menu
Partager

Brume sèche : Définition, manifestation et effets

 
Par Germán Portillo. 28 juillet 2023
Brume sèche : Définition, manifestation et effets

La brume sèche est un phénomène météorologique qui se produit lorsqu'une concentration de particules en suspension, telles que la poussière, le sable, les cendres ou d'autres polluants, est présente dans l'atmosphère. Ces particules peuvent être d'origine naturelle, comme dans les cas de tempêtes de sable ou d'éruptions volcaniques, ou être générées par les activités humaines, comme quand on brûle des combustibles fossiles dans l'industrie ou l'agriculture. Toutes ces particules peuvent avoir des effets néfastes sur la santé et l'environnement.

Vous vous demandez ce qu'est la brume sèche? pourquoi elle se produit ? et quelles sont ses effets ? Ça tombe bien ! car c'est justement de ça dont on va vous parler dans cet article de ProjetEcolo !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Urgence climatique : définition et effets

Qu'est-ce que la brume sèche ?

La brume sèche est un phénomène météorologique qui se produit dans l'atmosphère. Sa principale caractéristique est qu'elle contient beaucoup de poussière et de sable et qu'elle réduit ainsi la visibilité. La brume sèche est composée de particules en suspension, parmi lesquelles on trouve des cendres et de l'argile. Des concentrations aussi élevées de ces particules réduisent la visibilité et elles causent aussi des dégâts sur la santé des êtres humains.

Lorsque ces particules sont présentes dans l'air, elles réduisent la visibilité et peuvent provoquer une sorte de brume ou de brouillard, qui donne à l'atmosphère un aspect plus terne et jaunâtre. De plus, la brume sèche peut affecter la qualité de l'air, car ces particules peuvent contenir des substances nocives pour la santé humaine, en particulier pour les personnes qui souffrent de troubles respiratoires.

La brume sèche peut être transportée sur de longues distances par les vents et elle peut donc affecter et toucher de très grandes zones. Sa présence peut également influencer les conditions climatiques locales et provoquer une hausse des températures à cause de l'effet de serre que ces particules génèrent en retenant la chaleur dans l'atmosphère.

De nombreuses personnes confondent la brume sèche avec le brouillard, mais ce sont bien deux phénomènes différents. Bien qu'ils réduisent tous deux la visibilité, le brouillard est composé de petites gouttelettes d'eau en suspension, alors que la brume sèche est constituée de particules solides.

 

Brume sèche : Définition, manifestation et effets - Qu'est-ce que la brume sèche ?

Pourquoi se produit la brume sèche ?

La brume sèche est produite principalement par l'action de divers facteurs atmosphériques et géographiques. Voici les principaux facteurs qui provoquent l'apparition du brume sèche :

  • Génération de particules : les particules qui composent la brume sèche peuvent avoir différentes origines. Certaines sont le produit de processus naturels, comme le sont les tempêtes de sable dans les déserts ou les régions arides, les éruptions volcaniques qui rejettent des cendres et des particules dans l'air, ou les incendies de forêt qui génèrent de la fumée et des cendres. Il existe également des particules produites par les activités humaines, telles que la combustion de combustibles fossiles, l'émission de gaz industriels et de particules, ou la pratique de l'agriculture.
  • Transport atmosphérique : une fois dans l'air, les particules sont transportées par les vents sur de longues distances. Vous l'aurez compris, la brume sèche se déplace vers des régions plus éloignées et elle peut même traverser des océans et affecter des zones géographiques lointaines. L'intensité du transport et la direction du vent sont des facteurs déterminants pour l'arrivée de la brume sèche dans certaines zones.
  • Inversion thermique : l'inversion thermique est un phénomène atmosphérique clé dans l'accumulation de la brume sèche. Une inversion thermique se produit lorsqu'une couche d'air plus chaud est piégée entre deux couches plus froides, empêchant les particules de se disperser vers le haut et de se retrouver piégées près de la surface. Ce phénomène entraîne une accumulation de particules dans la basse troposphère, là où nous respirons, ce qui augmente la densité de la brume sèche.
  • Influence climatique locale : la présence de brume sèche peut influencer les conditions climatiques locales. En retenant une partie du rayonnement solaire et en diminuant le rayonnement infrarouge émis par la surface de la terre, la brume sèche peut entraîner une augmentation des températures près du sol, ce qui se traduit par des journées plus chaudes que d'habitude.

