Phénomènes météorologiques

Photométéores : définition et exemples

 
Germán Portillo
Par Germán Portillo. 26 mars 2024
Photométéores : définition et exemples

Les photométéores sont des phénomènes atmosphériques générés par l'interaction de la lumière solaire avec des éléments présents dans l'atmosphère terrestre. Ils constituent une manifestation étonnante de la complexité et de la beauté de notre environnement naturel. Des arcs-en-ciel aux halos solaires et lunaires, ces événements offrent une fenêtre unique sur les processus optiques et météorologiques qui façonnent le ciel qui nous surplombe.

Dans cet article de ProjetEcolo, on va voir ensemble la définition de photométéores que nous illustrerons à l'aide d'exemples triés sur le volet ! Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mer de nuages : définition et formation

Index

  1. Définition de photométéores
  2. Halo solaire et lunaire
  3. Arc-en-ciel
  4. Nuage iridescent
  5. Plus de photométéores

Définition de photométéores

Les photométéores sont des phénomènes atmosphériques qui se produisent dans l'atmosphère terrestre et qui sont visibles depuis la surface. Ces événements peuvent prendre différentes formes et se manifester de différentes manières, mais ils ont tous en commun le fait d'être causés par des interactions entre la lumière, l'humidité et les particules de l'atmosphère.

  • L'un des photométéores les plus courants est l'arc-en-ciel, qui se produit lorsque la lumière du soleil est réfractée et réfléchie par des gouttelettes d'eau en suspension dans l'air. La lumière blanche du soleil est décomposée en ses différentes couleurs lorsqu'elle traverse les gouttelettes d'eau, créant ainsi un arc multicolore dans le ciel.
  • Un autre photométéore bien connu est le halo solaire et lunaire, qui apparaît comme un anneau de lumière autour du soleil ou de la lune. Ces halos sont causés par la réflexion et la réfraction de la lumière du soleil ou de la lune à travers les cristaux de glace des nuages élevés.
  • Les rayons verts sont un autre type de photométéores, qui se produisent lorsque la lumière du soleil est réfractée par l'atmosphère terrestre au lever ou au coucher du soleil, produisant un éclair vert juste au moment où le soleil dépasse l'horizon.
  • Outre ces quelques exemples de photométéore, il en existe d'autres moins connus mais tout aussi fascinants, tels que les mirages, les colonnes de lumière, les nuages iridescents et les aurores boréales et australes.

Halo solaire et lunaire

Un halo solaire et lunaire est un phénomène atmosphérique qui se manifeste par un anneau de lumière autour du soleil ou de la lune. Ces halos sont dus à la réfraction et à la réflexion de la lumière du soleil ou de la lune à travers les cristaux de glace des nuages élevés, généralement des cirrus ou des cirrostratus. Découvrez différents types de nuages !

Lorsque la lumière du soleil ou de la lune traverse ces cristaux de glace, elle se décompose en différentes longueurs d'onde, produisant un spectre de couleurs autour du soleil ou de la lune. Cependant, comme les particules de glace sont petites et uniformément réparties dans l'atmosphère, les couleurs sont mélangées et brouillées, ce qui crée un anneau de lumière diffuse au lieu d'un arc-en-ciel net.

La taille et la forme du halo dépendent de plusieurs facteurs, notamment du nombre et de la forme des cristaux de glace dans l'atmosphère, ainsi que de la position de l'observateur par rapport au soleil ou à la lune. Dans des conditions idéales, le halo solaire peut avoir un diamètre allant jusqu'à 22 degrés autour du soleil, tandis que le halo lunaire peut être encore plus grand en raison de la diffusion accrue de la lumière dans l'atmosphère nocturne.

Dans l'article suivant on vous parle en détails du halo solaire !

Photométéores : définition et exemples - Halo solaire et lunaire

Arc-en-ciel

L'arc-en-ciel est l'un des photométéores les plus connus et les plus surprenants de l'atmosphère terrestre. Ce phénomène optique se produit lorsque la lumière du soleil est réfractée, réfléchie et dispersée par de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'atmosphère pendant ou après un épisode pluvieux.

Lorsque la lumière du soleil passe par une gouttelette d'eau, elle se réfracte (change de direction) et se décompose en différentes longueurs d'onde, qui correspondent aux couleurs du spectre visible : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Ces couleurs sont réfléchies à l'intérieur de la gouttelette, puis réfractées à l'extérieur de la gouttelette.

Le résultat est la formation d'un arc multicolore dans le ciel, avec le rouge à l'extérieur de l'arc et le violet à l'intérieur. L'arc-en-ciel se forme toujours dans la direction opposée au soleil, ce qui signifie que l'observateur doit se trouver entre le soleil et l'endroit où il pleut pour pouvoir le voir.

L'arc-en-ciel complet est un demi-cercle, mais depuis le sol, seule la moitié supérieure est visible en raison de la ligne d'horizon. Dans des conditions exceptionnelles, à haute altitude, par exemple depuis un avion, il est possible de voir un arc-en-ciel complet.

Découvrez comment se forme un arc-en-ciel !

Photométéores : définition et exemples - Arc-en-ciel

Nuage iridescent

L'iridescence des nuages est un phénomène atmosphérique surprenant et relativement rare qui se caractérise par l'apparition de couleurs irisées dans les nuages. Ces couleurs peuvent aller de douces nuances de rose, de bleu et de vert à des couleurs plus intenses et brillantes, et elles prennent souvent la forme de petites bandes ou de taches disséminées dans le nuage.

Ce phénomène se produit lorsque la lumière du soleil est réfractée et dispersée par les minuscules gouttelettes d'eau ou les cristaux de glace présents dans les nuages, à l'instar d'un arc-en-ciel. Toutefois, contrairement à l'arc-en-ciel, qui se forme par réfraction dans les gouttelettes d'eau après la pluie, l'irisation des nuages se produit dans les nuages fins ou les nuages élevés, tels que les cirrus ou les cirrostratus, qui sont principalement composés de cristaux de glace.

Lorsque la lumière du soleil frappe ces nuages, elle est réfractée et décomposée en différentes longueurs d'onde, créant ainsi le spectre de couleurs visible dans l'iridescence. Les couleurs peuvent apparaître par intermittence ou dans de petites zones du nuage, et leur intensité et leur variété peuvent changer rapidement en fonction de la position du soleil ou de la composition du nuage.

Photométéores : définition et exemples - Nuage iridescent

Plus de photométéores

  • Couronne : elle est produite lorsque la lumière du soleil est réfléchie et réfractée par des gouttelettes d'eau ou de petites particules de brouillard dans l'atmosphère. La couronne est un genre de halo qui se forme sur une surface nuageuse, telle que les nuages, le brouillard ou la rosée. Le halo est formé d'une série d'anneaux concentriques colorés, rouges à l'extérieur et bleus à l'intérieur.
  • Rayon vert : c'est un phénomène optique qui se produit parfois avant le lever ou après le coucher du soleil et qui consiste en une lumière verte visible pendant un court instant sur le bord supérieur du soleil. Il est causé par la réfraction de la lumière solaire dans l'atmosphère terrestre, en particulier la dispersion différente des couleurs par l'atmosphère.
  • Mirage : phénomène optique dans lequel des objets distants apparaissent déformés, déplacés, surélevés ou même inversés en raison de la réfraction de la lumière dans des couches d'air de températures différentes dans l'atmosphère.

 

Photométéores : définition et exemples - Plus de photométéores

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Photométéores : définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 5
Photométéores : définition et exemples