Environnement (autres)

Qu'est-ce que la condensation ?

 
Équipe éditoriale
Par Équipe éditoriale . 5 juin 2023
Qu'est-ce que la condensation ?

Le cycle de l'eau est l'un des cycles les plus importants qui régissent les écosystèmes et c'est aussi l'un de ceux qui conditionne le plus notre vie quotidienne. Dans le cycle de l'eau, on a ce qu'on appelle la condensation, qui se produit de différentes manières et qui a également différentes répercussions.

Mais... qu'est-ce que la condensation ? Vous cherchez une explication simple et précise de la définition de la condensation ? Ça tombe bien, c'est ce qu'on vous propose de découvrir dans cet article de ProjetEcolo !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Qu'est-ce que l'érosion ?

Index

  1. Qu'est-ce que la condensation - Définition
  2. Température de condensation de l'eau
  3. Exemples de condensation
  4. Différence entre condensation et évaporation

Qu'est-ce que la condensation - Définition

La condensation de l'eau est le passage de l'eau de son état gazeux, sous forme de vapeur, à l'état liquide. Pour que cette transformation ait lieu, l'eau doit perdre de l'énergie : et les particules de vapeur d'eau ont une grande quantité d'énergie stockée entre leurs molécules, ce qui leur permet de s'éloigner les unes des autres. Lorsque cette énergie est perdue, généralement par refroidissement ou perte d'énergie thermique, les molécules d'eau deviennent moins mobiles et s'unissent, devenant ainsi liquides. Voici la définition simple de condensation, mais sachez toutefois que plusieurs paramètres influencent ce phénomène.

 

Qu'est-ce que la condensation ? - Qu'est-ce que la condensation - Définition

Température de condensation de l'eau

La condensation dépend de plusieurs facteurs, dont la température, la saturation de l'air et la pression.

Température

Quand la température tombe, l'énergie cinétique des molécules diminue directement, ce qui favorise la condensation. Pour qu'il y ait condensation de l'eau dans l'air, celui-ci doit atteindre la température surnommée "point de rosée". Le point de rosée n'est pas fixe : il dépend des deux autres facteurs, notamment de la pression.

Saturation

La quantité spécifique de vapeur d'eau contenue dans une masse d'air est appelée "humidité absolue". À l'inverse, la quantité de vapeur d'eau contenue dans une masse d'air par rapport à la quantité totale de vapeur qu'elle peut contenir est l'"humidité relative". Lorsque l'air est saturé (100 % d'humidité relative), le point de rosée est atteint. Comme ci-dessus, le point de saturation varie en fonction de la pression et de la température. Toutefois, l'eau se condense plus facilement dans une masse d'air à 90 % d'humidité relative qu'à 10 % d'humidité.

Les forêts et autres écosystèmes à forte biomasse forestière et à forte disponibilité en eau sont des endroits particulièrement saturés.

Pression

Plus la pression atmosphérique est élevée, plus les molécules d'eau ont du mal à se dilater et plus la condensation est facilitée. En montagne, la pluie est produite non seulement en raison des basses températures, mais aussi parce que l'air pousse les nuages vers le haut des pentes montagneuses. Il convient également de noter que la pression atmosphérique diminue, surtout en altitude.

Exemples de condensation

Voici quelques exemples de condensation d'eau et faciles à comprendre :

La pluie

La pluie se produit lorsque la vapeur d'eau se condense et tombe sous l'effet de la gravité. Elle a plusieurs conséquences, qu'on vous présente ci-dessous :

  • Cycle de l'eau : comme nous l'avons déjà dit, le cycle de l'eau est l'un des cycles les plus importants qui existent dans la nature. La condensation de l'eau détermine la quantité de précipitations qui se produisent sur un territoire donné, ce qui influe sur la disponibilité totale de l'eau.
  • Agent géologique : les précipitations forment des ruisseaux et d'autres cours d'eau qui sont d'une grande importance pour le modelage du terrain. Les phénomènes de ruissellement peuvent générer diverses formations géologiques, telles que des ravines.
  • Dégradation des sols et désertification : surtout sur les terrains nus, sans végétation, au sol pauvre ou peu développé, l'eau contribue à l'érosion de l'horizon de surface riche en matière organique (qui supporte à son tour la végétation). La pluie accélère donc la désertification du territoire. Si des polluants sont présents, ils percolent également avec l'eau.
  • Pluies acides : la pluie emporte les particules présentes dans l'air. Lorsque les acides dérivés du soufre et de l'azote sont emportés, ils causent de graves dommages aux écosystèmes.

Rosée

En libérant de l'énergie lors de la condensation, la rosée fournit à la végétation un apport supplémentaire de température. En outre, elle contribue à la disponibilité de l'eau et aux phénomènes décrits ci-dessus pour la pluie.

Collecteurs de brouillard

Au moyen de collecteurs de brouillard, en particulier sur les pentes des montagnes, la vapeur d'eau peut être utilisée pour produire de l'eau propre à la consommation humaine. Ces structures sont traditionnellement utilisées dans les îles Canaries.

 

Qu'est-ce que la condensation ? - Exemples de condensation

Différence entre condensation et évaporation

La condensation et l'évaporation sont des phénomènes complètement différents. En effet, alors que la condensation est le passage de l'eau de l'état gazeux à l'état liquide, l'évaporation est le passage de l'eau de l'état liquide à l'état gazeux.

On voit donc qu'il s'agit en fait de deux phénomènes opposés, au processus exactement contraires.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Qu'est-ce que la condensation ?, nous vous recommandons de consulter la catégorie Environnement (autres).

Écrire un commentaire
Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 3
Qu'est-ce que la condensation ?