Écosystèmes

Lac : définition, caractéristiques et types

 
Giulia Graziati
Par Giulia Graziati. 1 avril 2024
Lac : définition, caractéristiques et types

Les lacs sont de grandes étendues d'eau stagnante qui se déposent dans des dépressions terrestres et ne communiquent pas directement avec l'océan. Ils sont généralement constitués d'eau douce et sont formés par les précipitations, les eaux souterraines, les rivières et les ruisseaux. Selon leur origine, les lacs sont classés en lacs volcaniques, tectoniques, glaciaires, fluviaux, éoliens, anthropiques, etc.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que sont les lacs, leurs caractéristiques et les différents types de lacs qui existent, poursuivez la lecture de cet article Lac : définition, caractéristiques et types de ProjetEcolo !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Zones humides : définition, types et caractéristiques

Index

  1. Qu'est-ce qu'un lac - Définition
  2. Caractéristiques des lacs
  3. Comment se forme un lac ?
  4. Types de lacs
  5. Flore et faune des lacs

Qu'est-ce qu'un lac - Définition

Selon la définition, un lac (du latin lacus) est une grande étendue d'eau permanente déposée dans des dépressions du sol. Les lacs sont des étendues d'eau stagnante qui se forment dans une dépression du sol et qui sont entourés de terre sans être communiqué directement avec l'océan.

Ils sont généralement d'eau douce et sont formés par les précipitations, les eaux souterraines (napas), les rivières et les ruisseaux. Cependant, il y a aussi des lacs salés qui ne communiquent pas avec l'océan et que l'on appelle communément "mers", comme la mer Morte située sur le continent asiatique. Il existe également des lacs créés artificiellement par l'homme, comme le lac Parana au Brésil.

Dans l'article suivant on vous parle en détails des lacs salés !

Lac : définition, caractéristiques et types - Qu'est-ce qu'un lac - Définition

Caractéristiques des lacs

  • Écosystèmes lentiques : les lacs sont classés dans les écosystèmes lentiques avec les lagunes, les étangs et les marais, car ce sont des masses d'eau fermées qui restent au même endroit, qui ne coulent pas et qui n'ont pas de courant continu.
  • Localisation : la plupart des lacs du monde sont des lacs d'eau douce situés dans l'hémisphère nord. Le Canada est l'un des pays qui compte le plus grand nombre de lacs.
  • Drainage et lacs endoréiques : les lacs disposent généralement d'un drainage naturel (rivières, ruisseaux) qui maintient le niveau de l'eau. Les lacs qui ne disposent d'aucun de ces exutoires pour évacuer l'excès d'eau par drainage et dont la perte se fait uniquement par des processus tels que l'évaporation et l'infiltration sont des lacs endoréiques.
  • Vulnérabilité à l'aridité : dans les régions très arides, où l'évaporation est intense, les lacs peuvent s'assécher pendant de longues périodes.
  • Mouvements internes : bien que l'eau reste dans les lacs, elle a des mouvements internes. Ceux-ci peuvent être générés par les courants fluviaux en amont ou en aval, l'action du vent et les dépressions naturelles du terrain.
  • Stratification thermique : selon leur stratification thermique, les lacs sont classés comme holomictiques, lorsqu'ils sont uniformes en température et en densité pendant certaines périodes de l'année, et méromictiques, lorsque leurs couches d'eau, de températures et de densités différentes, ne se mélangent pas. Les lacs holomictiques, en fonction de leur stratification thermique et de la fréquence du renouvellement de l'eau, sont subdivisés en lacs amictiques, monomictiques (froids et chauds), dimictiques, polymictiques et oligomictiques.
Lac : définition, caractéristiques et types - Caractéristiques des lacs

Comment se forme un lac ?

Pour savoir gérer les ressources des lacs et ainsi bien les conserver, il est essentiel de savoir comment ils se forment. Les lacs peuvent se former de plusieurs manières différentes, comme par les mouvements tectoniques, par l'action de l'eau, du vent, des volcans, des glaciers, par la dissolution des roches, par des glissements de terrain, des activités humaines et même par des événements catastrophiques. Voyons ci-dessous les types de lacs en fonction de leur origine.

