Écologie (autres)

Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples

 
Sandra Ropero Portillo
Par Sandra Ropero Portillo, Environnementaliste. 24 janvier 2024
Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples

Même si avant les années 1960 le terme agroforesterie n'était pas utilisé, elle est pratiquée dans le monde entier depuis des siècles. Cette pratique associe intentionnellement des arbres et des arbustes à des cultures ou à des systèmes de production animale dans le but d'obtenir des bienfaits et des avantages environnementaux, économiques et sociaux de manière durable.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce qu'est l'agroforesterie et ses avantages, ainsi que sur différents exemples de systèmes agroforestiers existants, poursuivez la lecture de cet article de ProjetEcolo dans lequel nous nous sommes penché sur le sujet ! Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Écophysiologie : Définition et exemples

Index

  1. Qu'est-ce que l'agroforesterie ?
  2. Bienfaits de l'agroforesterie
  3. Sylvopastoralisme
  4. Agrosylviculture
  5. Système agrosylvopastoral
  6. Systèmes agroforestiers en montagne
  7. Systèmes agroforestiers en zone urbaine
  8. Systèmes agroforestiers en zones arides

Qu'est-ce que l'agroforesterie ?

L'agroforesterie est une pratique qui combine des éléments de l'agriculture et de la sylviculture pour créer des systèmes durables et productifs. Dans l'agroforesterie, les arbres, les arbustes et les cultures agricoles sont intégrés dans le même espace, de manière planifiée et pour être gérés conjointement. L'objectif de cette pratique est de tirer parti des interactions positives entre les différents composants, en favorisant la biodiversité, en améliorant la productivité du système et en protégeant le sol et l'eau.

Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples - Qu'est-ce que l'agroforesterie ?

Bienfaits de l'agroforesterie

  • Diversification des cultures : la présence d'arbres et d'arbustes dans le même système agricole permet de cultiver une variété de produits, ce qui contribue à la diversification des revenus ainsi qu'à la sécurité alimentaire.
  • Conservation des sols : la présence d'arbres et d'arbustes contribue à réduire l'érosion des sols, améliorant ainsi leur structure et leur fertilité. On vous parle plus en détails de la conservation des sols !
  • Cycle des nutriments : les arbres peuvent servir de sources de nutriments en libérant de la matière organique dans le sol et en améliorant la disponibilité des nutriments pour les cultures.
  • Lutte contre les parasites : certains arbres et arbustes peuvent servir de refuges aux insectes utiles ou émettre des substances qui repoussent les parasites, contribuant ainsi à lutter naturellement contre les parasites.
  • Séquestration du carbone : la présence d'arbres aide à capturer le carbone de l'atmosphère, ce qui contribue à atténuer les effets du changement climatique.
  • Production de bois et de produits non ligneux : outre les produits agricoles, les arbres peuvent fournir du bois, des fruits, des noix ou d'autres produits non ligneux.
  • Habitat pour la faune : l'agroforesterie crée des habitats plus diversifiés, ce qui profite à la faune locale comme les oiseaux, les insectes et les mammifères.

Sylvopastoralisme

Le sylvopastoralisme est un système agroforestier qui intègre les arbres, les pâturages et le bétail dans le même espace. Cette pratique vise à optimiser l'interaction entre les composants, en apportant des avantages à la fois à la production animale et à la gestion de la forêt.

Les avantages de ce type d'agroforesterie comprennent l'ombrage pour le bétail, l'amélioration de la qualité des pâturages, la contribution à la séquestration du carbone et la production de bois d'œuvre.

Agrosylviculture

L'agrosylviculture est un système qui intègre des cultures agricoles et des arbres sur le même terrain. Cette approche vise à tirer profit des interactions bénéfiques entre les cultures et les arbres, créant ainsi un système plus durable et plus diversifié.

