de deux formes d'hétérotrophie : la photohétérotrophie et la chimiohétérotrophie.

  • La photohétérotrophie : les organismes photohétérotrophes utilisent la lumière comme source d'énergie, mais ils ne peuvent pas dépendre exclusivement du dioxyde de carbone comme source unique de carbone, ce qui fait qu'ils utilisent aussi les composés organiques qu'ils récupèrent de l'environnement.
  • La chimiohétérotrophie : pour leur part, les chimiohétérotrophes obtiennent leur énergie grâce à l'ingestion de sources d'énergie organique préformée, tels que les lipides, les glucides et les protéines, qui ont été synthétisés par d'autres organismes. Ils obtiennent leur énergie au travers d'une réaction chimique qui libère de l'énergie par le biais de la rupture de molécules organiques.

Ainsi, aussi bien les photohétérotrophes que les chimiohétérotrophes ont besoin de se nourrir d'organismes vivants ou morts (voire de déchets) pour obtenir de l'énergie et métaboliser la matière organique.

Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples - Caractéristiques des organismes hétérotrophes

Exemples d'organismes hétérotrophes

Entre tous les organismes hétérotrophes, on retrouve des herbivores, des carnivores et des omnivores, mais pas seulement dans le règne animal. Ce sont donc des exemples d'organismes hétérotrophes.

Exemples d'organismes hétérotrophes herbivores

Les herbivores, aussi connus comme consommateurs primaires du réseau trophique, ils se nourrissent d'espèces végétales pour obtenir des nutriments, comme c'est le cas de la vache ((Bos primigenius taurus), le lapin (Oryctolagus cuniculus) ou le chameau (Camelus dromedarius). La majorité des organismes herbivores ont dans leur système digestif des organismes symbiotiques qui leur facilitent la digestion de la cellulose, qui est le composant principal des végétaux, en formes d'énergie qu'ils pourront ensuite utiliser.

Au sein des herbivores, on retrouve des espèces frugivores, qui se nourrissent partiellement ou exclusivement de fruits, comme c'est le cas des bonobos (Pan paniscus) ou des mouches à fruit (Drosophila melanogaster). En outre, sont également inclus les organismes nectarivores, dont l'aliment principal est le nectar, comme c'est le cas du colibri (Colibri sp.) ou des abeilles (Apis mellifera).

Organismes hétérotrophes carnivores

Un autre type d'organismes hétérotrophes sont les carnivores, ces derniers sont généralement prédateurs, classés comme des consommateurs secondaires - s'ils se nourrissent de consommateurs primaires -, comme le hibou grand-duc (Bubo bubo), ou tertiaires - s'ils se nourrissent de consommateurs primaires et secondaires - comme le lion (Panthera leo) ou le requin blanc (Carcharodon carcharias). Les carnivores tirent leur énergie principalement des lipides stockés par les herbivores. Les carnivores peuvent également être des charognards, s'ils se nourrissent d'animaux morts, comme c'est le cas du vautour noir (Aegypius monachus).

Animaux hétérotrophes qui sont omnivores

Les omnivores sont aussi considérés comme des organismes hétérotrophes, car ce sont des animaux qui s'alimentent aussi de plantes que d'animaux, parmi ces animaux on retrouve les êtres humains (Homo sapiens sapiens) ou l'ours brun (Ursus arctos).

Les champignons sont aussi des hétérotrophes

Parmi les organismes hétérotrophes, on retrouve aussi les champignons, qui comptent sur un système hyphale qui se développe sous terre et à partir duquel ils sécrètent des enzymes digestives qui dégradent le substrat et permettent l'absorption et l'assimilation des nutriments. De nombreux champignons sont parasites (comme Fistulina hepatica) et se nourrissent d'un organisme hôte sans le tuer, mais la plupart sont saprophytes (comme Nyctalis agaricoides), ce qui signifie qu'ils se nourrissent de matières mortes ou en décomposition et recyclent les nutriments, qui deviennent disponibles pour les organismes qui, à leur tour, se nourrissent de champignons. C'est la raison pour laquelle le rôle des champignons en tant que décomposeurs dans les écosystèmes est très important, car ils recyclent à tous les niveaux du cycle des nutriments.

Pour élargir vos connaissances sur les champignons, on vous recommande cet autre article de ProjetEcolo dans lequel on vous dit tout sur le règne Fungi !

Dans l'ensemble des organismes photohétérotrophes, on retrouve certains spécimens comme le sont les héliobactéries, telles que celles du genre Heliobacterium ou Heliobacillus, que l'on trouve dans le sol (notamment dans les cultures de riz), ainsi que certains types de protéobactéries et de bactéries pourpres non sulfureuses, telles que celles du genre Rhodopseudomonas, qui utilisent des acides organiques sans soufre pour obtenir de l'énergie. En revanche, parmi les organismes chimiohétérotrophes, on retrouve par exemple les champignons et les protozoaires qui absorbent le carbone organique de l'environnement, ainsi que les bactéries oxydant le manganèse.

Depuis cet article de ProjetEcolo, on espère que cet article sur les organismes hétérotrophes vous a permis de résoudre tous vos doutes !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples
1 sur 2
Organisme hétérotrophe : définition, caractéristiques et exemples

Retour en haut