menu
Partager

Écotourisme : définition et caractéristiques

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 14 décembre 2021
Écotourisme : définition et caractéristiques

On entend de plus en plus souvent parler de l'écotourisme, ou de tourisme vert ou encore de tourisme durable, car c'est l'un des secteurs qui s'est le plus développé ces dernières années au sein du secteur touristique dans son ensemble. Malgré cela, cela ne signifie pas que tout le monde sache le définir correctement, car, en de nombreuses occasions, l'idée de tourisme écologique est confondue avec le tourisme qui, d'une manière ou d'une autre, a une relation quelconque avec les environnements naturels, mais sans préciser davantage le type de relation que le touriste développe avec le lieu qu'il visite.

Cela conduit souvent à une idée erronée ou, du moins, incomplète de ce qu'est l'écotourisme et de toutes ses implications environnementales et sociales. Si vous voulez en savoir plus sur cette forme de voyage qui se caractérise par le respect des environnements dans lesquels elle est pratiquée, continuez à lire cet article ProjetÉcolo, dans lequel nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur l'écotourisme : définition et caractéristiques.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Drupe : Définition et caractéristiques

Qu'est-ce que l'écotourisme et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

Selon la définition de l'écotourisme donnée par la Société internationale d'écotourisme (TIES), il peut être défini comme "un voyage responsable dans des zones naturelles qui préserve l'environnement et améliore le bien-être de la population locale". Ainsi, parler d'écotourisme, c'est parler d'un tourisme responsable vis-à-vis de l'environnement et de la société locale qui vit dans cet environnement. En d'autres termes, contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, l'écotourisme n'est pas n'importe quelle forme de tourisme en relation avec la nature, mais en plus d'être en relation avec la nature, cette relation doit toujours être établie depuis une perspective respectueuse et éthique.

Ainsi, si nous prenons l'exemple d'un voyage à la montagne, nous pourrions parler de l'écotourisme, étant donné qu'il s'agit d'un environnement naturel. Cependant, ce qui déterminera réellement si notre voyage peut se hisser au rang d'exemple d'écotourisme ou non sera la relation que nous établirons avec la montagne, et pas seulement le lieu choisi.

Ainsi, si nous suivons un itinéraire à pied et que notre voyage n'a pas d'impact négatif sur la montagne (nous ne laissons pas de déchets dans la nature, nous n'endommageons pas la flore et la faune, nous ne collaborons pas avec des entreprises qui exploitent le patrimoine naturel ou la population locale de manière non durable, etc.), cela peut être considéré comme un exemple d'écotourisme.

Si, par contre, le même voyage est effectué de manière non durable, par exemple en utilisant des installations telles que les stations de ski (dont l'impact est terriblement néfaste pour l'environnement de la montagne), bien qu'il s'agisse d'un type de tourisme lié à un environnement naturel et qui peut générer de la richesse pour la population locale, on ne peut pas vraiment parler d'écotourisme, puisque la relation qui existe entre le touriste et l'environnement implique sa dégradation pour réaliser l'activité touristique.

Les sept principes d'un véritable tourisme écologique

La Société internationale d'écotourisme a défini le tourisme écologique le plus authentique comme celui qui respecte certains principes. Ce sont les sept principes du tourisme écologique :

  • Minimiser les impacts négatifs sur l'environnement et la communauté.
  • Développer le respect et la sensibilisation, tant sur le plan environnemental que culturel.
  • Développer des expériences positives, tant pour les touristes que pour la population locale.
  • Produire des avantages financiers qui sont directement liés à la conservation du site.
  • Garantir les ressources financières et encourager la participation aux décisions de la communauté.
  • Encourager la sensibilité au climat politique, environnemental et social des lieux visités.
  • Soutenir à la fois les droits de l'homme universels et les lois et réglementations locales du travail.

Ces sept principes constituent un point de départ pour comprendre en profondeur ce qu'implique l'écotourisme et quels sont ses objectifs, tant à court qu'à long terme.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur Comment préserver l'environnement - Action de l’homme sur la biodiversité.

Qu'implique le tourisme dans la société de consommation d'aujourd'hui ?

