menu
Partager

Capital naturel - Définition et exemples

 
Par Sandra Ropero Portillo, Environnementaliste. 31 mai 2021
Capital naturel - Définition et exemples

Le concept de capital naturel a été normalisé dans les années 1990 par Robert Constanza et Herman Daly, qui l'ont défini comme l'ensemble des surplus, des stocks ou des excédents de la nature qui donnent lieu à un flux de biens et de services précieux et utiles qui s'avère durable ou, ce que nous pouvons également appeler, un revenu naturel à long terme. Au fil du temps, la définition du capital naturel a subi quelques modifications.

Si vous voulez savoir ce qu'est le capital naturel et quelle est la définition actuelle de capital naturel, continuez à lire cet article de ProjetEcolo, Capital naturel - Définition et exemples, dans lequel nous vous expliquons en détail ce qu'est le capital naturel et vous montrons des exemples de capital naturel !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Conscience écologique - Définition et importance

Qu'est-ce que la capital naturel d'un pays

La Natural Capital Coalition définit le capital naturel comme "l'inventaire des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables qui, lorsqu'elles sont combinées, procurent des avantages aux personnes".

Ce capital naturel ne fournit pas seulement des services écosystémiques essentiels à la vie, comme la pollinisation, la régulation du climat, la filtration de l'eau et de l'air, la production alimentaire et le contrôle de l'érosion, entre autres, l'exploitation du capital naturel fournit aussi des biens et des services qui rendent le progrès économique et social possible. Ainsi, le capital naturel peut être considéré non seulement du point de vue de l'écologie et de l'économie, mais aussi de la sphère sociale et culturelle.

Capital naturel - Définition et exemples - Qu'est-ce que la capital naturel d'un pays

Comment le capital naturel est-il classé ?

Les différents types de capital naturel qui existent peuvent être classés comme renouvelables, non renouvelables, récupérables et cultivés.

  • Renouvelable : ce type de capital fait référence aux écosystèmes et aux espèces vivantes qui les habitent, ils sont renouvelables car ils se maintiennent tous deux par eux-mêmes grâce aux processus. Parmi les biens commerciaux que ce type de capital peut offrir figurent les fibres de bois ou des services essentiels tels que la régulation du climat. Ici, vous pouvez en savoir plus sur les ressources renouvelables - Définition et exemples.
  • Non renouvelable : sans tenir compte de l'échelle de temps écologique, ces ressources non renouvelables sont les minéraux ou les combustibles fossiles, dont l'utilisation entraîne l'épuisement des réserves. Dans cet autre article, vous pouvez en savoir plus sur les ressources non renouvelables - Définition et exemples.
  • Récupérable : ce type de capital comprend les aquifères, les sols fertiles ou la couche d'ozone.
  • Cultivées : ce sont les zones qui sont utilisées pour la sylviculture et la production agricole.
Capital naturel - Définition et exemples - Comment le capital naturel est-il classé ?

Exemples de capital naturel

Pour citer des exemples de capital naturel, nous les diviserons en biens et services :

  • Biens : les arbres, le sol, la, nourriture, les plantes médicinales, les minéraux, les organismes vivants, entre autres, sont les ressources dont les êtres humains tirent profit pour leur propre usage et consommation. Ce sont des biens qui se transforment et s'épuisent.
  • Services : désignent la capacité des écosystèmes à générer du bien-être et des avantages pour les personnes et les communautés, parmi lesquels la régulation des gaz (séquestration du carbone et production d'oxygène) ou la régulation de l'eau, entre autres, qui contribuent à améliorer la qualité des terres, de l'eau et de l'air. Ces services ne sont pas transformés ou épuisés.
Capital naturel - Définition et exemples - Exemples de capital naturel

Comment préserver le capital naturel

Le rythme auquel nous utilisons le capital naturel l'a rendu limité, car de nombreuses ressources naturelles sont exploitées à un rythme plus rapide qu'elles ne peuvent se régénérer. En outre, étant donné le nombre de personnes sur Terre, le capital naturel diminuera au fil des ans. Des capitaux aussi importants que le capital naturel du Mexique ou le capital naturel de la Colombie sont menacés et il est urgent de les conserver.

Pour préserver le capital naturel, il faut avant tout tenir compte du fait qu'il s'agit d'une lutte mondiale à laquelle nous devons tous et toutes prendre part. Parmi les propositions qui sont données, on peut citer :

  • Protection des écosystèmes naturels et artificiels et donc conservation de la biodiversité.
  • Gestion intégrée de l'eau, c'est-à-dire la protection, la gestion et la conservation de toutes les réserves d'eau, telles que les aquifères ou les bassins, garantissant ainsi la disponibilité de l'eau. En outre, la gestion des mers, des côtes et des îles, en gérant toutes leurs ressources biologiques et halieutiques.
  • Mise en œuvre d'actions gouvernementales qui responsabilisent les communautés forestières afin de promouvoir la gouvernance locale et de consolider le tissu social pour aller de l'avant dans la gestion durable des ressources du sol et de la forêt.
  • Mise en œuvre de stratégies d'adaptation au changement climatique grâce à l'utilisation d'infrastructures durables.
  • Promouvoir le tourisme durable pour minimiser les impacts négatifs, tout en assurant la rentabilité économique et sociale.
  • Améliorer les institutions environnementales, renforcer les lois environnementales.
  • Parier sur les énergies qui proviennent de ressources renouvelables, comme l'énergie solaire ou éolienne.
  • Développement de villes durables, dans lesquelles le modèle de consommation et de production est respectueux et durable avec l'environnement.
  • Créer un système économique circulaire, dans lequel l'accent est mis sur la réutilisation, la réduction, le recyclage et la réparation. En effet, système capitaliste, basé sur la consommation sans mesure et infinie, est incompatible avec la conservation du capital naturel.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Capital naturel - Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Éducation à l'environnement.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Capital naturel - Définition et exemples
1 sur 4
Capital naturel - Définition et exemples

Retour en haut