menu
Partager

Météorisation des roches : Définition, types et exemples

 
Par Josefina Bordino, Licence en ressources naturelles. 8 février 2022
Météorisation des roches : Définition, types et exemples

En terme de relief et de montagne, il y'a une règle de base : plus une montagne est haute, plus sa formation est récente. En effet, au fil du temps, les montagnes rapetissent à cause de certains processus qui provoquent l'altération de leur surface rocheuse. Les processus qui provoquent cette altération sont connus sous le nom de météorisation.

Si vous voulez en savoir plus sur ces processus de modification des surfaces rocheuses des montagnes, on vous invite à poursuivre la lecture de cet article Météorisation des roches : Définition, types et exemples de ProjetEcolo !

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Types de relief - Exemples et caractéristiques

Qu'est-ce que la météorisation des roches - Définition

Commençons par vous donner la définition de météorisation , également appelée altération : c'est un ensemble de processus qui provoquent l'altération, la décomposition ou la désintégration des roches lorsqu'elles sont exposées aux aléas des éléments.

En raison de ses effets, la météorisation est un élément fondamental de la formation des paysages et des sols et, par conséquent, de toute la diversité des écosystèmes qui existent. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle revêt également une grande importance économique, car les constructions faites de matériaux rocheux ne sont pas à l'abri des processus d'altération.

Cependant, il n'est pas nécessaire que la roche soit à la surface pour subir des altérations. Les roches métamorphiques sont formées par la modification des roches existantes à l'intérieur de la Terre. Dans cet article, cependant, nous nous concentrerons sur les modifications de la roche causées uniquement par l'exposition aux intempéries.

Météorisation des roches : Définition, types et exemples - Qu'est-ce que la météorisation des roches - Définition

Types de météorisation

Il existe différents facteurs de météorisation qui provoquent différents types d'usure, notamment la météorisation physique ou mécanique, chimique et biologique. Dans ce paragraphe, nous allons vous parler de chacun d'eux.

Météorisation mécanique

Tout d'abord, ce processus, également connu sous le nom de météorisation physique, provoque la fragmentation de la roche en petits morceaux. Cela augmente la surface de la roche exposée et la rend donc plus vulnérable aux intempéries.

Ce type de météorisation peut être causé par des changements de température, qui entraînent une dilatation et/ou une contraction de la roche, favorisant sa rupture. Un autre point essentiel est la pénétration de l'eau dans les fissures et les crevasses de la roche. Lorsque l'eau gèle, son volume augmente considérablement, un phénomène qui favorise également la désintégration de la roche. Enfin, le vent et les vagues de la mer sont deux forces majeures qui contribuent également à l'altération mécanique.

Météorisation chimique

Dans ce cas, il s'agit d'un processus qui provoque la désagrégation ou la décomposition de la roche en raison de changements chimiques dans sa composition. En général, lorsque l'eau et l'oxygène entrent en contact avec les minéraux des roches, des réactions chimiques telles que l'hydrolyse et l'oxydation se produisent, ce qui donnent lieu à des minéraux qui ont des compositions chimiques différentes.

Ce processus dépend, dans une large mesure, du type de roche, de la température et de la réaction chimique qui se produit, parmi ces dernières nous pouvons citer :

  • Hydrolyse : réaction dans laquelle l'eau est décomposée en ses ions et l'un d'entre eux interagit avec les minéraux de la roche.
  • Oxydation : c'est l'interaction de l'oxygène avec les minéraux de la roche, principalement le fer.
  • Dissolution : les minéraux de la roche sont dissous dans des acides, souvent issus de pluies acides.
  • Carbonatation : elle est basée sur la fixation du dioxyde de carbone dans les roches, qui est incorporé dans la composition des roches de différentes manières.

Météorisation biologique

Il s'agit d'un processus de météorisation des roches causé exclusivement par des êtres vivants. Avec leurs racines, les arbres et autres plantes exercent une pression sur la roche, provoquant des fissures qui, à mesure que la plante grandit, deviennent plus grandes et plus profondes. Des organismes tels que les mousses, les lichens et les bactéries utilisent également la roche comme support et, grâce à leur métabolisme, peuvent déclencher des réactions qui modifient la surface de la roche. Enfin, il ne faut pas oublier de mentionner les animaux qui vivent sous le sol et qui, par leurs habitudes de fouisseurs, facilitent le développement des fissures.

Exemples de météorisation

Est-ce que vous avez déjà visité une falaise ? Ces énormes parois rocheuses sont un exemple clair de ce qu'on appelle la météorisation mécanique. La puissante force du vent et des vagues a permis aux falaises de devenir, au fil des années, telles que nous les connaissons aujourd'hui.

Un autre exemple est celui des monuments que l'on trouve dans les grandes villes, mais il s'agit cette fois d'un exemple d'altération chimique. Les monuments sont généralement construits en roche calcaire, et lorsqu'ils entrent en contact avec la pollution atmosphérique urbaine et les pluies acides, ils subissent des réactions chimiques qui contribuent à leur décomposition.

Et enfin, un exemple de météorisation biologique difficile à croire : les fourmis et les termites, avec leur petite taille, sont capables de provoquer des changements considérables dans les minéraux du sol, ce qui favorise la croissance des plantes, qui contribuent également à l'altération biologique.

Météorisation des roches : Définition, types et exemples - Exemples de météorisation

Différence entre météorisation et érosion

Pour comprendre la différence entre les deux processus, commençons par comprendre leur similitude. Au niveau de leur ressemblance, vous devez savoir que ces deux processus provoquent la dégradation de la roche. Cependant, par l'action du vent et de l'eau, l'érosion comprend également le transport du matériau dégradé vers d'autres endroits, quelque chose qui n'est pas pris en compte dans le processus de météorisation.

Pour conclure ce concept, nous pouvons dire que la différence entre météorisation et érosion réside dans le fait qu'il y a ou non transport de matériaux rocheux.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Météorisation des roches : Définition, types et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Faits insolites sur la nature.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Météorisation des roches : Définition, types et exemples
1 sur 3
Météorisation des roches : Définition, types et exemples

Retour en haut