menu
Partager

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques

 
Par Ulla Rothschuh Osorio, Biologiste. Actualisé: 29 mars 2023
Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques

En observant différentes grenouilles venimeuses, nous pouvons découvrir que la plupart d'entre elles ont des couleurs vives et éclatantes. C'est ce qu'on appelle l'aposématisme, qui sert à avertir les prédateurs qu'elles sont hautement toxiques si elles sont mangées. La plupart des grenouilles alcaloïdes venimeuses appartiennent à la famille des Dendrobatidae à peau toxique. Cependant, il existe quelques autres espèces qui sont également toxiques. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces espèces de grenouilles, nous vous invitons à lire cet article Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques de Projetecolo sur les différentes espèces de grenouilles venimeuses et leur moyen de défense.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Poissons venimeux - Liste et photos

Quelles sont les grenouilles venimeuses ?

Les grenouilles venimeuses que nous allons voir dans cet article sont :

  • Dendrobates leucomelas
  • Phyllobates terribilis
  • Phyllobates vittatus
  • Mantella aurantiaca
  • Ranitomeya imitator
  • Colostethus spp.
  • Dendrobates azureus
  • Aparasphenodon brunoi
  • Corythomantis greeningi
  • Pseudophryne corroboree

Quelle est la grenouille la plus dangeureuse du monde ? Quel est le vertébré le plus dangereux au monde ?

La grenouille la plus dangereuse du monde est la Phyllobates terribilis. Il s'agit de la grenouille dendrobate ou grenouille à flèches empoisonnées la plus venimeuse qui existe. Elle est également considérée par certains comme le vertébré le plus dangereux au monde. Cette grenouille venimeuse peut être une grenouille jaune, une grenouille orange ou une petite grenouille verte.

Elle vit sur la côte Pacifique de la Colombie, et son venin est composé de batracotoxine, de batracotoxine A et d'homobatracotoxine, qui provoquent un arrêt respiratoire. Le venin est obtenu à partir des fourmis Brachymyrmex spp. et Paratrechina spp. Les indigènes utilisaient le venin de ces grenouilles pour enduire leurs pointes de flèches afin d'anéantir leurs ennemis.

On vous propose cet article sur les animaux les plus dangereux du monde.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Quelle est la grenouille la plus dangeureuse du monde ? Quel est le vertébré le plus dangereux au monde ?

Dendrobates leucomelas

La plupart des grenouilles Dendrobatidae, communément appelées Dendrobates ou grenouilles à flèches empoisonnées, ne produisent pas leur propre venin, mais le synthétisent à partir de leur nourriture.

Dans le cas de la Dendrobates leucomelas, elle l'obtient des fourmis, qui constituent la base de son alimentation. Le venin est distribué sur leur peau. Par conséquent, si la grenouille dendrobate ne se nourrit pas de fourmis, sa peau ne sera pas toxique. En outre, il s'agit d'une grenouille jaune et noir.

Nous vous recommandons ces deux autres articles :

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Dendrobates leucomelas

Phyllobates vittatus

La Phyllobates vittatus fait aussi partie de la liste des grenouilles toxiques. Bien qu'elle soit la moins venimeuse des espèces de Phyllobates, cette grenouille mignonne un effet très fort sur ceux qui le menacent. Elle peut provoquer des convulsions, et même une paralysie. Elle mesure 3,5 centimètres de long et est considérablement grande parmi toutes les grenouilles venimeuses, ce qui lui permet de stocker une grande quantité de venin dans sa peau.

Cette grenouille noire possède l'un des motifs les plus frappants parmi les grenouilles venimeuses : elle est de couleur noire et semble avoir des paillettes, avec des pattes bleu turquoise et deux lignes orange, jaunes ou vertes qui courent verticalement le long de son corps.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Phyllobates vittatus

Mantella aurantiaca

Il s'agit d'une des grenouilles venimeuses qui n'appartient pas aux Dendrobates, mais à la famille des Mantellidae. Il s'agit d'une grenouille tropicale originaire du Pérou.

Cette grenouille toxique ne vit qu'à Madagascar, et sa couleur jaune moutarde à orange vif avertit ses prédateurs qu'elle est dangereuse. Elle est très petite, 2 à 3 centimètres de long. Sa peau sécrète des toxines alcaloïdes provenant aussi des fourmis qui font d'elle une grenouille mortelle.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Mantella aurantiaca

Ranitomeya imitator

Bien que la Ranitomeya imitator soit venimeuse, elle utilise le mimétisme müllérien pour copier les motifs et les couleurs d'autres espèces de grenouilles venimeuses afin de confondre ses prédateurs et de se protéger d'eux. C'est pourquoi cette grenouille peut être une grenouille multicolore ou une grenouille arlequin.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Ranitomeya imitator

Colostethus spp.

Ces grenouilles tropicales habitent les régions du Panama et du nord-ouest de l'Amérique du Sud, jusqu'au Pérou. Cette grenouille est présente aussi au Costa Rica et à l'Amazonie. Sa caractéristique principale est qu'elle ne présente pas de coloration aposématique, malgré être une grenouille dendrobate venimeuse. Il s'agit d'une petite grenouille marron ou brunâtre, avec une ligne beige sur le côté.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Colostethus spp.

