Phénomènes météorologiques

Inversion thermique : définition, types et pollution

 
Sandra Ropero Portillo
Par Sandra Ropero Portillo, Environnementaliste. 11 janvier 2024
Inversion thermique : définition, types et pollution

Comme vous le savez très certainement, la température des couches supérieures de l'atmosphère est généralement inférieure à celle des couches inférieures. Cependant, il arrive parfois que la température augmente avec l'altitude au lieu de diminuer, ce phénomène météorologique est appelé inversion thermique.

Si vous cherchez la définition d'inversion thermique et que vous souhaitez en apprendre plus sur les différents types ainsi que sur la pollution qu'elle produit, chez ProjetEcolo il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une excellente lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Mer de nuages : définition et formation

Index

  1. Définition inversion thermique
  2. Comment se génère une inversion thermique ?
  3. Types d'inversion thermique
  4. Effets de l'inversion thermique

Définition inversion thermique

Une inversion thermique est un phénomène atmosphérique dans lequel la température augmente avec l'altitude au lieu de diminuer, comme c'est généralement le cas dans l'atmosphère. Normalement, la température diminue au fur et à mesure que l'on s'élève dans l'atmosphère, mais lorsque se produit une inversion thermique, une couche d'air plus chaud se trouve au-dessus d'une couche d'air plus froid plus proche de la surface de la Terre.

Inversion thermique : définition, types et pollution - Définition inversion thermique

Comment se génère une inversion thermique ?

Une inversion thermique se produit lorsque les conditions atmosphériques favorisent un changement inhabituel du profil vertical de la température. Dans des conditions normales, la température de l'air diminue au fur et à mesure que l'on s'élève dans l'atmosphère. Toutefois, lors d'une inversion thermique, ce schéma est inversé et la température augmente avec l'altitude au lieu de diminuer. Selon le moment et la manière dont elle se produit, l'inversion thermique peut déclencher des orages, des températures froides ou très chaudes, voire une augmentation des niveaux de pollution.

Selon le type d'inversion thermique qui se produit, elle sera générée d'une manière ou d'une autre. Dans la section suivante, nous examinerons les différents types d'inversion thermique.

Découvrez la composition de l'atmosphère !

Types d'inversion thermique

Inversion nocturne

Elle se produit généralement au cours de nuits calmes et claires. La surface de la Terre émet un rayonnement thermique vers l'espace, ce qui entraîne un refroidissement rapide de la couche d'air en contact direct avec la surface. Il peut en résulter une couche d'air plus froid près de la surface et des températures plus chaudes en altitude.

Ce processus peut aboutir à une inversion thermique nocturne, où une couche d'air plus froid se forme près de la surface, tandis qu'une couche plus chaude se trouve au-dessus. L'inversion thermique nocturne est plus fréquente les nuits claires et sans vent, car ces conditions permettent à la chaleur de s'échapper plus efficacement de la surface vers l'espace.

Inversion marine

L'inversion thermique marine est un phénomène lié aux variations de température dans la couche limite atmosphérique au-dessus des masses d'eau, telles que les océans, les mers ou les lacs. Bien que le terme "inversion thermique" soit souvent associé à l'atmosphère au-dessus de la terre, elle peut également se produire au-dessus de l'eau. Ce phénomène peut avoir des répercussions importantes sur les conditions météorologiques et la qualité de l'air des zones côtières.

Inversion frontale

Se produit en association avec les fronts météorologiques. Lorsqu'une masse d'air froid avance et remplace une masse d'air chaud, l'interface entre les deux masses peut donner lieu à une inversion thermique.

Dans le cas d'une inversion frontale, elle se produit lorsqu'une masse d'air chaud s'élève et chevauche une masse d'air plus froid. Dans des conditions normales, la température diminue avec l'altitude, mais lors d'une inversion thermique frontale, la couche d'air chaud se trouve au-dessus de la couche d'air froid, ce qui entraîne une augmentation de la température plutôt qu'une diminution.

Inversion de subsidence

Une inversion thermique de subsidence est l'augmentation de la température qui se produit avec l'altitude en raison de l'abaissement progressif d'une couche moyenne ou supérieure associée à un système anticyclonique. La descente de cet air depuis des altitudes plus élevées provoque son réchauffement par compression, donnant naissance à une couche d'air chaud, sec et très stable.

Le processus de subsidence est progressif et peut s'étendre sur plusieurs jours. Pendant cette période, l'inversion thermique de subsidence s'intensifie à mesure qu'elle s'approche de la surface, ce qui fait que l'air devient progressivement plus chaud et plus sec que la couche d'air située en dessous. Les sommets des chaînes de montagnes connaissent les conditions chaudes et sèches caractéristiques d'une inversion thermique de subsidence plus tôt que les altitudes inférieures.

Les inversions de subsidence sont généralement plus prononcées à la fin de l'été et en automne, surtout au nord et à l'est d'une crête barométrique de haute pression qui persiste au-dessus d'une région pendant de longues périodes (parfois plusieurs semaines).

 

Inversion thermique : définition, types et pollution - Types d'inversion thermique

Effets de l'inversion thermique

  • Piégeage des polluants : l'inversion thermique peut piéger les polluants dans la couche d'air inférieure, car l'air plus chaud situé au-dessus agit comme une sorte de couvercle qui empêche les polluants de se disperser verticalement.
  • Conditions météorologiques stables : lors d'une inversion thermique, l'atmosphère tend à devenir plus stable, ce qui signifie qu'il y a moins de mélange vertical de l'air. Cela peut entraîner l'accumulation de polluants dans la couche d'air inférieure.
  • Effets sur la qualité de l'air : l'accumulation de polluants dans la couche inférieure de l'air peut avoir un effet négatif sur la qualité de l'air, car les polluants peuvent se concentrer et persister à des niveaux plus élevés que dans des conditions atmosphériques normales.

Découvrez ce qu'est l'effet Albédo !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Inversion thermique : définition, types et pollution, nous vous recommandons de consulter la catégorie Phénomènes météorologiques.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 3
Inversion thermique : définition, types et pollution