menu
Partager

Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos

 
Par Paola Milan Lopez, Traductrice. 1 novembre 2021
Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos

Les amphibiens sont des animaux étonnants, car ce sont les premiers vertébrés à avoir colonisé la terre ferme et à posséder des caractéristiques physiques qui les distinguent du reste des animaux. Si vous êtes curieux de connaître ce type d'animal, nous nous intéressons dans cet article à un amphibien largement répandu dans la péninsule ibérique : le Pleurodèle de Waltl.

Si vous n'avez jamais entendu parler de cet amphibien et que vous venez de le découvrir, dans cet article Pleurodèle de Waltl : caractéristiques et curiosités de ProjetÉcolo, nous vous expliquons ce qu'est un Pleurodèle de Waltl, ses caractéristiques et les curiosités de l'espèce. Saviez-vous qu'il appartient à la famille des salamandres et qu'il est le plus grand amphibien d'Europe ? Continuez à lire et découvrez-en plus !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les différents requins : noms et photos

Caractéristiques d'un Pleurodèle de Waltl

Pleurodeles waltl (Michahelles, 1830), est la plus grande espèce d'amphibiens urodèles d'Europe. Cet amphibien est le plus grand représentant de la famille des Salamandridae, c'est-à-dire qu'il est de la même famille que les salamandres.

Voici d'autres des principales caractéristiques du Pleurodèle de Waltl :

  • Il s'agit d'une très grande espèce d'amphibiens, avec une taille pouvant atteindre 31 centimètres de longueur pour les mâles et 29 centimètres pour les femelles, bien que les spécimens élevés en captivité n'atteignent qu'entre 15 et 25 centimètres.
  • Étant une aurodellus, cette espèce garde sa queue après avoir passé le stade larvaire.
  • La longueur de sa queue représente entre 46 et 55% de la longueur totale et est comprimée latéralement pour une meilleure mobilité dans l'eau.
  • Il a des membres courts avec un nombre différent d'orteils entre eux, avec quatre orteils sur les mains antérieures et cinq sur les mains postérieures.
  • Sa tête est large et très aplatie, avec un petit sac ou pli gulaire ou vocal, et de petits yeux orientés peu profondément avec une pupille ronde.
  • Sa peau est lisse et très glissante pendant la phase aquatique, mais change d'aspect pendant la phase terrestre où elle devient rugueuse et verruqueuse. Elle est toujours de nature granuleuse.
  • Il possède également des tubercules répartis en rangées sur les côtés du corps.
  • Il peut avoir une coloration très variée, englobant des tons noirs, marron foncé, grisâtres ou même jaunâtres, mais il est généralement brun-olive ou gris avec des taches noires irrégulières, et des rangées latérales de 7 à 10 taches orange ou jaunes. Cependant, le ventre est toujours plus clair que le reste du corps, quelle que soit sa couleur.
Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos - Caractéristiques d'un Pleurodèle de Waltl

Habitat du Pleurodèle de Waltl

Il s'agit d'une espèce endémique ibéro-maghrébine, c'est pourquoi elle est largement distribuée dans toute la péninsule ibérique, surtout dans la partie centrale et méridionale, à l'exception de la zone nord-est et de la zone cantabrique. Il habite également les zones nord et ouest du Maroc.

Cette espèce présente 2 phases au cours de l'année, l'une terrestre et l'autre aquatique, avec des variations dans la durée de chacune d'elles. Cependant, il est courant de les trouver dans des zones humides et avec des plans d'eau à proximité. En effet, ils ont une préférence pour la reproduction dans de grandes zones aquatiques de longue durée avec de l'eau stagnante et peu ou pas de courant, comme les puits, les citernes, les réservoirs, les piscines abandonnées et, plus rarement, dans les fontaines.

