menu
Partager

Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples

 
Par Antoine Decrouy. 31 août 2022
Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples

Recouvrant 71% de la superficie terrestre, on sait tous que l'eau est la substance la plus abondante de la planète terre. En plus de l'eau salée et l'eau douce qu'on consomme, il existe un autre type d'eau : l'eau saumâtre.

Les eaux saumâtres sont des zones de transition entre les eaux douces et salée de la mer. Grâce à leurs caractéristiques uniques sont des écosystèmes très importants et hautement productifs. On y trouve des centaines d'oiseaux migratoires, qui profitent de ces espaces pour se reposer ainsi que des poissons et des micro-organismes aux exigences de salinité très spécifiques.

Si vous voulez découvrir la définition des eaux saumâtres, leurs caractéristiques ainsi que quelques exemples, on vous invite à poursuivre la lecture de cet article Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples de ProjetEcolo !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Eaux de surface : Définition et exemples

Définition et caractéristiques des eaux saumâtres

Comme nous avons commencé à le dire, les eaux saumâtres sont celles qui ont plus de sels que l'eau douce (que l'on boit), mais moins de sels que les eaux salées. Maintenant que vous connaissez la définition des eaux saumâtres, voyons quelques-unes de leurs caractéristiques :

  • Selon leur localisation, les masses d'eau saumâtre doivent avoir une source qui leur apporte soit de l'eau douce soit de l'eau salée.
  • L'eau saumâtre contient entre 0,05% et 3% de sel : en dessous ou au-dessus de ces valeurs, elle est considérée respectivement comme de l'eau douce ou de l'eau salée.
  • La salinité de l'eau peut être mesurée par la conductivité : plus la teneur en sels dissous dans l'eau est élevée, plus la conductivité électrique est élevée.
  • Différents composés peuvent être présents : ces composés que l'on peut trouver dans l'eau saumâtre sont le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium, le chlorure, le sulfate, le bicarbonate, le carbonate et le nitrate.
  • L'eau saumâtre peut se trouver à différents endroits : en surface, près des mers ou des roches salines, mais aussi sous le sol dans les aquifères.
  • L'eau saumâtre peut être utilisée dans l'industrie thermoélectrique : pour le refroidissement des générateurs, pour l'irrigation de certains champs de culture et pour l'élevage de certaines espèces de poissons.
  • L'eau saumâtre peut être dessalée industriellement : le processus s'effectue par osmose inverse pour l'utiliser comme eau potable, ce qui pourrait être une alternative à la pénurie d'eau dans le monde.

Maintenant que vous connaissez toutes les caractéristiques des eaux saumâtres, voyons comment elles se forment.

Comment se forme l'eau saumâtre ?

Rappelons que l'une des caractéristiques de l'eau saumâtre est qu'on peut aussi bien la trouver au-dessus qu'en dessous du sol. Selon la source d'origine, c'est-à-dire l'endroit où se trouve l'eau saumâtre, les différents types d'eau saumâtre sont :

Albuferas ou lagune formée d'eau de mer

Ce sont des lagunes côtières qui se sont formées avec de l'eau de mer mais qui en ont été partiellement séparées, de sorte que, grâce à un apport d'eau douce, comme les précipitations, et au faible débit d'eau de mer, elles se transforment en eaux saumâtres.

Elles se forment généralement dans des zones où la marée n'est pas très forte, c e qui fait que les sédiments s'y déposent jusqu'à former une petite barrière de séparation.

Estuaires

Les estuaires se forment lorsque l'eau douce d'un fleuve rencontre la mer et que leurs eaux se mélangent pour former de l'eau saumâtre. Ce sont des masses côtières partiellement fermées, car une partie est entourée par la côte et l'autre partie est ouverte sur la mer.

