menu
Partager

Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples

 
Par Eva D'Agoste, Etudiante/ stagiaire. 19 avril 2021
Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples

Tous les êtres vivants ne puisent pas l'énergie et les nutriments nécessaires à l'accomplissement de leurs fonctions biologiques au même endroit, ils ont donc développé des moyens différents pour synthétiser leur énergie à partir du carbone présent autour d'eux. Une des capacités qui permettent aux organismes de s'alimenter s'appelle l'autotrophie.

Dans cet article de ProjetEcolo, nous allons vous expliquer ce qu'est un organisme autotrophe, ses caractéristiques, et nous vous donnons des exemples concrets. Si cela vous intéresse, vous pouvez poursuivre votre lecture !

Définition d'un organisme autotrophe ?

Un organisme autotrophe (du grec "aütos" qui signifie "par soi-même", et "trofos" qui signifie "alimentation") a la capacité de se procurer de l'énergie et des nutriments à partir de composés inorganiques, soit par la lumière du soleil avec un procédé appelé photosynthèse, soit par l'oxydation des composés inorganiques avec un procédé appelé chimiosynthèse.

Ainsi, les organismes autotrophes n'ont pas besoin de se nourrir d'autres êtres vivants pour obtenir de l'énergie, bien qu'ils soient consommés par eux dans ce but (consommateurs primaires), ce qui fait de ces organismes des producteurs primaires dans le réseau trophique.

Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples - Définition d'un organisme autotrophe ?

Caractéristiques d'un organisme autotrophe

Les organismes autotrophes se distinguent par le fait qu'ils peuvent construire ou assembler des molécules plus complexes à partir de molécules plus simples, c'est ce qu'on appelle l'anabolisme. Pour obtenir l'énergie dont ils ont besoin, ces organismes transforment le carbone inorganique se trouvant dans le milieu en composés organiques grâce à un procédé appelé "fixation du carbone", procédé qui se présente sous différentes formes. Ainsi, en fonction de la façon dont il obtient son énergie, un organisme autotrophe peut être phototrophe ou chimiotrophe.

Organismes autotrophes : les phototrophes

Ils génèrent leur propre nourriture à partir de la lumière du soleil (que les plantes et les algues captent grâce à des organites appelés chloroplastes, dans lesquels se trouve le pigment de la chlorophylle qui leur donne leur couleur verte), du dioxyde de carbone (forme inorganique du carbone) et de l'eau. A partir de ces éléments, ils forment des sucres qu'ils utilisent comme source d'énergie au cours d'un processus appelé photosynthèse.

Ainsi, par le biais de la photosynthèse, ils convertissent l'énergie de la lumière, le CO2 et les sels minéraux en composés organiques riches en énergie (glucose) et en oxygène qu'ils libèrent dans l'atmosphère (sauf dans le cas des bactéries qui réalisent la photosynthèse anoxygénique, c'est-à-dire sans production d'oxygène). Cela signifie que le produit final de la photosynthèse est le glucose, utilisé comme source d'énergie lors de la respiration, mais également pour synthétiser l'amidon et la cellulose, un constituant principal de la paroi cellulaire.

Vous trouverez ici davantage d'informations sur la photosynthèse.

Organismes autotrophes : les chimiotrophes

Les organismes chimiotrophes utilisent d'autres substances chimiques comme source d'énergie, comme le sulfure d'hydrogène, le souffre, ou l'ammoniaque, pour le processus de chimiosynthèse.

Au sein du réseau trophique, les organismes autotrophes jouent un rôle important, celui de "producteurs primaires", c'est-à-dire ceux qui servent de source de nourriture aux organismes hétérotrophes, également appelés "consommateurs".

Exemples d'organismes autotrophes

Il existe des représentants d'organismes autotrophes dans des milieux aussi bien terrestres qu'aquatiques. Parmi les organismes autotrophes, on distingue les plantes, certains types de bactéries, les archées et les protistes (comme les algues), qui jouent un rôle essentiel dans les chaînes alimentaires de tous les écosystèmes. En voici quelques exemples :

  • Les plantes dans leur ensemble sont capables d'effectuer des processus d'autotrophie, comme c'est le cas pour le tournesol (Helianthus annuus) ou le sapin commun (Abies alba).
  • Les cyanobactéries, les seuls organismes protistes capables de réaliser la photosynthèse oxygénique. Certains genres connus sont les genres Nostoc ou Gloeotrichia.
  • Les algues sont également des organismes autotrophes, avec des représentants des genres Euglena ou Ceratium.
  • Parmi les bactéries photoautotrophes capables de réaliser la photosynthèse anoxygénique, on peut distinguer quelques espèces de bactéries pourpres non sulfureuses comme Rhodospirillum rubrum ou Rhodobacter sphaeroides, des espèces de bactéries pourpres sulfureuses comme Chromatium vinosum, mais également des espèces de bactéries vertes sulfureuses comme Pelodictyon clathratiforme et non sulfureuses comme le genre Chloronema.
  • Parmi les organismes chimiotrophes, on peut distinguer les bactéries ferro-oxydantes (comme Thiobacillus ferrooxidans) qui, comme nous l'avons mentionné précédemment, puisent leur énergie et les nutriments à partir de l'oxydation de composés inorganiques se trouvant dans le milieu généralement riche en fer.
  • D'autres bactéries chimiotrophes acidophiles (c'est-à-dire qui sont capables d'oxyder le fer et/ ou le soufre), comme par exemple Acidithiobacillus thiooxidans, qui vivent dans les zones où s'accumulent la pyrite (disulfure de fer), minéral dont elles se nourrissent.
  • Parmi les bactéries chimiotrophes se trouvent également des bactéries nitreuses aérobies (genre Nitrosomonas) et des bactéries nitrifiantes aérobies (genre Nitrobacter), qui participent au processus de nitrification, ainsi que des bactéries capables d'utiliser l'hydrogène comme source d'énergie.
Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples - Exemples d'organismes autotrophes

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples
1 sur 3
Organisme autotrophe - Définition, caractéristiques, exemples

Retour en haut