Ce sont des animaux nocturnes et discrets, donc pendant la journée ils ont tendance à rester dans des zones cachées où ils passent inaperçus, tandis que la nuit ils sont plus actifs, fréquentant les berges et même les zones terrestres, mais toujours près de l'eau. Pendant ces heures, ils recherchent leur nourriture, qu'il s'agisse d'invertébrés aquatiques ou de petits vertébrés (larves d'amphibiens, poissons, etc.) ou de proies en décomposition.

Respiration du Pleurodèle de Waltl

Cet animal est doté d'une respiration cutanée réparatrice ou pulmonaire, car il possède des poumons à l'état adulte, grâce auxquels il absorbe l'oxygène dont il a besoin chaque fois qu'il remonte à la surface, surtout par temps chaud.

Apprenez-en davantage sur ces types de respiration avec ces autres articles de ProjetÉcolo sur 16 animaux qui respirent par la peau (respiration cutanée) et +105 animaux qui respirent par les poumons (respiration pulmonaire).

Reproduction du Pleurodèle de Waltl

Après avoir expliqué les caractéristiques des Pleurodèles de Waltl et les qualités de leurs habitats, nous allons maintenant nous intéresser à leur mode de reproduction :

  1. Le processus de reproduction a lieu dans l'eau, de préférence dans de grandes zones profondes avec peu de courant, et se produit normalement à la fin des dernières gelées coïncidant avec le début de la saison des pluies, c'est-à-dire vers le début du printemps.
  2. Le mâle développe des callosités nuptiales sur les avant-bras et initie l'amplexus, qui peut durer de quelques heures à quelques jours ; en guise d'alternative à l'amplexus, le mâle peut également effectuer une ondulation avec la queue devant la femelle en guise de prélude.
  3. Le mâle se positionne sous la femelle et expulse un spermatophore (capsule de semence), qui peut porter jusqu'à 6-7 spermatophores, que la femelle atteint avec son cloaque pour féconder les œufs.
  4. Une femelle peut pondre entre 300 et 1300 œufs, soit individuellement, soit en petits groupes.
  5. Après l'éclosion, le stade larvaire dure environ trois mois, les larves atteignant une taille d'environ 10 centimètres. Après environ un an de vie, ils atteignent la maturité sexuelle.
Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos - Reproduction du Pleurodèle de Waltl

Faits intéressants sur le Pleurodèle de Waltl

Pour finir de faire connaissance avec ces amphibiens, nous allons commenter certaines des curiosités des Pleurodèles de Waltl. Par exemple, bien qu'à première vue il semble être un animal non dangereux, on peut se demander si le Pleurodèle de Waltl est vénimeux ou non, car il a des espèces apparentées qui le sont. Et la réponse à cette question est oui.

La stratégie de défense du Pleurodèle de Waltl est très particulière. Elle est basée sur les côtes du Pleurodèle de Waltl. Lorsque les prédateurs potentiels de cette espèce s'approchent de lui, le mordent ou tentent de le manger, cet amphibien projette les extrémités pointues de ses côtes hors de son corps à travers des zones glandulaires de sa peau, qui excrètent des toxines, de sorte qu'elles deviennent de petites aiguilles empoisonnées. De cette manière, ils injectent des toxines dans la bouche d'un prédateur qui les aurait mordus, le faisant fuir.

Découvrez plus d'articles sur les animaux :

Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos - Faits intéressants sur le Pleurodèle de Waltl

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux sauvages.

Bibliographie
  • La Asociación Herpetológica Timon. (2020). Gallipato / Ofegabous (Pleurodeles waltl). Recuperado de: https://www.asociaciontimon.org/especies/pleurodeles-waltl/c
  • Alarcos, G., Ortiz, M. E., Fernández, M. J., & Avia, M. L. (2006). Depredación del gallipato (Pleurodeles waltl) por nutria en Los Arribes del Duero, Salamanca. Boletín de la Asociación Herpetológica Española, 17(2), 85-87.
  • Salvador, A. (2002). Gallipato–Pleurodeles waltl (Michahelles, 1830).

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos
1 sur 4
Pleurodèle de Waltl : caractéristiques, curiosités et photos

Retour en haut