Ces écosystèmes sont également appelés lagunes, ports, baies ou canaux, mais ils présentent tous la même caractéristique. Grâce à leur capacité de rétention des nutriments , les estuaires sont l'un des écosystèmes les plus productifs au monde,

Aquifères d'eau saumâtre

Il existe deux types d'aquifères d'eau saumâtre, il y a ceux qui sont formés par :

  • Le contact avec l'eau de mer : ils se trouvent près des côtes, aux endroits où la nappe phréatique sous la mer est salée. On les trouve aussi près des eaux du continent, où il y a de l'eau est douce et où elles peuvent se mélanger constamment. A ces endroits, une zone d'interface est formée par l'eau saumâtre qui remonte vers la mer, de sorte que l'eau douce est constamment "perdue", car elle empêche l'eau de mer de pénétrer.
  • Le non contact avec l'eau de mer : ils se forment par l'effet des roches minérales qui s'érodent avec l'eau et solubilisent les sels, l'eau s'infiltre et s'accumule dans des aquifères avec un certain degré de salinité.

Découvrez tout sur les eaux souterraines !

Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples - Comment se forme l'eau saumâtre ?

Exemples d'eaux saumâtres

Tout autour du monde, il y a des milliers d'eaux saumâtres, mais aujourd'hui on va vous parler de 9 masses d'eaux saumâtres :

  • Baie de Chesapeake : c'est le plus grand estuaire des États-Unis, il est situé à l'Est du pays et il est en contact de l'océan Atlantique. Plus de 150 rivières se jettent dans la baie, qui couvre une superficie de 166 534 km2.
  • Albufera de Valencia : c'est une lagune côtière située sur la mer des Baléares qui a été déclarée parc naturel. Il revêt une grande importance environnementale car il abrite des espèces menacées comme le Killi (Apricaphanius iberus) et le samarugo (Valencia hispanica).
  • Estuaire de la Tamise : là où la rivière Tamise se jette dans la mer du Nord, sur la côte est de la Grande-Bretagne. Il s'agit d'une passerelle importante pour le trafic maritime dans la région. Cet estuaire connaît le deuxième plus grand mouvement de marée au monde, l'eau pouvant monter jusqu'à 4 mètres.
  • Lagune Mar Chiquita : située en Argentine, c'est une lagune séparée de la mer par des dunes, elle a été déclarée réserve de la biosphère par l'Unesco. La salinité de cette lagune est due au fait qu'elle reçoit des eaux de la mer argentine et des cours d'eau douce continentaux.
  • Estuaire du Río de la Plata : situé en Argentine et en Uruguay, où le Río de la Plata, formé par les fleuves Paraná et Uruguay, se jette dans l'océan Atlantique, formant un estuaire de taille considérable.
  • Albufera de Mallorca : c'est une lagune située sur l'île de Majorque, qui est séparée de la mer Méditerranée par un cordon de dunes. Il a été déclaré parc naturel avec une superficie de 20,36 km2.
  • Estuaire du Saint-Laurent : c'est le plus grand estuaire du Canada et c'est le fleuve Saint-Laurent qui se jette dans l'océan Atlantique. C'est un endroit parfait pour voir des baleines !
  • Estuaire de la Gironde : ce sont deux fleuves qui se jettent dans l'océan atlantique ; la Dordogne et la Gironde.
Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples - Exemples d'eaux saumâtres

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Environnement (autres).

Bibliographie
  • Agencia de Protección Ambiental de Estados Unidos. (s.f). Los estuarios. Disponible sur : https://espanol.epa.gov/espanol/los-estuarios
  • Elbibliote. (s.f). Ambientes acuáticos continentales salobres. Disponible sur : http://elbibliote.com/libro-pedia/manual_csnaturales/6grado/capitulo6/tema04.php?g=6&c=6&t=4
  • Fluence. (2020). Agua Salobre como un Recurso. Disponible sur : https://www.fluencecorp.com/es/que-es-agua-salobre/
  • Grundfos. (s.f). México. Disponible sur : https://www.grundfos.com/mx/learn/research-and-insights/brackish-water#:~:text=El%20agua%20salobre%20es%20agua,05%20%2D%203%2C0%25.
  • Sánchez San Román FJ. (s.f). Agua subterránea en regiones costeras. Universidad de Salamanca. Disponible sur : https://hidrologia.usal.es/temas/Regiones_costeras.pdf

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples
1 sur 3
Eau saumâtre : Définition, caractéristiques et exemples

Retour en haut