Les avantages de l'agrosylviculture sont nombreux :

  • Diversification des revenus : la combinaison des arbres et des cultures agricoles permet aux agriculteurs de diversifier leurs sources de revenus, puisqu'ils peuvent vendre des produits agricoles et des produits forestiers.
  • Amélioration de la fertilité des sols : certains arbres peuvent améliorer la fertilité des sols en fixant l'azote ou en libérant des nutriments qui profitent aux cultures.
  • Lutte contre les parasites : la présence d'arbres peut aider à lutter contre les parasites en offrant un abri et un habitat aux insectes utiles.
  • Protection des sols : la couverture arborée peut contribuer à prévenir l'érosion des sols et à améliorer la rétention de l'eau.
Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples - Agrosylviculture

Système agrosylvopastoral

Le système agrosylvopastoral combine les cultures agricoles, les arbres et le pâturage dans le même espace. Cette approche intégrée vise à maximiser la synergie entre les trois composantes afin d'obtenir un système plus durable et plus productif.

Les avantages de ce système agroforestier sont la diversification des revenus, la séquestration du carbone, ainsi que d'autres avantages, tels que :

  • Cycle des nutriments : les arbres peuvent contribuer à améliorer la fertilité des sols en fixant l'azote et en libérant des nutriments bénéfiques.
  • Durabilité environnementale : le système agroforestier favorise des pratiques agricoles plus durables en améliorant la biodiversité, en réduisant l'érosion des sols et en préservant les ressources naturelles.

Systèmes agroforestiers en montagne

Les systèmes agroforestiers en montagne font référence à la mise en œuvre de pratiques agroforestières sur des terrains terrassés, c'est-à-dire des plates-formes en gradins construites pour réduire l'érosion du sol dans des zones vallonnées ou fortement inclinées. Cette approche associe la gestion durable des sols à l'intégration d'arbres, d'arbustes et de cultures.

Ses avantages sont les suivants :

  • Érosion du sol : les terrasses réduisent l'érosion du sol en ralentissant la vitesse de l'eau de pluie, empêchant ainsi la perte de sol fertile.
  • Conservation de l'eau : la conception en terrasses permet de retenir l'eau et de réduire le ruissellement, ce qui profite aux cultures et aux arbres.
  • Diversification des produits : l'intégration des arbres permet la production de fruits, de bois ou d'autres produits forestiers, ce qui diversifie les sources de revenus.
  • Habitat de la faune : les systèmes agroforestiers en montagne peuvent fournir des habitats plus diversifiés, ce qui profite à la faune locale.
Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples - Systèmes agroforestiers en montagne

Systèmes agroforestiers en zone urbaine

Les systèmes agroforestiers urbains sont des pratiques qui intègrent des arbres, des arbustes et éventuellement d'autres composants végétaux dans des zones de production alimentaire en milieu urbain. Ces systèmes cherchent à tirer parti des espaces disponibles dans les villes pour promouvoir l'agriculture durable et la production alimentaire locale. Les exemples incluent les jardins urbains, les corridors verts, les parcs alimentaires ou les jardins communautaires.

Les systèmes agroforestiers en milieu urbain présentent des avantages environnementaux (réduction de l'effet d'îlot de chaleur urbain, amélioration de la qualité de l'air et contribution au piégeage du carbone), ainsi que des avantages sociaux, tout en contribuant à la sécurité alimentaire locale et à la résilience de la communauté.

Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples - Systèmes agroforestiers en zone urbaine

Systèmes agroforestiers en zones arides

Les systèmes agroforestiers des zones arides sont des approches adaptées aux régions où les conditions climatiques sont sèches et où l'eau est rare. Ces systèmes visent à améliorer la durabilité de la production agricole en intégrant des arbres, des arbustes et des cultures afin d'optimiser l'utilisation de l'eau, de prévenir l'érosion des sols et de fournir de nombreux avantages. Il s'agit par exemple de systèmes d'irrigation efficaces ou de cultures tolérantes à la sécheresse.

Ces exemples montrent la polyvalence de l'agroforesterie et la manière dont elle peut être adaptée à différents climats, sols et objectifs de gestion des terres. L'essentiel est de concevoir des systèmes qui maximisent les interactions positives entre les composants, favorisant ainsi la durabilité et la productivité à long terme.

Si l'aquaponie vous intéresse, c'est par ici : Aquaponie : Définition, avantages et inconvénients.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Écologie (autres).

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 5
Agroforesterie : définition, bienfaits et exemples