 

Où se produit la brume sèche ?

La répartition de la brume sèche n'est pas uniforme et dépend de plusieurs facteurs, notamment la géographie, les conditions météorologiques et l'activité humaine. Certaines régions sont plus susceptibles de connaître des épisodes de brume sèche plus fréquents et plus intenses. En Europe, la région où il y a le plus de brume sèche est les Canaris. Dans le monde, voici les régions où il y a le plus de brume sèche :

  • Régions désertiques et semi-arides : en raison de la présence de sols secs et dépourvus de végétation, les régions désertiques et semi-arides sont des sources naturelles de particules en suspension dans l'air. Les déserts, comme le Sahara en Afrique, le désert d'Atacama en Amérique du Sud et le désert de Mojave en Amérique du Nord, sont connus pour générer des tempêtes de sable qui libèrent de grandes quantités de particules dans l'air.
  • Zones volcaniques : les volcans en éruption émettent des cendres et des particules qui peuvent se répandre dans l'atmosphère, affectant ainsi les zones voisines et parfois même des régions plus éloignées. Certaines régions sujettes aux éruptions volcaniques, comme la ceinture de feu du Pacifique, peuvent connaître des épisodes de brume sèche dus à ces émissions.
  • Régions agricoles et industrielles : l'activité humaine contribue également à la formation de la brume sèche. Les zones d'agriculture intensive, où l'on brûle les chaumes ou où l'on utilise des pratiques agricoles inappropriées, peuvent libérer des particules dans l'air. De même, les zones industrielles qui émettent beaucoup de polluants et de particules peuvent également être à l'origine de la brume sèche.
  • Zones touchées par des incendies de forêt : les incendies de forêt libèrent de grandes quantités de fumée, de cendres et de particules dans l'air. Ces événements peuvent être provoqués par des conditions météorologiques sèches et chaudes, et dans les régions sujettes aux incendies de forêt, comme certaines parties de l'Australie, de l'Amérique du Nord et de l'Europe du Sud, la brume sèche a donc tendance à être plus fréquente pendant la saison des incendies. Découvrez comment prévenir les incendies de foret !

 

Brume sèche : Définition, manifestation et effets - Où se produit la brume sèche ?

Effets de la brume sèche

La brume sèche peut avoir divers effets sur la santé, l'environnement et la vie quotidienne. Ces effets varient en fonction de la concentration et du type de particules présentes dans la brume, ainsi que de la durée d'exposition. Voici les effets les plus importants de la brume sèche sur l'homme et l'environnement :

  • Effets sur la santé : l'exposition à de fortes concentrations de brume sèche peut être nocive pour la santé, en particulier pour les personnes qui souffrent de troubles respiratoires préexistants tels que l'asthme, la bronchite chronique ou les maladies pulmonaires obstructives. Les particules fines présentes dans la brume peuvent pénétrer dans les poumons et déclencher ou aggraver des problèmes respiratoires, provoquant de la toux, de l'essoufflement et une gêne dans les voies respiratoires.
  • Impact sur la qualité de l'air : la brume sèche affecte la qualité de l'air en introduisant des particules polluantes dans l'atmosphère. Les particules fines PM10 et PM2,5, présentes dans la brume, peuvent être inhalées par les personnes et la qualité générale de l'air est également affectée.
  • Altérations du climat local : la présence de brume sèche peut influencer les conditions climatiques locales. En retenant la chaleur dans la basse troposphère, la brume peut provoquer une augmentation des températures près du sol.
  • Impact sur les activités de plein air : la brume réduit la visibilité et peut affecter la qualité de l'air dans les zones touchées. Cela peut avoir un impact sur la conduite et l'aviation, car la visibilité est réduite et peut rendre les routes et les aéroports dangereux.
  • Conséquences environnementales : la brume peut avoir des effets négatifs sur l'environnement. Lorsqu'elle se dépose sur la végétation et les plans d'eau, elle peut affecter la photosynthèse des plantes et la qualité de l'eau, et peut également endommager des écosystèmes fragiles.

Dans l'article suivant on vous dit tout sur le phénomène de la canicule !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Brume sèche : Définition, manifestation et effets, nous vous recommandons de consulter la catégorie Changement climatique.

Écrire un commentaire

Ajouter une image
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Brume sèche : Définition, manifestation et effets
1 sur 3
Brume sèche : Définition, manifestation et effets

Retour en haut