Bactérie halophile : Définition, caractéristiques et exemples

Bactérie halophile : Définition, caractéristiques et exemples

Sur Terre, il y a des endroits si inhospitaliers qu'on pourrait croire que rien n'est capable de survivre. Mais, est-ce que vous saviez que les bactéries sont les organismes les plus capables de survivre dans ces environnements ? Une d'elles sont les bactéries halophiles. Si vous voulez tout savoir à propos des bactéries halophiles, leur définition et caractéristiques, on vous invite à poursuivre la lecture de cet article de ProjetEcolo !

Définition de bactérie halophile

Les bactéries halophiles sont des bactéries qui peuvent survivre dans des conditions de salinité très élevée que d'autres organismes seraient impossibles de tolérer. Elles appartiennent aux bactéries extrémophiles, qui sont celles qui peuvent prospérer dans des conditions extrêmes. Certaines bactéries halophiles ont même besoin de ces quantités de salinité élevée pour se développer.

La salinité peut être présente comme chlorure de sodium ou par compositions de différents ions de sels minéraux. Selon l'endroit, cette proportion d'ions peut varier. Pour exemple, il peut avoir une prédominance de sodium, de chlorures, de sulfates, de magnésium, d'ammonium, de potassium, de carbonates, de calcium, de phosphates ou de bicarbonates.

En fonction de la quantité de sel qu'ils peuvent tolérer, ils peuvent être classés de la manière suivante :

  • Halophiles faibles : ils tolèrent une salinité de 3 %, comme la plupart des organismes marins.
  • Halophiles modérés : tolèrent une salinité de 3 à 15%.
  • Halophiles extrêmes : tolèrent jusqu'à 25% de salinité.

Les caractéristiques les plus importantes des bactéries halophiles sont :

  • Ce sont des organismes unicellulaires et bactériens.
  • Elles possèdent généralement des pigments rouges ou violets pour absorber la lumière du soleil.
  • Elles peuvent faire de la photosynthèse.
  • Elles fortement osmorégulées dans leurs membranes et leur cytoplasme : cela les empêche de se décompenser pour les changements de sel.

Où vivent les bactéries halophiles ?

Les bactéries halophiles vivent toujours aux endroits à forte salinité. La majorité de ces zones se trouvent dans des endroits secs et chauds. Elles peuvent aussi vivre dans des industries et sur certains aliments. De tels écosystèmes à forte salinité existent à n'importe quel endroit du monde, les halophiles sont donc une espèce cosmopolite.

Voici quelques exemples d'endroits où vivent ces bactéries :

  • Lacs salés ou marais salés : par exemple, on en trouve dans le Grand Lac Salé dans l'Utah aux États-Unis qui a une salinité de 22% ou dans le Salar d'Atacama au Chili qui a une salinité de 15-30%.
  • Mers : par exemple, la mer Morte avec des quantités élevées de magnésium et une salinité de 25-30%.
  • Sols salés : comme celui d'Alicante en Espagne avec une salinité de 2,4 à 12,7%.
  • Habitats froids et salins : tels que les lacs hypersalins de l'Antarctique avec 28 % de salinité.
  • Habitats salins et alcalins : comme le lac Venere en Italie avec une salinité de 9 à 17%.
  • Aliments très salés : comme la sauce soja dont la salinité est de 6,5 à 10 % ou la morue dont la salinité est de 19 %.

Exemples de bactéries halophiles

Les bactéries halophiles sont divisées en plusieurs espèces. Voici donc quelques-unes des espèces de bactéries halophiles :

  • Halanaerobium praevalens : c'est l'une des bactéries qui ont été isolées du Grand Lac Salé aux États-Unis. C'est un excellent biorestaurateur, qui est capable de de capturer le carbone d'une part tout en éliminant les aromatiques toxiques d'une autre. Il réalise ces processus dans des endroits dont la salinité peut atteindre 13 %.
  • Tetragenococcus halophilus : elle est essentielle pour la production de la sauce de soja. Pour ce processus, les graines de soja et de blé sont mises dans l'obscurité dans de l'eau contenant 19 % de chlorure de sodium pendant 9 mois. Ces bactéries sont responsables de la transformation des fèves en la sauce soja que nous connaissons, ainsi que de son goût umami unique et de son arôme inimitable [1].
  • Halobacillus spp. c'est une bactérie saline trouvée dans les dunes de gypse de Cuatro Cienagas au Mexique. On y a isolé des protéases, des enzymes capables de décomposer les protéines. Il a été démontré qu'elles sont capables d'inhiber les enzymes impliquées dans le diabète. De nombreuses bactéries halophiles peuvent être trouvées dans ces piscines.

 

Applications des bactéries halophiles en biotechnologie

Comme elles sont capables de se développer dans des environnements très salées, ces bactéries ont plusieurs applications biotechnologique car :

  • Elles sont faciles à cultiver
  • Elles n'ont pas des besoins nutritionnels élevés
  • Leur culture ne pollue pas

Voici les applications des bactéries halophiles :

  • Elles ont été utilisées pour fabriquer des enzymes : par exemple, certaines sont utilisées pour produire des arômes et des colorants industriels.
  • D'autres ont été utilisées pour produire des polymères, qui sont utilisée dans l'industrie pétrolière pour faciliter l'extraction du pétrole brut. D'autres polymères sont utiles pour la biorestauration et la restauration écologique des écosystèmes endommagés, car ils ont une grande capacité à éliminer les résidus toxiques des eaux usées hypersalines, comme dans les usines de pesticides, les herbicides, les produits pharmaceutiques, l'extraction du pétrole, les selleries où le cuir est traité, ou les usines d'huile d'olive.
  • Elles peuvent également être utilisés directement contre les environnements pollués : par exemple par les herbicides et même pour éliminer les métaux lourds tels que le mercure, le cadmium ou le cuivre.
  • D'autre part, elles peuvent servir de stabilisateurs : qu'il s'agisse d'enzymes, d'acides nucléiques ou de cellules, elles sont utiles dans la recherche biomédicale.

Par conséquent, les bactéries halophiles sont d'une grande importance pour les humains. Si vous voulez en savoir plus sur les bactéries, bonnes alliées de l'écologie, découvrez plus de types de bactéries !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Bactérie halophile : Définition, caractéristiques et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Biologie.

Références
  1. Zhang, L. & Xu, Y. (2020). Effects of Tetragenococcus halophilus and Candida versatilis on the production of aromaactive and umamitaste compounds during soy sauce fermentation.Journal of the Science of Food and Agriculture, 100(6), 2782-2790.

Bibliographie
  • Ramírez, N., Sandoval, A. H., & Serrano, J. A. (2004). Las bacterias halófilas y sus aplicaciones biotecnológicas. Revista de la Sociedad Venezolana de Microbiología, 24(1-2), 12-23.
  • Centro de Investigación y Asistencia en Tecnología y Diseño del Estado de Jalisco. (2015). Bacterias halófilas aisladas de Cuatro Ciénegas. Disponible en: https://centrosconacyt.mx/objeto/bacterias-halofilas-aisladas-de-cuatro-cienegas/