menu
Partager

Les félins en voie de disparition

 
Par Marie Debilliers. 5 octobre 2021
Les félins en voie de disparition

Les félidés, plus communément appelés félins, constituent un groupe d'animaux particulier dont la répartition est très étendue, des savanes aux forêts tropicales, à l'exception seulement de l'Antarctique, de Madagascar et de l'Australie. Ce groupe taxonomique a la particularité d'avoir les chasseurs les plus silencieux de la nature. Rappelons que l'alimentation de ces carnivore dépend de la chasse. Ils sont le seul groupe à posséder des griffes rétractables, peuvent atteindre des vitesses allant jusqu'à 100 km/h et certains possèdent même des ossifications spécifiques incomplètes dans la cavité buccale qui leur permettent de rugir. Malheureusement, il existe actuellement cinq espèces de félins en voie de disparition. 13 % d'entre eux sont menacés et en voie de disparition, 34 % sont vulnérables, 16 % sont quasi menacés et 37 % sont moins préoccupants mais avec des tendances à la baisse pour la communauté. En analysant ces chiffres, on constate que moins de la moitié des félins ne sont pas menacés d'extinction.

Si vous voulez en savoir plus, dans cet article de ToutCOMMENT, nous vous disons quels sont les félins en voie de disparition.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Protéger les animaux en voie de disparition

Liste des félins en voie de disparition

Les causes de l'exctinction de certaines espèces de félins sont diverses et nous vous en parlons ci-dessous. Mais avant, voici la liste des félins en voie de disparition (non exhaustive) :

  • Le tigre
  • Le chat bai
  • Le lynx ibérique
  • Le chat des Andes
  • Le chat à tête plate

Tigre

L'une des principales espèces de félins en voie de disparition est le tigre (Panthera tigris)[1]. Comprenant six sous-espèces, il vit en Asie, notamment en Inde et en Thaïlande. Dans ces zones, le développement urbain s'est accru pour répondre à la demande industrielle, commerciale et touristique, éliminant au passage les forêts où vivent les tigres. Leurs peaux sont également très recherchées, tout comme le commerce de leur viande et de leurs os pour des usages prétendument médicinaux.

Trois sous-espèces de ce genre sont déjà éteintes, il est donc urgent d'agir sur les six sous-espèces qui existent encore. Malheureusement, la plupart des tigres qui existent aujourd'hui sont en captivité, et ils constituent un élément important des stratégies de conservation visant à les sauver de l'extinction.

Pour en savoir plus sur le Tigre du Bengale, cliquez ici.

Les félins en voie de disparition - Tigre

Chat bai

Le chat bai, ou chat doré de Bornéo (Catopuma badia)[2], est un félidé difficile à suivre en raison du comportement caractéristique de ce félin sauvage. Bien que Bornéo soit une île aux forêts épaisses qui n'ont pas encore été étudiées en profondeur, elle a connu une forte industrialisation ainsi que des pratiques agricoles irresponsables pour la production d'huile de palme. Cela n'a fait qu'augmenter la vulnérabilité des forêts, qui, selon des études écosystémiques, n'attirent pas assez d'intérêt et d'investissement pour protéger le chat bai.

Les félins en voie de disparition - Chat bai

Lynx ibérique

Un exemple exceptionnel parmi les espèces de félins menacées est le lynx ibérique (Lynx pardinus)[3] et [4], qui peuple la péninsule ibérique. En raison de la croissance des zones urbaines, leur population a été réduite, mais grâce aux efforts du gouvernement espagnol, des stratégies concrètes de conservation ont été créées pour protéger cette espèce et même les réinsérer au Portugal, une zone où le lynx avait déjà disparu. Grâce à cela, la tendance de la population de cette espèce est en augmentation, étant la seule parmi les espèces de félins en danger qui montre une récupération de sa population.

Pour en savoir plus sur ce félin, lisez cet article sur les caractéristiques des lynx.

Les félins en voie de disparition - Lynx ibérique

Chat des Andes

Parmi les félins en voie de disparition se trouve le chat des Andes (Leopardus jacobita)[5]. Il vit sur les pentes rocheuses des Andes, du Pérou à l'Argentine. Le chat des Andes est menacé par la chasse à des fins culturelles et de contrôle pour éviter la perte du bétail. Cette espèce se trouve également menacée à cause de la réduction de ses proies, de la croissance de l'industrie minière et du fracking de la région. D'autre part, ils sont également utilisés par les communautés locales d'origine Quechua et Aymara dans des rituels pour stimuler le bétail ou l'agriculture, et ont même été utilisés comme nourriture ou médecine traditionnelle.