Types de lacs

Bien qu'il existe différents types de lacs en fonction de leurs caractéristiques morphométriques, de leur stratification, de leur productivité, entre autres, dans cet article nous allons nous concentrer sur la classification de George Evelyn Hutchinson, qui divise 11 types de lacs en fonction de leur origine et de leur formation :

  • Les lacs tectoniques : ils sont formés par les mouvements de l'écorce terrestre, tels que les failles ou les affaissements, qui génèrent de grandes et profondes dépressions qui peuvent se remplir d'eau. Des lacs comme le Baïkal et le Tanganyika ont été créés par des mouvements tectoniques.
  • Lacs volcaniques : créés dans les cratères ou les caldeiras des volcans, ils peuvent résulter de l'obstruction des drains par la lave ou de l'effondrement d'un volcan.
  • Lacs glaciaires : ils résultent de l'action des glaciers qui creusent des cuvettes dans le sol ou du blocage de l'écoulement par des moraines (barrières de débris rocheux).
  • Lacs fluviaux : en plaine, la force du courant crée des méandres. L'accumulation de limon ou l'effritement des berges peuvent bloquer l'exutoire d'un bassin, ce qui entraine la formation de lacs dès que l'accès des affluents est coupé.
  • Lacs collinaire : en plaine, la force du courant crée des méandres, où se forment souvent des bassins en fer à cheval ou en méandres. L'accumulation de limon ou l'effritement des berges peuvent obstruer l'exutoire d'un bassin, ce qui entraine la formation de lacs.
  • Lacs de dissolution : un lac de dissolution se forme lorsque la dissolution de roches solubles par les précipitations et la percolation de l'eau crée des cavités qui, en s'effondrant, génèrent des dolines. Si les eaux souterraines sont proches de la surface, ces dolines se remplissent d'eau, ce qui donne lieu à des lacs de dissolution.
  • Lacs de glissement de terrain : ils proviennent du blocage des vallées par des glissements de terrain, des roches ou des débris qui empêchent l'écoulement naturel des rivières ou des ruisseaux. Ces lacs sont plus fréquents dans les régions montagneuses.
  • Lacs éoliens : formés par l'action du vent, ils prédominent dans les zones arides. Le lac Moses dans l'État de Washington, aux États-Unis est un exemple de lac éolien.
  • Lacs côtiers : les lacs côtiers sont principalement formés par l'obstruction des estuaires ou par l'accumulation inégale de sable sur les plages. Cette accumulation est provoquée par les courants côtiers, ce qui créé des étendues d'eau séparées de la mer.
  • Lacs organiques : les lacs organiques sont rares, petits et formés par l'action des plantes et des animaux. Les lacs de tourbe ou ceux formés par les barrages de castors sont de bons exemples de lac organique.
  • Lacs anthropiques : créés par des activités humaines telles que la construction de barrages, d'excavations, de réservoirs pour le stockage de l'eau, la production d'énergie, entre autres.
  • Lacs météoritiques : également appelés lacs de cratère (à ne pas confondre avec ceux formés dans les cratères volcaniques), les lacs météoriques sont créés grâce à l'impact avec des objets extraterrestres sur la Terre.
Lac : définition, caractéristiques et types - Types de lacs

Flore et faune des lacs

Les lacs sont des réservoirs à biodiversité, car ils abritent de très nombreuses espèces de flore et de faune. Au sein de cet écosystème, il est possible de trouver des micro-organismes comme du plancton et des algues, qui sont essentiels, car à la base des chaînes trophiques aquatiques.

La flore aquatique comprend diverses espèces de plantes submergées, flottantes et émergentes qui jouent un rôle crucial dans la stabilisation des sédiments lacustres et l'oxygénation de l'eau. En plus de la flore, les bords des lacs abritent une variété de plantes terrestres qui fournissent un abri et de la nourriture aux animaux et contribuent à la filtration des polluants.

En ce qui concerne la faune, les lacs abritent des poissons, des amphibiens, des reptiles, des mammifères et une grande variété d'oiseaux, y compris des espèces migratrices qui dépendent de ces masses d'eau pour se reposer, se nourrir et se reproduire. La profondeur, la température, les niveaux d'oxygénation et la disponibilité des nutriments dans les différentes zones du lac contribuent à la création de diverses niches écologiques, ce qui favorise la biodiversité, qui peut varier considérablement d'un lac à l'autre.

Si vous avez aimé cet article, c'est par ici les amis :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Lac : définition, caractéristiques et types, nous vous recommandons de consulter la catégorie Écosystèmes.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 4
Lac : définition, caractéristiques et types