menu
Partager

Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques

 
Par Antoine Decrouy. 1 octobre 2021
Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques

On pourrait dire que l'eau potable est un bien précieux et essentiel à la vie humaine. Avoir de l'eau potable signifie disposer d'eau qu'on peut boire sans que notre santé ne soit mise en danger. Malheureusement, toutes les personnes ne disposent pas d'eau potable et des millions meurent chaque année pour cette raison. Bien que l'eau potable soit naturelle, entre son origine et sa destination, il y a un processus intermédiaire par lequel l'eau devient potable. Cette eau potable a des caractéristiques que l'eau naturelle n'a pas. Dans cet article Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques de ProjetEcolo, nous allons voir ensemble la définition de l'eau potable, d'où vient l'eau et nous conclurons sur ses caractéristiques.

Définition de l'eau potable

Bien que la planète soit formée au 3/4 d'eau, toute l'eau n'est pas potable ou toute l'eau ne peut pas forcément être bue par les êtres humains. L'eau potable est uniquement de l'eau douce. Juste 2,5% de toute l'eau qui existe sur Terre est de l'eau douce. L'eau douce est distribuée de la manière suivante, environ 70% de l'eau douce est congelée dans les pôles, 30% se trouve comme humidité dans le sol ou formant des aquifères et à peine 1% s'écoule dans les bassins versants en formant des rivières et des ruisseaux. Cependant, seulement 0,025% de toute cette eau douce est potable, mais qu'est-ce que cela signifie pour l'eau d'être potable ?

L'eau potable est celle qui est apte à la consommation humaine car elle ne suppose aucun risque pour la santé, en d'autres termes, l'eau potable peut être bue sans danger car elle ne contient aucun micro-organismes et substances toxiques. Normalement, l'eau qu'on boit à la maison ne provient pas directement de la nature, car elle a été traitée au préalable.

L'eau est une ressource renouvelable mais limitée, elle se fait de plus en plus rare et nombreuses sont les populations dans le monde qui n'ont pas accès à l'eau potable. Des organisations mondiales, comme l'UNICEF et l'OMS ont concentré une grande partie de leurs efforts dans la lutte pour l'accessibilité à des sources d'eau potable.

En accord avec ce que l'OMS établit, l'accès à l'eau potable existe quand la source la plus proche se trouve à moins d'1km de distance et qu'il est possible d'en extraire au minimum 20 litres tous les jours pour chaque personne de la famille.

Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques - Définition de l'eau potable

Caractéristiques de l'eau potable

Pour que l'eau soit considérée comme de l'eau potable, elle doit remplir une série de caractéristiques. Ces caractéristiques sont établies grâce aux législations de chaque pays. En France, il y a 63 critères qui permettent de définir la potabilité de l'eau. Ces derniers peuvent être classés en 5 grands groupes :

  • Teneur en sulfate inférieure à 250 mg/l
  • Teneur en chlorures inférieure à 200 mg/l
  • Teneur en potassium inférieure à 12 mg/l
  • PH de l'eau inférieure doit être compris entre 6,5 et 9
  • TH doit être supérieur à 15 degrés français.

Selon l'OMS, l'eau potable se doit d'être :

  • Elle doit être propre et sûre : tant sa consommation que son utilisation dans la production d'autres aliments ne doivent comporter aucun risque de contracter des maladies infectieuses ou autres (choléra, typhoïde, salmonellose ou méthémoglobinémie).
  • Elle doit être incolore : cela signifie que l'eau doit être claire, même si elle peut parfois être légèrement blanchâtre à cause du chlore.
  • Elle doit être inodore : c'est-à-dire qu'elle doit être inodore car elle ne doit rien contenir qui puisse générer une odeur.
  • Elle doit être insipide : comme dans le cas précédent, elle ne doit pas non plus avoir de goût.
  • Exempt de matières en suspension : l'eau ne doit rien contenir qui puisse provoquer une turbidité. Dans certains cas, elle peut être un peu translucide, mais cela peut être dû à la pression dans les tuyaux et devrait disparaître après peu de temps.
  • Elle doit être exempte de polluants organiques tels que les pesticides (par exemple, le DDT), d'autres polluants inorganiques (par exemple, les métaux lourds) et de tout élément radioactif.
  • Elle doit contenir une certaine proportion de gaz et de sels inorganiques dissous.
  • Elle ne doit pas contenir de micro-organismes pathogènes qui mettent en danger la santé. À cette fin, la concentration de coliformes et d'autres bactéries d'origine fécale est analysée en profondeur. La législation stipule que les bactéries telles que Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Enterococcus faecalis, Clostridium perfringens et d'autres qui peuvent causer de graves infections gastro-intestinales et d'autres troubles ne doivent pas être présentes. De plus, on ne doit pas trouver plus de 100 unités formant colonie (UFC) de bactéries aérobies totales.

D'où vient l'eau potable ?

Comme on l'a dit précédemment, l'eau doit passer par une série de traitements, connus comme processus de potabilisation. L'eau vient donc des stations de traitement de l'eau potable. Grâce à ce processus, l'eau "brute", qui est le nom donné à l'eau naturelle, est purifiée et épurée. En outre, ce processus garantit l'existence d'un réseau public de distribution d'eau potable afin que l'eau potable soit accessible à tous les ménages et consommateurs.

Le processus de potabilisation de l'eau est centré sur plusieurs traitements :

  • Le captage de l'eau à partir de sources d'eau naturelles telles que les rivières, les lacs ou les réservoirs : il est généralement effectué par un ensemble de pompes électriques qui recueillent l'eau. Pendant le transport de l'eau, celle-ci est filtrée à travers une série de grilles de différentes tailles qui retiennent les solides.
  • Coagulation/floculation : de nombreuses matières solides peuvent être éliminées par la formation de flocs, de caillots ou de grumeaux. Ce traitement permet d'éliminer les algues et le plancton, ainsi que d'autres substances et produits chimiques utilisés à ce stade et susceptibles de provoquer des odeurs et des goûts.
  • Sédimentation : elle consiste en l'élimination des floccules par l'action de la gravité.
  • Filtration : l'eau passe à travers un filtre ou un milieu poreux (sable, charbon de bois) pour réduire l'éventuelle turbidité de l'eau et les kystes d'organismes parasites.
  • Désinfection : il s'agit de l'élimination des micro-organismes pathogènes présents dans l'eau. Cette étape complète le processus de purification de l'eau potable. La désinfection peut être effectuée par des procédés chimiques tels que l'ajout de chlore ou d'ozone, entre autres, ou par des procédés physiques tels que les rayons ultraviolets.

Lorsqu'il est impossible de trouver de l'eau potable et qu'il faut utiliser de l'eau provenant d'autres sources, la méthode la plus abordable et la plus efficace consiste à faire bouillir l'eau avant de la consommer. Cette méthode garantit au moins l'élimination des micro-organismes pathogènes tels que les bactéries et les virus qui peuvent être présents dans l'eau.

Découvrez comment préserver l'eau !

Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques - D'où vient l'eau potable ?

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la catégorie Environnement (autres).

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques
1 sur 3
Eau potable : Définition, d'où elle vient et caractéristiques

Retour en haut