Les félins en voie de disparition - Chat des Andes
Image: TW

Chat à tête plate

Enfin, le chat à tête plate (Prionailurus planiceps)[6] habite les zones humides de Malaisie, des écosystèmes qui se réduisent rapidement en raison de la surpêche et de l'agriculture intensive. L'espèce est menacée par l'urbanisation, ainsi que par les plantations d'arbes pour le bois et de palmiers. Il existe peu d'informations sur les habitudes de cette espèce, ce qui reflète également le manque d'intérêt pour sa conservation, d'où le risque d'extinction. Leurs peaux sont même parfois utilisées comme décoration dans les maisons communales malaisiennes.

Les félins en voie de disparition - Chat à tête plate

Espèces de félins vulnérables

Il y a 13 espèces de félins vulnérables[7], ce qui signifie qu'il y a des réductions significatives dans leurs populations, et qu'il y a une forte probabilité qu'elles soient en danger d'extinciton. Ces espèces comprennent le lion (Panthera leo) qui habite le sud de l'Afrique, ainsi que le guépard (Acinonyx jubatus) et le léopard tacheté de Bornéo (Neofelis diardi). Ces espèces vulnérables partagent des zones dégradées similaires à celles des félidés menacés, et devraient passer dans cette classification dans un avenir proche.

Pour en savoir plus sur ce félin sauvage, vous pouvez lire cet article sur Où vivent les lions.

Les félins en voie de disparition - Espèces de félins vulnérables

Félins menacés et en voie de disparition - Causes

Bien que les extinctions soient causées par certaines situations liées à l'espèce et à la zone géographique, certaines causes sont plus fréquentes que d'autres.

  • Statistiquement, l'une des activités les plus menaçantes pour les félidés est la traque et le contrôle, car leurs habitudes carnivores les amènent à se nourrir du bétail adjacent à leurs habitats, ce à quoi les agriculteurs répondent par la chasse. Il est compréhensible que les agriculteurs veuillent protéger leur bétail, mais des stratégies sont désormais développées pour réduire la traque. Par exemple, au Costa Rica, la Unidad de Atención del Conflicto con Felinos a encouragé le port de cloches pour les veaux afin de faire fuir les félins et a renforcé la protection des troupeaux, ce qui a entraîné une diminution de 96 % de la prédation.
  • La cause suivante est la chasse intentionnelle, tant pour le loisir que pour le commerce. Combattre la cruauté envers les animaux et le port de fourrure est très répandu aujourd'hui, mais ce n'était pas le cas avant 1973. Le commerce international de la fourrure était légal avant 1973. Par exemple, dans les années 1960, on estimait à 11 000 le nombre de peaux de jaguar légales provenant du Brésil et à 15 000 le nombre de peaux d'ocilles et d'ocelots enregistrées au Mexique. Malgré l'interdiction de la chasse, elle est encore pratiquée illégalement aujourd'hui.
  • La menace est aussi dûe au changement d'utilisation des terres, comme en Amazonie, où la déforestation est pratiquée chaque année pour créer des champs cultivables. Cette perte d'habitat se traduit également par la construction de routes au sein des forêts, ce qui fragmente les espaces et interrompt le transit des félins. La possibilité de traverser ces routes signifie le risque de mort, si souvent observé chez les jaguars ou les léopards qui se font écraser.

Il est important de rappeler que la famille des félidés est composée de nombreuses espèces parmi lesquelles on peut distinguer les populaires grands félins, tels que le tigre, le lion, le jaguar et le léopard, appartenant au genre Panthera. Nous aussi très bien les chats domestiques (Felis catus). Cependant, parmi ces espèces bien connues, il existe de nombreux félins sauvages moins connus, comme le manul (Otocolobus manul), qui vit dans les montagnes glacées du Tibet, ou le chat pêcheur (Prionailurus viverrinus), qui sait nager et vit dans les mangroves et les rivières d'Indochine. Ces chats subissent également les conséquences du développement humain et il est essentiel de les rendre visibles afin de reconnaître la pression que la dégradation de l'environnement exerce sur des millions d'espèces.

L'importance des félins

La perte d'individus parmi les espèces de félins augmente de jour en jour et est irréparable compte tenu de leur valeur en tant que groupe. Leur importance va au-delà de la perception humaine. Ils ont une valeur écosystémique, car ils sont répartis sur toute la planète et fonctionnent comme des indicateurs d'écosystèmes préservés. Leur présence contribue également à maintenir l'équilibre des communautés et des chaînes alimentaires. Si les félins sont éliminés, cela peut entraîner des fléaux ou une surpopulation.

