menu
Partager

Moussons : Définition, types et conséquences

 
Par Mª Belén Acosta, Technicienne en jardinage et ressources naturelles et paysagères. 31 mai 2023
Moussons : Définition, types et conséquences

A la télé ou par le biais d'un ami qui nous raconte son voyage dans un pays asiatique, on a tous déjà entendu parler des moussons. Toutefois, ceux qui vivent près de la ceinture tropicale ont plus qu'entendu parler des moussons et ils les vivent régulièrement. Bien des fois le terme mousson est employé d'une mauvais manière pour faire référence aux pluies torrentielles, mais ce phénomène atmosphérique est bien plus qu'une grosse pluie.

Mais... que sont les moussons ? quelles sont les caractéristiques des moussons ? et leurs conséquences ? Découvrez tout sur les moussons dans cet article Moussons : Définition, types et conséquences de ProjetEcolo !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Effet Albédo : définition et conséquences

Que sont les moussons ?

Une mousson est en fait juste un vent saisonnier. Les vents de mousson apparaissent à cause du déplacement de la ceinture de pluies tropicales. La mousson circule toujours des régions froides vers les régions chaudes, ce qui provoque des changements climatiques radicaux. Son caractère saisonnier est évident d'après l'étymologie du mot, qui est dérivé du terme arabe "mausim", qui signifie "saison".

Quand on parle de moussons, on fait principalement référence aux phénomènes climatiques qui se produisent dans la zone d'Asie du Sud et dans l'océan Indien, mais il faut savoir qu'elles se produisent également dans d'autres zones au climat tropical de mousson, aussi appelé climat de mousson. L'une des conséquences les plus connues des moussons est les pluies torrentielles que les moussons d'été entraînent généralement, mais ce ne sont pas les seules et, en fait, toutes les moussons n'entraînent pas de fortes précipitations. Dans la suite de notre article, on va voir ensemble les différents types de moussons qui existent ainsi que leurs principales caractéristiques !

 

Moussons : Définition, types et conséquences - Que sont les moussons ?

Comment se forment les moussons ?

La terre et la mer ont toutes les deux la capacité d'absorber la chaleur du soleil. Cependant, leurs propriétés physiques sont différentes : alors que l'eau de mer conserve sa température plus longtemps, la terre se réchauffe et se refroidit beaucoup plus rapidement.

Lorsque la différence de température entre la terre et la mer est importante, cela crée une différence de pression qui entraîne les vents et les précipitations associés à la mousson.

Découvrez tout sur les cyclones tropicaux !

Types de moussons et caractéristiques

Maintenant que vous savez comment se forment les moussons, penchons-nous sur les différents types de moussons et leurs caractéristiques. Il n'y a pas une seule saison de mousson, eh oui ! il y'en a deux ! ce qui donne lieu aux deux types de moussons qui existent : la mousson d'été et la mousson d'hiver.

Mousson d'été

Pendant les mois d'été, la terre se réchauffe plus vite que la mer et la différence de pression fait que la brise de mer, dont la température est plus basse, souffle vers la terre.

L'air chaud de la terre se charge alors de l'humidité apportée par la brise de mer. Il s'élève à une altitude élevée, ce qui provoque une dépression locale. L'air se refroidit alors rapidement sur la terre ferme au lieu de retourner vers l'océan, et y déverse ses précipitations, tandis que la brise océanique continue à apporter de l'air humide et à alimenter le cycle.

Cette mousson commence en Inde entre mars et juin et se termine entre septembre et novembre. Ses dates varient en fonction des circonstances climatiques propres à chaque saison, ce qui peut la rendre plus ou moins prononcée certaines années, voire même l'interrompre.

Mousson d'hiver

La mousson d'hiver se produit de la même manière que la mousson d'été, mais en sens inverse. La surface terrestre se refroidit plus vite que l'eau de l'océan et, cette fois, le vent souffle de la terre vers la mer. Dans ce cas, les pluies tombent donc sur l'océan, ce qui tend à provoquer des périodes de sécheresse sur terre, bien que ce ne soit pas toujours le cas.

La mousson sèche se produit en Asie d'octobre à avril environ, et grâce à l'influence de la chaîne de montagnes de l'Himalaya, ses effets sont moins puissants que ceux de la mousson d'été.

Où y-a-t-il des moussons ?

Comme on vous l'a dit plus haut, la plupart des moussons se produisent en Asie, surtout dans l'océan Indien. Voici quelques-uns des endroits où se produisent les moussons :

  • La mousson asiatique touche des régions plus au nord, jusqu'à des pays comme la Chine, les Philippines, Taïwan, la Corée et le Japon. De plus, il y a aussi une mousson asiatique-australienne qui se produit au nord de l'Australie jusqu'à la côte russe de l'océan Pacifique.
  • En Afrique, il y a la mousson d'Afrique subsaharienne occidentale, qui se produit grâce au système que le Sahara et l'océan Atlantique créent lorsqu'ils se rencontrent.
  • En Amérique du Nord, les vents du golfe du Mexique et du golfe de Californie créent une mousson qui part du Mexique et se déplace vers le nord en passant par l'Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas.
Moussons : Définition, types et conséquences - Où y-a-t-il des moussons ?

Conséquences des moussons

En résumé, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, voici les principales conséquences des moussons :

  • L'Inde et une grande partie de l'Asie du Sud-Est bénéficient largement de la mousson d'été, dont elles dépendent économiquement dans une large mesure. Leur agriculture et leur élevage, basés sur des produits comme le coton et le riz, très dépendants de l'eau, ont besoin de ces fortes précipitations pour bien pousser.
  • L'augmentation des précipitations fournit également une grande quantité d'énergie pour les centrales hydroélectriques, et l'humidité élevée rend les incendies de forêt plus difficiles.
  • Mais les moussons ont aussi des effets néfastes, tels que des inondations et des glissements de terrain importants, qui causent souvent des dommages considérables aux personnes et aux cultures.
  • En outre, une mousson faible n'apportera pas suffisamment de pluie pour produire une bonne récolte pour les plantations ou une abondance de pâturages pour le bétail, ce qui entraînera des pertes économiques.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Moussons : Définition, types et conséquences, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Moussons : Définition, types et conséquences
1 sur 3
Moussons : Définition, types et conséquences

Retour en haut