menu
Partager

Biomimétisme : Définition et exemples

 
Par Équipe éditoriale . 19 janvier 2023
Biomimétisme : Définition et exemples

Il est de plus en plus courant d'entendre parler de nouveaux modèles de développement alternatif qui cherchent à apporter une solution plus respectueuse et plus efficace aux problèmes actuels. Le biomimétisme est l'une de ces nombreuses solutions qui voient le jour. Le biomimétisme consiste essentiellement à utiliser la nature comme modèle et mentor afin de comprendre et d'apprendre de ce qui a été poli pendant des années et des années par l'évolution et l'adaptation.

Vous voulez connaître la définition de biomimétisme ? Vous souhaitez avoir des exemples de biomimétisme afin de bien saisir sa définition ? Cet article Biomimétisme : Définition et exemples de ProjetEcolo est fait pour vous !

Bonne lecture !

 

Cela pourrait aussi vous intéresser : Eaux de surface : Définition et exemples

Définition de biomimétisme

Le biomimétisme est un courant de pensée scientifique qui provient du grec "bios", qui signifie vie et et "mimésis", qui veut dire "imitation". Ce courant de pensée cherche à imiter la nature car il la considère comme une source d'inspiration et d'apprentissage qui peut nous permettre de trouver des solutions aux problèmes anthropocentriques actuels qui ont déjà été réglés dans la nature. Ces problèmes peuvent être réglés grâce à la technologie ou grâce à l'utilisation de systèmes plus simples.

Jaine M. Benyus, dans son libre sur le biomimétisme, approfondit sur la manière dont la science innove en s'inspirant de la nature. Il y expose les stratégies acquises par la biomimétique grâce à l'analyse du fonctionnement de la nature. Voyons les :

  • Utiliser l'énergie solaire comme source énergétique
  • Consommer uniquement l'énergie dont on a besoin
  • Ajuster la forme à la fonction/rôle
  • Recycler tout comme dans les cycles de la matière
  • Récompenser la coopération entre les individus
  • Compter sur la diversité de cultures et d'espèces
  • Exiger une technologie locale
  • Freiner les excès du système
  • Tirer profit des limitations

En définitive, afin d'atteindre un objectif donné, la biomimétique, en se basant sur l'observation de la nature, a pour but d'augmenter l'efficacité en terme énergétique et de ressources. Si on observe les écosystèmes on y trouve des modèles très variés et complets. Dans tous ces systèmes, les cycles de matière et d'énergie sont auto-régulés. S'il y a un excès d'individus ou de matière, le système se chargera de se réajuster pour revenir à un état d'équilibre.

Chaque organisme a évolué jusqu'à devenir absolument parfaitement capable de survivre et de s'adapter aux conditions et circonstances adverses. Il suffit donc d'étudier les adaptations qu'ils ont développées pour surmonter les différentes adversités auxquels nous faisons face. Pour exemple, dans la grande Al-Andalus, le savant andalou Abbas Ibn Firnas, mort en 887 après J.-C., a créé un dispositif permettant de voler en imitant les oiseaux. Bien que cette invention n'ait pas marché comme il le souhaitait, il en a appris qu'il était nécessaire d'ajouter une queue pour ne pas tomber en piqué et mieux contrôler le vol.

Exemples de biomimétisme

Maintenant que la définition de biomimétisme est claire, nous avons souhaité, dans les prochains paragraphes, vous faire découvrir quelques exemples concrets de biomimétismes. Le premier est un exemple d'architecture biomimétique réalisée au Zimbabwe !

Apprenant des termitières

Au sein du champ de l'architecture biomimétique se distingue l'Eastgate Center de Mick Pearce, au Zimbabwe, un immeuble qui est équipé d'un système de réfrigération passif qui a été copié sur le fonctionnement des termitières africaines.

Les termitières sont construites sur les principes de thermorégulation. Tout d'abord, elles les orientent dans l'axe N-S et elles les construisent en forme de cheminée. Cette dernière permet l'extraction de l'air chaud qui est moins dense et elle permet également le passage de l'air plus froid grâce à un réseau de tunnels construits par les termites. Ainsi, la termitière est toujours relativement fraiche et les insectes peuvent facilement survivre à des températures externes qui peuvent parfois dépasser les 42 degrés !

Voyons maintenant ce que nous avons appris de la peau des requins !

Biomimétisme : Définition et exemples -

Le stress de la peau du requin

On s'est rendu compte que la peau des requins, bien qu'ils se déplacent très lentement, n'est pas envahie de fanons, d'algues ou d'autres organismes. C'est cette observation qui a conduit l'entreprise Sharklet à créer des surfaces qui imitent la structure de la peau de requin afin que les micro-organismes n'y prolifèrent pas.

L'invention présente un grand intérêt pour une application dans les hôpitaux, comme sur les poignées de porte, les rampes ou les interrupteurs. On estime que des millions de personnes contractent des infections nosocomiales ou nosocomiales lors de visites à l'hôpital, malgré le nettoyage constant des espaces communs. La peau de requin limite la croissance des micro-organismes car elle a une structure qui les stresse à la surface, entraînant leur mort sans leur laisser le temps de se multiplier.

 

Biomimétisme : Définition et exemples -

Photosynthèse artificielle

Une autre des techniques de la nature les plus étudiées est celle utilisée pour transformer l'énergie solaire en énergie utilisable pour l'être humain. Un domaine de recherche a pour but d'imiter la photosynthèse des organismes photosynthétiques dans lequel ils utilisent du dioxyde de carbone, de l'eau et de la lumière solaire afin de produire de l'oxygène et de la matière cellulaire.

En copiant la phase lumineuse de la photosynthèse végétale par la construction de cellules photoélectriques, les molécules de dioxyde et d'oxygène sont dissociées par l'hydrolyse de l'eau. Celle-ci est ensuite utilisée comme vecteur d'énergie.

 

Biomimétisme : Définition et exemples -

Colle inspirée des mollusques

Le biomimétisme a étudié comment les moules, même dans des situations très défavorables de pression, d'humidité et de température, parviennent à sécréter une colle leur permettant de se coller aux rochers. L'un des avantages de cette colle est qu'en plus d'être très résistante, elle n'est pas écotoxique, ce qui la rend plus respectueuse de l'environnement que les autres.

Biomimétisme : Définition et exemples -

Plus d'exemples de biomimétisme

Voici d'autres exemples d'inventions faites grâce au biomimétisme :

  • Maillots de bain inspirés de la peau de requin pour réduire la friction de l'eau.
  • Un train à vapeur qui simule le bec du martin-pêcheur.
  • Des alternatives plastiques résistantes et biodégradables inspirées de la cuticule des insectes.
  • Ventilateurs basés sur la queue caudale de la seiche.
  • Radar basé sur l'écholocation des chauves-souris.
  • Des panneaux solaires photovoltaïques qui imitent le mouvement du tournesol.
  • Des chaussures qui imitent les pieds du geko.
  • Sac à dos en forme de tatou.
  • Velcro bio-inspiré par les chardons.
  • Une canne pour aveugles qui copie l'écholocation des chauves-souris.
Biomimétisme : Définition et exemples - Plus d'exemples de biomimétisme

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Biomimétisme : Définition et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Environnement (autres).

Bibliographie
  • Janine M. Benyus (2012) Biomímesis. Barcelona, España. Tusquers Editores S.A.

Écrire un commentaire

Ajouter une image :
Clique pour ajouter une photo à ton commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
Biomimétisme : Définition et exemples
1 sur 6
Biomimétisme : Définition et exemples

Retour en haut