Dendrobates azureus

La Dendrobates azureus ou dendrobate bleue est une grenouille colorée. Elle fait partie des grenouilles bleues et vit au Brésil et au Suriname. Elle mesure de 4 à 5 centimètres de long. Elle se nourrit de fourmis, dont elle tire l'acide formique qui se trouve dans sa peau, ce qui en fait l'une des grenouilles venimeuses ou toxiques les plus connues.

Sur son corps entièrement bleu vibrant, elle présente des petites taches noires. Entre les populations, la couleur peut varier légèrement vers le violet. C'est pourquoi une grenouille violette pourrait être une espèce de grenouille Dendrobates azureus.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Dendrobates azureus

Aparasphenodon brunoi

Cette grenouille possède des épines sur le bord de son crâne avec lesquelles elle frappe les prédateurs. Elle les perce ainsi et injecte un venin qui provient de glandes reliées aux épines. Contrairement aux autres grenouilles que nous avons vues, celle-ci a la capacité de synthétiser son propre venin. Ce venin est 25 fois plus toxique et plus mortel que celui des serpents venimeux du genre Bothrops.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Aparasphenodon brunoi

Corythomantis greeningi

Comme l'espèce précédente, elle possède également des épines venimeuses sur le crâne. Ses glandes à venin et ses épines sont plus grandes, mais son venin est moins toxique que celui de l'Aparasphenodon brunoi (tout en étant deux fois plus puissant que celui des serpents Bothrops). C'est l'une des rares grenouilles véritablement venimeuses, car elles fabriquent leur venin, et ne l'obtiennent pas de la nourriture.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Corythomantis greeningi

Pseudophryne corroboree

Il s'agit d'une grenouille venimeuse originaire d'Australie et de Tasmanie, qui a également la particularité de pouvoir synthétiser son propre venin. Il s'agit d'une grenouille noire avec de nombreuses lignes courbes jaune vif. Le venin alcaloïde est unique et s'appelle pseudophrinamine, en référence au nom scientifique de la grenouille. Ce venin est sécrété par sa peau et sert à combattre d'éventuelles infections, auxquelles les anoures sont extrêmement sujets.

Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques - Pseudophryne corroboree
Image: The Conversation

Comment les grenouilles venimeuses attaquent-elles ?

Les grenouilles venimeuses n'attaquent pas pour le plaisir d'attaquer. En fait, elles n'attaquent généralement pas comme on pourrait le penser. Elles n'utilisent leur venin que pour se défendre contre les menaces, car elles ne l'utilisent pas pour obtenir des proies. Ce sont des animaux très territoriaux, il ne faut donc pas pénétrer dans leur espace ni déranger leurs têtards. Ce comportement peut inclure des poursuites ou des combats.

Leur moyen de défense est assez simple : toute personne qui touche une grenouille venimeuse mourra ou sera gravement blessée, sans que la grenouille ait besoin d'engager le combat. En effet, le venin est distribué sur toute leur peau, sauf dans les deux cas précités de Corythomantis greeningi et d'Aparasphenodon brunoi, qui se cognent ou se frappent la tête pour perforer et injecter le venin.

Si vous voulez savoir combien de temps vit une grenouille et où vivent les grenouilles , vous pouvez jeter un coup d’œil sur cet article.

Maintenant, que vous en savez plus sur les Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques, nous vous encourageons à lire ces autres articles sur le Squelette de la grenouille et l'Alimentation d'une grenouille.

Combien de temps une grenouille peut rester sans manger ?

Les grenouilles peuvent rester longtemps sans manger. Pour vous donner une idée, une grenouille peut survivre à un voyage de huit mille kilomètres sans nourriture ni eau.

Comment s'appelle le bébé de la grenouille ?

Le têtard se transforme pour devenir une sorte de ​bébé grenouille. Tout son corps se transforme : les branchies externes se transforment en branchies internes, avant que n'apparaissent les poumons.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Bibliographie
  • Beatty, R., Beer, A., & Deeming, C. (2010). El libro de la naturaleza. Gran Bretaña: Dorling Kindersley.
  • Jovanovic, O., Vences, M., Safarek, G., Rabemananjara, F. C., & Dolch, R. (2009). Predation upon Mantella aurantiaca in the Torotorofotsy wetlands, central-eastern Madagascar. Herpetology Notes, 2(1), 95-97.
  • Jared, C., Mailho-Fontana, P. L., Antoniazzi, M. M., Mendes, V. A., Barbaro, K. C., Rodrigues, M. T., & Brodie, E. D. (2015). Venomous frogs use heads as weapons. Current Biology, 25(16), 2166-2170.

Vidéos en lien avec Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques

Vidéos en lien avec Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques
Image: The Conversation
1 sur 11
Grenouilles venimeuses - Photos, en France et caractéristiques

Retour en haut