En outre, la conservation de ces mammifères nécessite de grands espaces physiques, puisque, par exemple, un jaguar a besoin de 30 kilomètres carrés, de sorte que leur conservation favorise indirectement la protection de centaines d'autres espèces qui coexistent avec eux, favorisant ainsi des écosystèmes plus sains. D'autre part, le groupe contient des informations génétiques inestimables. Celle-ci a été générée il y a 50 millions d'années lors de la séparation des canidés et des félidés, qui a donné naissance, il y a 20 millions d'années, au premier vrai félidé, Pseudaelurus. Chaque espèce qui s'approche de l'extinction signifie un pas en arrière sur cette échelle de l'évolution et une perte d'informations génétiques.

La conservation des félins doit être une priorité. Les efforts des gouvernements et les politiques publiques développées par différents pays ne suffisent pas à stopper la détérioration de l'environnement. Un engagement social est également nécessaire pour sensibiliser aux implications éthiques de la mise à prix de la nature et de la destruction des habitats de centaines d'espèces sauvages.

Nous vous recommandons d'en savoir plus en lisant cet article sur Les espèces de félins disparues.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Les félins en voie de disparition, nous vous recommandons de consulter la catégorie Animaux en voie de disparition.

Références
  1. Goodrich, J., Lynam, A., Miquelle, D., Wibisono, H., Kawanishi, K., Pattanavibool, A., Htun, S., Tempa, T., Karki, J., Jhala, Y. & Karanth, U. (2015) Panthera tigris. The IUCN Red List of Threatened Species. Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/species/15955/50659951
  2. Hearn, A., Brodie, J., Cheyne, S., Loken, B., Ross, J. & Wilting, A. (2016) Catopuma badia The IUCN Red List of Threatened Species (en línea). Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/species/4037/112910221
  3. Grupo de Trabajo del Lince Ibérico (2008) Estrategia para la Conservación del Lince Ibérico II (Lynx pardinus) (en línea). Disponible en: https://www.miteco.gob.es/es/biodiversidad/publicaciones/pbl_estrategia_linceii_tcm30-197296.pdf
  4. Rodríguez, A. & Calzada, J. (2015). Lynx pardinus The IUCN Red List of Threatened Species (en línea). Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/species/12520/174111773
  5. Villalba, L., Lucherini, M., Walker, S., Lagos, N., Cossios, D., Bennett, M. & Huaranca, J. (2016) Leopardus jacobita. The IUCN Red List of Threatened Species (en línea). Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/species/15452/50657407
  6. Wilting, A., Brodie, J., Cheyne, S., Hearn, A., Lynam, A., Mathai, J., McCarthy, J., Meijaard, E., Mohamed, A., Ross, J., Sunarto, S. & Traeholt, C. (2015) Prionailurus planiceps. The IUCN Red List of Threatened Species (en línea). Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/species/18148/50662095
  7. IUCN Red list (2021) Felidae family, red list category vulnerable and endangered (en línea). Disponible en: https://www.iucnredlist.org/es/search/grid?taxonomies=101738&searchType=species
Bibliographie
  • Ceballos, G., List, R., Medellín, R., Bonacic, C., Pacheco, J. (2010) Felinos de América (en línea), Ciudad de México: Teléfonos de México. Disponible en: https://bit.ly/3DUME04
  • Olivier, G.(2005) “El jaguar en la cosmovisión mexica”, Arqueología Mexicana núm. 72, pp. 52-57. (en línea). Disponible en: https://arqueologiamexicana.mx/mexico-antiguo/el-jaguar-en-la-cosmovision-mexica
  • National Geographic (2018) El misterioso gato salvaje de la isla de Borneo (en línea). Disponible en: https://www.ngenespanol.com/naturaleza/el-misterioso-gato-salvaje-de-la-isla-de-borneo/
  • Soto, M. (2016) 59 fincas redujeron en 96% los ataques de felinos a ganado (en línea). Disponible en: https://www.nacion.com/ciencia/medio-ambiente/59-fincas-redujeron-en-96-los-ataques-de-felinos-a-ganado/K46TM7R44ZHW5NJVWH6LM6AK7I/story/

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?

Les félins en voie de disparition
Image: TW
1 sur 7
Les félins en voie de disparition

Retour en haut