Aujourd'hui, dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, il existe une grande variété de façons de "faire du tourisme" et, comme pour beaucoup d'activités quotidiennes de ce type de société, leur impact sur l'environnement est désastreux. Ce type de "tourisme de consommation" implique la dégradation des environnements naturels et l'exploitation des ressources humaines locales dans le but de réaliser un profit maximal sans tenir compte de l'impact généré.

Cette façon de concevoir le tourisme est une erreur très grave, tant du point de vue éthique que du point de vue économique. D'un point de vue éthique, la dégradation de l'environnement et l'abus envers population locale sont injustifiables. D'un point de vue économique, ce type de tourisme conduit à la destruction du patrimoine qui permet à l'activité touristique d'exister et de la soutenir, et conduira finalement à sa propre destruction en tant que secteur générateur de richesse.

De cette manière, le tourisme de consommation est présenté comme la version touristique du modèle "utiliser et jeter" qui prévaut dans la plupart des activités de la société actuelle, et qui constitue l'exemple le plus négatif de tout mode de relation avec l'environnement.

Au contraire, l'écotourisme est un modèle de tourisme dans lequel la réalisation de sa propre activité n'implique pas la destruction de l'environnement et de l'attraction touristique qui permet la réalisation de cette activité. Cela a également des conséquences éthiques et économiques. D'un point de vue éthique, c'est un modèle de tourisme qui permet une relation responsable avec la nature et les communautés locales. Et d'un point de vue économique, elle assure que l'activité touristique en question constitue une activité durable dans le temps, ce qui signifie qu'elle peut générer des richesses indéfiniment et sans limite dans le temps, et garantit un avenir économique durable pour les communautés locales.

Exemples de tourisme écologique

Certains des exemples les plus représentatifs du tourisme écologique se trouvent dans la gestion de certains parcs naturels et réserves marines qui ont adapté leur modèle économique en donnant la priorité à la conservation de l'environnement plutôt qu'aux bénéfices du tourisme de consommation. Cela se fait par le biais de politiques spécifiques, dont les plus courantes sont les suivantes :

Limiter le nombre de visiteurs et l'accès avec véhicule privé.

Il s'agit d'une mesure essentielle pour réduire l'impact du tourisme de masse. Cela permet de mieux gérer les flux touristiques, qui ne dépassent jamais le nombre de visiteurs que les gestionnaires du site ne peuvent pas contrôler. L'accès par la route est également limité, en obligeant les touristes à accéder à l'environnement ou endroit protégé par un transport spécial conçu à cet effet, empêchant ainsi l'accès aux transports privés.

Activités sans impact destructeur

Naturellement, la simple présence physique de touristes a un impact sur l'environnement. Toutefois, la priorité est donnée aux activités dont l'impact n'est ni destructeur ni irréversible. Par exemple, la visite d'un parc naturel pendant la journée est autorisée, mais le camping de nuit est interdit.

Créer une infrastructure durable

La meilleure façon de gérer un environnement touristique de manière durable implique une infrastructure qui gère les touristes de manière durable. En ce sens, des gestes simples, comme la mise à disposition de poubelles sur les aires de stationnement, facilitent le travail.

Création d'emplois et stimulation de l'économie locale

Elle favorise la création d'emplois locaux, car elle exige la présence de travailleurs de manière continue. Par exemple, les gardes forestiers, les vétérinaires, le personnel des services aux visiteurs, les artisans locaux, etc.

Sensibilisation

De la même manière qu'une infrastructure tangible est créée pour que les touristes puissent visiter l'environnement de manière responsable, ils sont également sensibilisés à l'importance de l'environnement dans lequel ils se trouvent, ainsi qu'à l'importance de leur collaboration pour qu'il puisse continuer à être conservé dans les mêmes conditions.

Écotourisme : définition et caractéristiques - Exemples de tourisme écologique

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Écotourisme : définition et caractéristiques, nous vous recommandons de consulter la catégorie Tourisme.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Écotourisme : définition et caractéristiques
1 sur 2
Écotourisme : définition et caractéristiques

Retour en haut